François Noudelmann, Françoise Simasotchi-Bronès (et al.)

Édouard Glissant, la pensée du détour

Larousse, Armand Colin - Littérature, 2014-2, 174 [en ligne]

Paris, 2014

bibliothèque insulaire

   
Martinique
parutions 2014
Edouard Glissant, la pensée du détour / François Noudelmann, Françoise Simasotchi-Bronès (et al.). - Paris : Larousse, Armand Colin, 2014. - 144 p. ; 23 cm. - (Littérature, 2014-2, 174).
ISBN 978-2-200-92949-7
Entre fragment inerte et généralisation qui ne mord sur rien
il y a donc la trame qui suppose, contre l’impatience, le « suspens ».

Souleymane Bachir Diagne, Edouard Glissant : l'infinie passion de tramer, p. 88

FRANÇOIS NOUDELMANN, FRANÇOISE SIMASOTCHI-BRONÈS
 :
[…]
La multiplication des études exigeantes autour de Glissant ouvre une nouvelle « région », au sens d’une orientation. Les lecteurs découvrent les chemins de traverse qui ont mené le poète philosophe vers les arts, l’anthropologie, la pédagogie, tant de versants jusqu’à présent peu commentés. Ils prennent la mesure, et la démesure, d’une pensée dérangeante qui déplace les oppositions convenues. Politiquement incorrect, Glissant proposait des pas de côté souvent mal compris face aux grands thèmes de la négritude ou de l’africanité. Il portait son regard au loin pour penser la mondialité, et il contrariait les courants identitaires avec leurs vérités généalogiques.

Sans cesse Glissant a enjoint ses lecteurs au détour, celui des langues par lesquelles il faut passer, celui des cultures, des temps et des territoires. Celui des écritures aussi, tant il a écrit en poète, en romancier, en philosophe, par rafales et entrelacs. Les tours sont nécessaires pour qui désire connaître les chiffres du monde et ses transformations. Jamais le sens ne s’atteint directement ni en pleine lumière. L’opacité est sa demeure.

Les auteurs présents dans ce volume connaissent cette pratique du détour. Dans une relation de distance et de proximité au poète, chacun l’énonce et la met en œuvre, à sa manière. […]

Introduction, p. 3
SOMMAIRE
  • Introduction, François Noudelmann, Françoise Simasotchi-Bronès
  • Edouard Glissant : poétique et littérature. Essai sur un art poétique, Romuald Fonkoua
  • La trace à l'œuvre dans les premiers romans d'Edouard Glissant, Françoise Simasotchi-Bronès
  • Ni réel ni rêvé : Edouard Glissant — Poétique, Peinture, Paysage, J. Michael Dash
  • Ecrire/peindre l'invisible, Aliocha Wald Lasowski
  • Kader Attia, une poétique de la réappropriation, Manthia Diawara
  • Les offrandes d'Edouard Glissant : de la créolisation au tout-monde, Alain Ménil
  • Edouard Glissant : l'infinie passion de tramer, Souleymane Bachir Diagne
  • Mondialisation, mondialité, pierre-monde, Patrick Chamoiseau
  • La Traite, la Shoah … sur les usages d'une comparaison, François Noudelmann
Extraits du manuscrit d'Edouard Glissant : Mahagony
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Édouard Glissant, « La Lézarde », Paris : Seuil, 1958
Sur le site « île en île » : dossier Edouard Glissant

mise-à-jour : 10 août 2018
Né à Sainte-Marie (Martinique) en 1928,
Edouard Glissant est décédé à
Paris le 3 février 2011.
Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau,
« Lettre ouverte au Ministre de l'Intérieur de la République française à l'occasion de son voyage en Martinique »
,
Libération, 7 décembre 2005
Patrick Chamoiseau et Edouard Glissant
« Dean est passé, il faut renaître. Aprézan ! »
Le Monde, 26-27 août 2007
Edouard Glissant
« Dans la Caraïbe, le monde entier est venu »,
Le Temps, 20 mars 2009
Edouard Glissant, la pensée du désordre
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX