Dany Laferrière

Vers le sud

Grasset

Paris, 2006

bibliothèque insulaire

   
Haïti
parutions 2006
8ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2006)
ouvrage en compétition
Vers le sud / Dany Laferrière. - Paris : Grasset, 2006. - 250 p. ; 23 cm.
ISBN 2-246-70311-5
Dany Laferrière a participé au 6e Salon du Livre Insulaire (Ouessant, 19-22 août 2004)

Vers le sud rompt avec la perspective dominante. Le lecteur cesse d'aller du Sud au Nord (vers l'exil), le temps d'une lecture. Le regard change. Et la tentation est plutôt vers le sud. Vers la lumière et la liberté.
Dany Laferrière a traité avec bonheur, dans une langue dépouillée, sans démonstration de compétence ni sauce idéologique tropicale tragique, ces corps blancs qui filent vers le sud pour se donner vie et dignité. Étonnant que ce pays si décrié politiquement parvienne à chaque fois à renaître grâce à l'art.

Rodney Saint-Eloi
AlterPresse, 27 mai 2006

A la manière de La Ronde d'Arthur Schnitzler, Dany Laferrière montre des couples qui se joignent, se défont, se renouent. Le jeu est plus ouvert à Port-au-Prince qu'à Vienne, plus âpre également ; la rencontre des mondes y gagne en exubérance et en intensité.

Ce pourrait n'être qu'une occasion pour approfondir la topographie sociale de la capitale haïtienne … et découvrir les chemins de traverse qui serpentent, avec fulgurance parfois, entre Pétionville et Cité Soleil.

Le plaisir donné ou pris, et souvent partagé, y est célébré sans retenue, avec gourmandise — transgressant allègrement les vieilles barrières d'âge, de race, de catégorie sociale et de culture. Pour Dany Laferrière, le temps de la « rencontre fatale » est révolu : au bout de son cheminement « vers le sud », Laura , « grande, svelte et blonde » née à New York, peut s'écrier : « C'est mon peuple ! C'est mon peuple ! C'est mon peuple ! », et Becky, bourgeoise londonienne férue d'équitation, affirmer qu'elle est « une simple paysanne du sud d'Haïti ».

 Le film de Laurent Cantet (2005) propose une lecture différente, semble-t-il.
EXTRAIT

— Tu vois cette femme, à la table près de la fenêtre ?
— Non … Ah celle-là ! … Jamais vue avant …
— C'est une journaliste française … On m'a raconté une histoire incroyable à propos d'elle … C'est une amie de Jacques Gabriel qui me l'a racontée. Elle aurait participé à un mariage vaudou sans savoir que c'était elle la mariée. Et Legba, le marié. Tu as bien compris : Legba. Je ne sais pas si tu vois ça : une journaliste parisienne qui vient faire un reportage à Port-au-Prince, et devient l'épouse d'un dieu vaudou. Quel pays ! C'est pour ça que je suis toujours ici. On peut être découragé à vouloir se pendre, et brusquement tu tombes sur un pareil truc ! Dans quel autre pays on verrait des dieux épouser des mortelles ?
— Et qu'est-ce qu'elle fait maintenant ?
— Rien … Il paraît qu'elle n'arrive plus à quitter l'île depuis …

pp. 228-229

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « La chair du maître », Outremont : Lanctôt, 1997 ; Paris : Le Serpent à plumes, 2000
  • « Heading South » translated from French by Wayne Grady, Vancouver : Douglas & McIntyre, 2010
Sur le site « île en île » : dossier Dany Laferrière

mise-à-jour : 2 juin 2015
28 mai 2015
Dany Laferrière
est reçu à l'Académie française
12 décembre 2013
Dany Laferrière
est élu à l'Académie française

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX