vers les
îles
ouessant 2004
6
e salon du livre insulaire
 :
Dany Laferrière
MISE-À-JOUR : 31 MARS 2016
Dany Laferrière (Ouessant 2004)
photo © Yann Celton
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX

Dany Laferrière est né le 13 avril 1953 à Port-au-Prince (Haïti). Son enfance se déroule à Petit-Goâve avec sa grand'mère Da, source d'inspiration de son roman, L'odeur du café. Journaliste au Petit Samedi Soir, il quitte Haïti pour Montréal en 1976, à la suite de l'assassinat de son ami Gasner Raymond. Du reste témoigne-t-il de cette fuite dans Le cri des oiseaux fous.

C'est à Montréal qu'il connaît le succès en 1985 avec la publication de son premier roman, Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, texte dont Jacques Benoît, cinéaste, fera une adaptation en 1989. Suivront neuf autres romans — l'ensemble composant ce que l'auteur appelle « une autobiographie américaine ».

Les critiques littéraires participent de ce succès populaire : c'est ainsi que Dany Laferrière est lauréat, entre autres, du Prix Carbet (1991), de la première édition du Prix Carbet des Lycéens (2000) et du Prix RFO du Livre (2002) pour la nouvelle édition de son roman, Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit ?

Son roman, Le Goût des jeunes filles, sera prochainement porté à l'écran alors que parallèlement, l'auteur a d'autres projets en tant que scénariste.

Laferrière a vécu une douzaine d'années à Miami avant de se réinstaller à Montréal en 2002. Comme il l'a expliqué à Pascale Navarro dans le cadre d'une interview publiée dans l'hebdomadaire Voir en mars 2000, le territoire de cet écrivain, ce qu'il appelle autrement son « présent », « part de Petit-Goâve et rejoint Montréal, puis passe par New York, Miami et Port-au-Prince, puis revient à Miami, et à Montréal, et tout cela se déroule en Amérique ».

12 décembre 2014 : Dany Laferrière est élu, au premier tour de scrutin, à l'Académie française ; il occupera le fauteuil qui fut celui de Montesquieu, de Dumas et, plus récemment, d'Hector Bianciotti.
28 mai 2015 : Dany Laferrière est reçu à l'Académie française.

ÉLÉMENTS BIBLIOGRAPHIQUES
  • « Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer », Montréal, 1985 ; Paris, 1989,1990, 1999
  • « Eroshima », Montréal, 1987, 1998
  • « L'odeur du café », Montréal, 1991 ; Paris, 2001
  • « Le goût des jeunes filles », Montréal, 1992 ; Paris, 2005 ; Paris, 2007
  • « Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ? », Montréal 1993, 2000 ; Paris, 2002
  • « Chronique de la dérive douce », Montréal, 1994 ; Paris, 2012
  • « Pays sans chapeau », Outremont, 1996 ; Paris, 1999
  • « La chair du maître », Outremont, 1997 ; Paris, 2000
  • « Le charme des après-midi sans fin », Outremont, 1997 ; Paris, 1998, 2005
  • « Le cri des oiseaux fous », Outremont, 2000 ; Paris, 2000 ; Paris, 2015
  • « J'écris comme je vis » entretien avec Bernard Magnier, Genouilleux, 2000
  • « Je suis fatigué », Outremont, 2001 ; Montréal, 2005
  • « Comment conquérir l'Amérique en une nuit » (scénario), Outremont, 2004
  • « Les années 80 dans ma vieille Ford », Montréal : Mémoire d'encrier, 2005
  • « Vers le sud », Paris : Grasset, 2006
  • « Lettre à un futur célèbre écrivain », in Une journée haïtienne, textes réunis et présentés par Thomas C. Spear, Montréal : Mémoire d'encrier ; Paris : Présence africaine, 2007
  • « Je suis un écrivain japonais », Paris : Grasset, 2008
  • « L'énigme du retour », Paris : Grasset, 2009 — Prix Medicis 2009 ; Grand Prix du Livre de Montréal 2009 ;  Internationaler Literaturpreis, Haus der Kulturen der Welt, 2014
  • « Une forêt de gens remarquables », in Haïti parmi les vivants, Arles : Actes Sud, Paris : Le Point, 2010
  • « Tout bouge autour de moi », Montréal : Mémoire d'encrier (Chronique), 2010
  • « Tout bouge autour de moi », Paris : Grasset, 2011
  • « L'art presque perdu de ne rien faire », Montréal : Ed. du Boréal, 2011
  • « Journal d'un écrivain en pyjama », Montréal : Mémoire d'encrier (Chronique), 2013 ; Paris : Grasset, 2013
  • « Truman Capote au Park Hotel », in Nouvelles des mondes créoles sous la dir. de Raphaël Confiant, Paris : Écriture, 2013
  • « L'art presque perdu de ne rien faire », Paris : Grasset, 2014
  • « Mythologies américaines » (réunit Truman Capote au Park Hotel, Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, Eroshima et Cette grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit ?), Paris : Grasset, 2016
  • Paola Ghinelli, « Entretien avec Dany Laferrière », in Archipels littéraires, Montréal : Mémoire d'encrier, 2005
Sur le site « île en île » : dossier Dany Laferrière