Mimi Barthélémy

Dis-moi des chansons d'Haïti • Kèk' chante Ayiti, pa di mwen ! • Tell me a song from Haiti

Kanjil - en association avec Médecins du monde

Paris, 2010

bibliothèque insulaire

   
Haïti
parutions 2007 • parutions 2010
10ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2008)
mention spéciale
Dis-moi des chansons d'Haïti = Kèk' chante Ayiti, pa di mwen ! = Tell me a song from Haiti  / Mimi Barthélémy. - Paris : Kanjil éditeur en association avec Médecins du monde, 2010. - 60 p. : ill. ; 22x28 cm + 1 CD audio.
ISBN 978-2-916046-11-2
Mimi Barthélémy a participé au 6e Salon du Livre Insulaire (Ouessant, 19-22 août 2004).
Haïti, c'est un très beau pays, mais, parfois, le vent peut souffler très fort et de terribles ouragans s'abattent sur lui. Quand j'étais petite, s'il ventait très fort, je chantais :
Un p'ti pye lorye.


p. 44

Mimi Barthélémy et son éditrice, Lise Bourquin Mercadé, ont choisi quinze chansons d'Haïti qui, réunies, racontent mieux que bien des manuels l'île, son peuple et son histoire, ses joies et ses peines, ses rêves et ses cauchemars.

Le texte de chaque chanson est donné en créole haïtien, en français et en anglais ; il est accompagné de sa notation musicale ; une peinture lui fait écho, sur la base d'un choix effectué par la Galerie Monnin (Pétionville), ce qui permet de voir ou revoir un ensemble d'œuvres réalisées par Amelin Delinois, Fritzner Chéry, André Blaise, Gabriel Coutard, Fritz Merise, Fritzner Lamour, Yves Lafontant, Serge Moléon Blaise, Alcide, Jean Adrien Seide, Jean Dieudonné Cupidon, Pierre-Louis Riché, Jean Emmanuel, Albot Bonhomme et Jean Louis Senatus.

En fin de volume, Mimi Barthélémy commente de quelques mots le texte de chacune des chansons en renvoyant à l'histoire, aux usages de la société, à la langue telle qu'on la parlait à l'époque, riche d'une infinité de jeux, du créole au français voire à l'anglais — Quand j'étais enfant, je jouais souvent à « Sisimi », un jeu auquel j'imagine que les petits esclaves jouaient eux aussi ; et je chantais des mots que je ne comprenais pas. Maintenant, avec le temps, je me demande si cette chanson ne voulait pas dire en anglais : « see see me dear commander », regarde-moi, cher commandeur ! Sisimi de komande ! (p. 51).

Et pour couronner l'ensemble, un disque compact offre l'interprétation des chansons par Mimi Barthélémy, accompagnée à la guitare par Serge Tamas.

Cette nouvelle édition (orig. paru en 2007) bénéficie d'un soin particulier (qualité du papier et de l'impression) qui met en valeur la superbe iconographie.

NB : Les profits de la vente du livre sont destinés à financer des projets de santé pour les enfants vivant à Cité Soleil, banlieue très pauvre de Port-au-Prince ; pour chaque livre vendu, Médecins du Monde Canada pourra offrir :
  • trois repas à un enfant souffrant de malnutrition,
  • des vaccins à 8 enfants,
  • des vitamines à 16 enfants,
  • un médicament pour empêcher la transmission du VIH d'une mère séropositive à son bébé,
  • des soins de base à un orphelin du SIDA pendant un mois.
LES CHANSONS
  • Ti Yaya nou pa bezwen kriye
  • Un p'ti pye lorye
  • Trois fois passez là …
  • Anatol
  • Ti gason
  • Ti zwazo
  • Ma mère m'envoie à l'école
  • De de …
  • Sisimi de komande
  • O zannana
  • Mesye Levalè
  • Balanse Yaya
  • Ti kochon
  • Jako Tòlòkòtòk
  • Aleksann
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE

mise-à-jour : 29 avril 2013
UNE TRÈS BELLE VIE
Née à Port-au-Prince le 3 mai 1939,
Mimi Barthélémy, actrice, chanteuse, conteuse, écrivain — et merveilleuse amie — est morte le 27 avril 2013.

ACADÉMIE CHARLES CROS

COUPS DE CŒUR MUSIQUE DU MONDE 2012

JEUNE PUBLIC
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX