François Noudelmann

Edouard Glissant, l'identité généreuse

Flammarion

Paris, 2018

bibliothèque insulaire

   
Martinique
parutions 2018
Edouard Glissant, l'identité généreuse / François Noudelmann. - Paris : Flammarion, 2018. - 441 p.-[4] p. de pl. : ill. ; 24 cm. - (Grandes biographies).
ISBN 978-2-08-142396-1
NOTE DE L'ÉDITEUR : Né en 1928, Edouard Glissant est l'un des écrivains et penseurs les plus importants du XXe siècle. Auteur d'une quarantaine d'essais, de romans, de recueils poétiques et de pièces théâtrales, il a donné une mémoire aux peuples issus de l'esclavage et de la Traite. La créolisation du monde lui a inspiré une philosophie de la Relation qui s'adresse à tous. Partant de la transformation de soi, dans la rencontre des autres, il a pensé une nouvelle identité, non plus fondée sur les racines, mais nomade et généreuse.

François Noudelmann, qui l'accompagna pendant les douze dernières années de sa vie, a mené l'enquête sur les traces du poète-philosophe en Martinique, en Louisiane, à Cuba, Paris, Tokyo et New York. Dans ce portrait sensible, il suit l'enfance tourmentée de « ti-Edouard », ses relations admiratives et critiques avec Aimé Césaire, son arrivée à Paris dans le renouveau artistique de l'après-guerre, ses succès littéraires, ses amours et ses amitiés. Il analyse ses engagements politiques pour la décolonisation et les indépendances, sa lutte inlassable contre les enfermements identitaires, son activisme culturel à l'Unesco. Il découvre aussi les visages intimes d'Edouard Glissant : les gouffres et les désirs, les nourritures et les vertiges qui ont inspiré ses utopies pour le XXIe siècle.
     
François Noudelmann, philosophe, est professeur à l'université Paris 8 et membre de l'Institut universitaire de France. Il a écrit sur le théâtre de Beckett et sur les relations entre philosophie, littérature et musique.
La vie et la pensée ne se dissocient pas.

Le séminaire des imprévus, p. 274

FRANÇOIS NOUDELMANN
: […]

Nourri par la fréquentation de la vie à la fois ordinaire et extraordinaire d'Edouard Glissant, ce portrait biographique embrasse aussi bien les œuvres et les idées que les passions et les vertiges. Il dépeint une existence vécue avec ses ferveurs et ses doutes, ses apothéoses et ses gouffres. Les biographies s'en tiennent trop souvent aux heures glorieuses et j'ai voulu montrer aussi ce qu'elles ignorent : les rêves, les dépressions, les désirs, la nourriture, les silences, les paysages … Le récit chronologique de cette vie est interrompu par des moments anachroniques, des anfractuosités […] pour trouer l'hagiographie. Le parcours et ses dénivelés donneront à comprendre, je l'espère, comment un enfant déshérité, né dans un morne de la Caraïbe, est devenu l'un des plus importants écrivains du XXe siècle, penseur de la créolisation et inspirateur de notre temps.

Avant-propos, pp. 13-14

EXTRAIT Toute existence est un enchevêtrement de relations, d'où sa multiplicité, car elle engage autant de personnalités que d'individus rencontrés, comme il le suggérait avec sa formule mantra : « On change en échangeant. » Mille Edouard se découvrent dans les miroirs que les autres lui ont tendus et dans les autoportraits qu'il s'est façonnés. Parmi eux, il s'est imaginé en révolutionnaire cubain, en poète germanopratin, en éminence grise du gouvernement, en mandarin des universités, en gourou de la jeunesse, en conteur et en quimboiseur, en cinéaste hollywoodien, en danseur de ses dames, en ami des peintres, en magnat des imprévus, en sage et en fou, en garçon modèle de sa manman, en redresseur de torts, en écrivain polyglotte, en maître goûteur, en philosophe du divers … Il a pris les habit de personnes réelles ou imaginaires, Pancho Villa, Pardaillan, Nelson Mandela, Toussaint Louverture, Marco Polo … et il s'est inventé ses propres personnages, devenus sa famille d'adoption, Mathieu, Longoué, Mycéa, vivant à travers eux la folie, la révolte, l'espoir et l'amour. Sans doute ces vies n'ont-elles pas été toutes réalisées, mais chaque être est aussi fait des existences qu'il n'a pas vécues, de ses désirs insatisfaits, de ses destins espérés et fantasmés, car ils l'accompagnent et sont une partie de lui-même, des moi possibles qui le hantent comme des doublures

pp. 419-420
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
Sur le site « île en île » : dossier Edouard Glissant
Centre international d'études Edouard Glissant

mise-à-jour : 10 octobre 2018
François Noudelmann : Edouard Glissant, l'identité généreuse
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX