Dany Laferrière

Pays sans chapeau

Le Serpent à plumes - Motifs, 72

Paris, 1999

bibliothèque insulaire

   
Haïti
parutions 1999
Pays sans chapeau / Dany Laferrière. - Paris : Le serpent à plumes, 1999. - 275 p. ; 15 cm. - (Motifs, 72).
ISBN 2-84261-115-2
Dany Laferrière a participé au 6ème Salon du Livre Insulaire (Ouessant, 19-22 août 2004)
NOTE DE L'ÉDITEUR : Ce livre de Dany Laferrière est l'histoire d'un retour. Après vingt années passées à Montréal et Miami, l'auteur rentre chez lui, à Port-au-Prince, Haïti. Le pays, en apparence, est le même. L'odeur du café est la même, la pauvreté aussi, crue et violente, jusqu'aux amis qui sont restés fidèles à leur jeunesse. Mais au fil des jours, des silences de ses proches, des mots chuchotés par la rue, c'est à une enquête sur les morts que se livre l'auteur, zombis haïtiens et fantômes installés dans le quotidien de chaleur et de bruit de la ville. Un recensement en Haïti, tu parles … Les gens disent n'importe quoi. « Combien d'enfants avez-vous, madame ? — Seize — Où sont-ils ? — Tous les neuf sont à l'école. — Et les autres ? — Quels autres ? — Les autres sept enfants. — Mais, monsieur, ils sont morts. — Madame, on ne compte pas les morts. — Et pourquoi ? Ce sont mes enfants. Pour moi, ils sont vivants à jamais ». Un livre très touchant qui oscille entre l'émotion du retour au pays et la magie des anciens dieux.

LE MONDE DES LIVRES, 19 mars 1999 : C'est un Dany Laferrière apaisé qui émerge avec ce récit d'un retour à Haïti, deuxième volet d'un parcours autobiographique commencé par des souvenirs d'enfance (Le charme des après-midi sans fin,  éd. Le serpent à plumes, 1998).

[…]

Pays sans chapeau relate son retour, après vingt années passées à Montréal. Il retrouve la tendresse de sa mère et de sa tante qui n'ont jamais quitté le pays, même aux pires heures de la dictature. Installant sa table de travail sous un manguier, il note : « J'écris tout ce que je vois, tout ce que j'entends, tout ce que je sens ». Par petites touches, il conte Haïti, ses mendiants, ses professeurs, ses infirmières.

La mort — jamais naturelle pour la croyance populaire — est omniprésente, tout comme l'au-delà, appelé le « pays sans chapeau ».

[…]

Dans ce roman où alternent les pages consacrées au « pays réel » et au « pays rêvé », c'est ce dernier qui domine.

Catherine Bédarida

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Pays sans chapeau », Outremont : Lanctôt, 1996, 1999

mise-à-jour : 2 juin 2015
28 mai 2015
Dany Laferrière
est reçu à l'Académie française
12 décembre 2013
Dany Laferrière
est élu à l'Académie française
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX