José Saramago

Le cahier, textes écrits pour le blog, septembre 2008 - mars 2009

Le Cherche midi

Paris, 2010

bibliothèque insulaire

 
îles d'Atlantique
parutions 2010
Le cahier : textes écrits pour le blog, septembre 2008 - mars 2009 / José Saramago ; trad. du portugais par Marie Hautbergue ; préface d'Umberto Eco. - Paris : Le Cherche midi, 2010. - 243 p. ; 22 cm.
ISBN 978-2-7491-1621-1
   A l'instigation de sa femme et de proches, José Saramago inaugure en 2008 un blog pour y écrire n'importe quoi, des commentaires, des réflexions, de simples opinions … Les sujets ne manquent pas, sous les assauts brutaux d'une actualité dont le flux incessant pourrait se diluer en bruit de fond, lassant et à la longue anesthésiant. Le Prix Nobel de littérature 1998 ne cesse d'y trouver, lui, matière à s'irriter voire à se révolter. En première ligne les Bush, Aznar, Berlusconi, Sarkozy … et ceux qui les ont mis au pouvoir : « le danger c'est que nous finissions par ne pas prendre au sérieux ceux qui [les] élisent » — alors, Que faire des Italiens ? ou, Pauvre France.

   En contrepoint, le cahier désigne d'autres présences, estimables et amicales, dont la seule évocation balance la tentation du désespoir et dresse de hautes exigences : femmes et hommes engagés dans l'action comme Rita Levi-Montalcini, prix Nobel de médecine en 1986, comme le juge Garzón ou le sous-commandant Marcos. Beaucoup d'écrivains également, Jorge Amado, Carlos Fuentes, Chico Buarque, … L'espoir est avec eux, « tout à coup, le monde me paraît plus propre, plus prometteur ».

   S'il a gardé une maison à Lisbonne, Saramago vit depuis 1993 à Lanzarote (Canaries) ; journaux, radio et télévision, internet y relaient en permanence le mouvement du monde, et tendent le ressort loin des lieux de l'action. Mais il arrive qu'un drame atroce — intolérable, pourtant rien moins qu'exceptionnel — trouve son dénouement sur la plage d'une de ces îles appelées hier Fortunées.
EXTRAIT
Le 17 [février 2009]
La mort à la porte de chez soi

   À la porte de Lanzarote, à la porte de la maison qui avec un peu de chance aurait peut-être pu devenir leur nouvelle maison. À vingt mètres de la côte, à Costa Teguise, alors qu'ils échangeaient certainement déjà des rires et des paroles de joie pour avoir réussi à arriver à bon port, le déferlement fit chavirer la pirogue. Ils avaient traversé les cent kilomètres qui séparent l'île de la côte africaine et ils sont venus mourir à vingt mètres du salut. Sur les plus de trente immigrants que le besoin extrême avait obligés à affronter les dangers de la mer, dans leur majorité des jeunes et des adolescents, vingt-quatre sont morts noyés, parmi eux une femme enceinte et quelques jeunes enfants. Six ont été sauvés grâce au courage et à l'abnégation de deux surfeurs qui se sont jetés à l'eau et les ont sauvés d'une mort qui aurait été inévitable sans leur intervention.

   C'est là, dans les mots les plus simples et directs que j'ai pu trouver, le tableau de ce qui est arrivé ici. Je ne sais ce que je pourrais dire d'autre. Aujourd'hui les mots me manquent et les émotions restent. Jusqu'à quand ?

pp. 209-210
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « O caderno, textos escritos para o blog : Setembro de 2008 - Março de 2009 », Lisboa : Caminho, 2009
  • « Cadernos de Lanzarote : diário I », Lisboa : Caminho, 1994
  • « Cadernos de Lanzarote : diário II », Lisboa : Caminho, 1995
  • « Cadernos de Lanzarote : diário III », Lisboa : Caminho, 1996
  • « Cadernos de Lanzarote : diário IV », Lisboa : Caminho, 1997
  • « Cadernos de Lanzarote : diário V », Lisboa : Caminho, 1998
Outros Cadernos de Saramago

mise-à-jour : 17 avril 2012
Né à Azinha (Portugal) en 1922, José Saramago
— Prix Nobel de littérature 1998 —
est mort à Lanzarote (Canaries) le 18 juin 2010.
José Saramago : Le cahier
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX