Adrien Le Bihan

George Sand, Chopin et le crime de la chartreuse

Cherche bruit

Espelette, 2006
bibliothèque insulaire
   
Méditerranée
Baléares

parutions 2006

George Sand, Chopin et le crime de la Chartreuse / Adrien Le Bihan. - Espelette : Cherche bruit, 2006. - 211 p. ; 21 cm.
ISB
N 2-9519642-4-2

ADRIEN LE BIHAN : […]

[Un hiver à Majorque, de George Sand] est documenté. Un de ses plus grands mérites est de puiser chez toutes sortes de voyageurs, savants, écrivains, consuls, et d'attirer l'attention sur leurs travaux. Un bon dixième de ses pages proviennent d'une légende locale, concernant la sainte Catalina Tomás, des Descriptions des îles Pithiuses et Baléares de José de Vargas y Ponce, du Voyage dans les îles Baléares et Pithiuses (Ibiza et Formentera) d'André Grasset de Saint-Sauveur, des Souvenirs d'un voyage d'art à l'île de Majorque de Joseph Bonaventure Laurens, de l'Histoire politique de l'Espagne moderne de Manuel Marliani, écrite en français, des Affaires de Rome de Lamennais, et de notes prises par un autre contemporain, Joseph Tastu.

[…]

À peine débarquée sur l'île, George annonce l'hybride : un écrit sur Majorque et « un roman sur Palma qui pourra être divertissant ». Elle n'y transforme ni les lieux ni les noms des personnages. Il lui suffit d'en effacer quelques-uns et […] de s'exprimer au masculin de la première personne. Elle se décrit, par exemple, fort occupé, livré au bien-être d'une température délicieuse. Elle ne dissimule pas ses deux enfants à charge, mais plonge le musicien, ami de la famille, dans une ombre sournoise.

[…]

Un hiver à Majorque offre le cas […] embarassant d'un auteur à juste titre émerveillé du décor qu'il a choisi, mais remuant, toujours en scène, acharné sur les acteurs secondaires et sur les figurants avec une persévérance insolite. À la face du monde civilisé, George Sand accuse les Majorquins de tentative de meurtre sur la personne, ou le fantôme, du pianiste reclus dans la chartreuse. Aux descendants des Juifs convertis, elle se permet d'imputer d'autres horreurs.

Le plus curieux est que personne, ou presque, ne proteste. Son statut d'écrivain social, de libératrice des mœurs, de panthéonisable (panthéonisse ne sonnerait pas mal non plus), protège Mme Sand. Son récit fournissant le seul témoignage des forfaits qu'elle condamne, soumettons-le à une sourcilleuse investigation. Quitte à faire grincer quelques dents d'universitaires, de biographes et d'organisateurs de voyages, séparons-y les faits vérifiables des extravagances et des mensonges. Nous nous apercevrons qu'il n'était qu'un masque, celui qu'on lève lorsque la fête est finie, et qu'il dissimulait un coupable.

Au lecteur d' Un hiver à Majorque et au mien, pp. 9-11

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Adrien Le Bihan, « Retour de Lémurie », Paris : François Bourin, 1993
  • Adrien Le Bihan, « Je naviguerai vers l'autel de Joyce », Espelette : Cherche-bruit, 2010
  • Adrien Le Bihan, « James Joyce travesti par trois clercs parisiens », Espelette : Cherche-bruit, 2011
blog d'Adrien Le Bihan

mise-à-jour : 12 octobre 2012

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX