MIZUKI Shigeru

Opération mort

Cornélius - Pierre, 25

Paris, 2008

bibliothèque insulaire

   
Autour du Japon
parutions 2008
Opération mort / Shigeru Mizuki ; traduit et adapté du japonais par Victoria-Tomoko Okada et Nathalie Bougon. - Paris : Cornélius, 2008. - 366 p. : ill. ; 24 cm. - (Pierre, 25).
ISBN 978-2-915492-63-7
Les morts n'ont jamais pu raconter leur expérience de la guerre. Moi, je le peux. Lorsque je dessine une bande dessinée sur le sujet, je sens la colère me submerger. Impossible de lutter. Sans doute ce terrible sentiment est-il inspiré par les âmes de tous ces hommes morts depuis longtemps.

MIZUKI Shigeru, Postface, p. 362

NOTE DE L'ÉDITEUR
: Fin 1943, une troupe de l'armée impériale japonaise débarque sur une île déserte de Papouasie Nouvelle-Guinée. Les soldats font alors l'apprentissage de la survie dans cette contrée d'apparence paradisiaque. Un jour, l'ennemi bombarde l'île, puis y débarque. Le combat des Japonais, que l'on ne saurait qualifier d'offensif ou défensif, mais certainement d'héroïque, commence. Les rares survivants succombent peu à peu aux maladies, poussant le chef de la troupe à décider d'un suicide collectif « pour sauver dignement l'honneur de l'armée et de la patrie ». Dès lors le récit se focalise sur la mort inéluctable de tous ces soldats, s'achevant sur l'assaut désespéré du camp des ennemis, suréquipés.
Opération Mort tient une place capitale dans l'œuvre de Mizuki. Après NonNon-Bâ, il nous plonge une nouvelle fois dans ses souvenirs et plus particulièrement dans un pan méconnu de l'Histoire, qu'il raconte avec une étonnante simplicité … et une cruauté impitoyable.
       
Mizuki Shigeru est né le 8 mars 1922 à Sakai-Minato, petite ville côtière du sud-ouest du Japon. À vingt-et-un ans, il est enrôlé dans l'armée impériale japonaise et envoyé dans la jungle de Nouvelle-Guinée, où il va vivre un véritable cauchemar. Il perd son bras gauche dans un bombardement. Ce n'est qu'en 1957, après une vie déjà riche de souvenirs et de blessures, que Mizuki entame la carrière qui a fait de lui l'un des plus grands raconteurs d'histoires de son pays. Fin connaisseur des yokaï et du surnaturel, il n'a eu de cesse depuis d'explorer les univers qui se cachent derrière notre monde pour mieux dire sa profonde compréhension de l'âme humaine.

          
En effet, nous n'étions plus très loin du paradis …       

pp. 30-31       
Bandes dessinées insulaires
En l'absence d'une sélection suffisamment développée, la liste qui suit regroupe des références dispersées sur l'ensemble du site.

mise-à-jour : 1er novembre 2019

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX