Dany Laferrière

Le cri des oiseaux fous

Zulma
- Z/A, 23

Paris, 2015

bibliothèque insulaire

   
Haïti
parutions 2015
Le cri des oiseaux fous / Dany Laferrière. - Paris : Zulma, 2015. - 315 p. ; 18 cm. - (Z/A, 23).
ISBN 978-2-84304-751-0
Dany Laferrière a participé au 6e Salon du Livre Insulaire (Ouessant, 19-22 août 2004)
NOTE DE L'ÉDITEUR : Vieux Os a vingt-trois ans. Son ami Gasner, journaliste comme lui, vient d’être assassiné par les tontons macoutes. Dès lors s’enclenche la mécanique de l’exil, pressante, radicale : Vieux Os doit passer sa dernière nuit hors de chez lui.

De taps-taps bondés en déambulations hasardeuses, Vieux Os parcourt son monde en accéléré : les belles de nuit du Brise-de-Mer, bordel miniature où l’on parle d’amour et de grammaire, les amis de toujours, Lisa et Sandra — « l’une pour le corps, l’autre pour le cœur » —, les souvenirs d’enfance à Petit-Goâve dans le giron de Da, les tueurs qui rôdent, les anges gardiens aux allures de dieux vaudou, et toutes les bribes de vie saisies au vol dans les rues de Port-au-Prince …
La plus longue nuit de ma vie.

p. 159

L'après-midi commence quand Dany Laferrière reçoit la nouvelle : « Gasner est mort » (p. 20) ; journaliste, Gasner Raymond « voulait que les gens soient bien informés de ce qui se passe dans leur pays, et il y a un prix à payer pour cela … » (p. 26). Dany comprend vite qu'il est le suivant sur la liste noir des tontons macoutes du dictateur. Comme son père autrefois il doit fuir le pays, accepter le passeport et le billet d'avion que sa mère a réussi à se procurer. Le départ est prévu le lendemain à l'aube.

Dans la nuit qui vient s'engage une ronde éperdue — à la rencontre des visages de l'amitié et de l'amour. Chaque carrefour impose un choix, ravive des espoirs à peine éclos, des hantises péniblement surmontées, des questions restées sans réponses. Le film d'une vie s'emballe comme, dit-on, dans les secondes qui précèdent la mort.

Quelques figures immémoriales pourtant affirment hautement dans la tourmente l'impératif de vie : la voix d'une mère, la révolte d'Antigone, la complicité de Legba. Précieux viatiques. Au terme du vol salvateur, « Montréal ne m'attend pas » (p. 313).
EXTRAIT    Devant moi se tient la fière Antigone. La sœur de Gasner, comme l'Antigone de Sophocle et de Morisseau-Leroy, pleure la mort de son frère et se révolte contre Duvalier-Créon qui s'oppose à ce qu'on l'enterre selon les rites funéraires de la foi de sa famille. Combien de temps Duvalier-Créon va-t-il le garder encore ? Que veut-il du cadavre ? Craint-il que ce cadavre et ces deux frêles femmes fassent basculer le pouvoir hérité de son père ? La mère et la sœur réclament inlassablement le corps de Gasner. Ces deux femmes représentent l'honneur de cette ville. Elles parlent avec une autorité morale qui dépasse les intérêts personnels.
   — Tu devrais partir, me dit tout à coup la mère, sinon on te tuera toi aussi. Ici, on n'aime pas les esprits libres. Quand ils sentent que tu n'es pas comme eux, ils te tuent comme des bêtes.
   Elle tourne vers moi un visage baigné de larmes.
   — Promets-moi, mon fils, de partir le plus vite possible. J'ai déjà perdu un fils dans la bataille, je ne tiens pas à en perdre un autre, tu m'entends ?
   Son regard empreint de douceur et de fermeté. Sa détermination inébranlable.
   — Promets-le-moi, insiste-t-elle.
   La sœur garde les lèvres serrées pour ne pas émettre son opinion mais je sens son désaccord.
   — Je vous le promets.
   Finalement, la sœur n'a pas pu contenir sa désapprobation.
   — Si vous partez tous, crie-t-elle, que va devenir ce pays !
   — Tais-toi, dit la mère, ce ne sera pas mieux s'ils meurent tous.
   La cloche de Sainte-Anne nous fait sursauter par sa gaieté, un appel à la vie. Les deux femmes se lèvent tranquillement.
   — N'oublie pas ce que je t'ai dit, mon fils … Tu reviendras un jour. Va te mettre à l'abri de ces démons. Tu seras plus utile à ton pays vivant que mort.

pp. 258-259
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Le cri des oiseaux fous », Outremont : Lanctôt, 2000 ; Paris : Le Serpent à plumes (Motifs, 100), 2000

mise-à-jour : 31 mars 2016
28 mai 2015
Dany Laferrière
est reçu à l'Académie française
12 décembre 2013
Dany Laferrière
est élu à l'Académie française

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX