Aimé Césaire

Ferrements et autres poèmes, préface de Daniel Maximin

Seuil - Points, P1873

Paris, 2008

bibliothèque insulaire

   
Martinique
parutions 2008
Ferrements et autres poèmes / Aimé Césaire ; préface de Daniel Maximin. - Paris : Seuil, 2008. - 200 p. ; 18 cm. - (Points, P1873).
ISBN 978-2-7578-0704-0
Ce recueil publié peu avant la mort d'Aimé Césaire propose, à la suite de « Ferrements » dont l'édition originale date de 1960, un choix de poèmes parus entre 1941 et 1993 et jamais réédités depuis.

L'éditeur précise en note la source de ces textes difficiles d'accès. Certains sont parus dans la revue Tropiques entre 1941 et 1945, les autres dans différents recueils à diffusion souvent limitée voire confidentielle : « Les armes miraculeuses » en 1946, « Soleil cou coupé » en 1948, « Corps perdu » en 1950, le volume 1 des « Œuvres complètes » en 1976, « Ausculter le dédale » en 1991.

L'ensemble s'ouvre sur une préface de Daniel Maximin qui éclaire avec ferveur et rigueur le fulgurant parcours poétique d'Aimé Césaire.

→ lire la chronique d'Yves Chemla sur Africultures
ROGER TOUMSON et SIMONNE HENRY-VALMORE : [« Ferrements »] qui contient un ensemble de poèmes composés entre 1950 et 1960, met en évidence les modifications qu'Aimé Césaire apporte tant à l'expression qu'au contenu de son inspiration. Aux yeux du poète lui-même, ce recueil représente un aboutissement : « On trouvera Ferrements plus amer, plus discipliné … Le volcanisme du début s'est tassé, intériorisé, plutôt » 1. Le volume est subdivisé en deux sections. La première, Ferrements, évoque un passé douloureux. « Mon rôle est de me souvenir, d'être, si je le puis, un de ces " griots " qui relient le peuple à son histoire » 2. Dans la seconde section, Ferments, le poète tourné vers l'avenir se fait visionnaire. Il exalte l'espoir d'une renaissance. Son rôle est d' « être le ferment de cet espoir à faire lever toutes les mains » 3. Il chante la dignité reconquise, la liberté retrouvée de l'Afrique et du tiers monde. L'inspiration est, d'une certaine manière, moins personnelle, davantage en prise sur l'actualité. Ces changements sont délibérés.

Aimé Césaire, le nègre inconsolé,
La Roque-d'Anthéron : Vents d'ailleurs, 2002 (p. 225)
       
1.Aimé Césaire, interview parue dans L'Express, 19 mai 1960.
2.Aimé Césaire et les nègres sauvages, interview, Afrique-Action, 21 novembre 1960.
3.Ibid.
EXTRAIT C'est bien je ne rentrerai que sauvage hirsute d'épines de chemins
par l'arc à trois portes des selves vigoureuses

exclu mais violeur des sanctuaires
et rentrant par le triomphant portail
de la mer défonçant par saccades la pudeur de la pierre

au ban du pain blanc de la fête des enfants
mais avec ma rare gueule rentrant la gueule du vent
mordant le buisson nu de son rare rire obscène

un pays noir c'est selon un noir sommeil fidèle
saoul du pur vin du lait noir de la terre

Précepte, p. 53
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Aimé Césaire et René Ménil (éd.), « Tropiques » (1941-1945), Paris : Jean-Michel Place, 1994
  • Aimé Césaire, « Les armes miraculeuses », Paris : Gallimard, 1946, 1970
  • Aimé Césaire, « Soleil cou coupé », Paris : Editions K, 1948
  • Aimé Césaire, « Corps perdu » avec des gravures de Pablo Picasso, Paris : Fragrance, 1950 ; « Césaire & Picasso : Corps perdu, histoire d'une rencontre » éd. présentée et commentée par Anne Egger, Paris : HC éditions, 2011
  • Aimé Césaire, « Ferrements », Paris : Seuil, 1960, 1991 ; « Du fond d'un pays de silence … » édition critique de Ferrements d'Aimé Césaire par Lilyan Kesteloot, René Hénane et M. Souley Ba, Paris : Orizons (Profils d'un classique), 2012
  • Aimé Césaire, « Œuvres complètes (vol. 1) Poèmes » éd. publiée sous la dir. de Jean-Paul Césaire, Fort-de-France : Ed. Désormeaux, 1976
  • Aimé Césaire, « Moi, laminaire », Paris : Seuil, 1982, 1991, 1993
  • Aimé Césaire, « Ausculter le dédale » avec des gravures de Mehdi Qotbi, Paris : Atelier Dutrou (Les Cahiers d'art de la Puisaye, 2), 1991
  • Aimé Césaire, « La poésie [Œuvres poétiques complètes] » éd. établie par Daniel Maximin et Gilles Carpentier, Paris : Seuil, 1994, 2006
  • Aimé Césaire, « Poésie, théâtre, essais et discours » éd. critique sous la dir. de Albert James Arnold, Paris : CNRS éditions, Présence africaine (Planète libre, 4), 2013
sur le site « île en île » : dossier Aimé Césaire

mise-à-jour : 18 septembre 2017
Né à Basse-Pointe en Martinique le 26 juin 1913,
Aimé Césaire est mort à Fort-de-France
le 17 avril 2008

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX