Friedrich Wilhelm Murnau

Südseebilder : Texte, Fotos und der Film Tabu, ausgewählt, bearbeitet und kommentiert von Enno Patalas ; herausgegeben von der Friedrich-Wilhelm-Murnau-Stiftung

Bertz+Fisher

Berlin, 2005
bibliothèque insulaire
       
parutions 2005
Südseebilder : Texte, Fotos und der Film Tabu / Friedrich Wilhelm Murnau ; ausgewählt, bearbeitet und kommentiert von Enno Patalas ; herausgegeben von der Friedrich-Wilhelm-Murnau-Stiftung. - Berlin : Bertz+Fisher, 2005. - 217 S. : ill. ; 23 cm.
ISBN 3-929470-26-8
Friedrich Wilhelm Murnau a passé la quarantaine quand il entreprend la réalisation de Tabu. Son renom est incontesté, ses œuvres admirées. Il désire s'éloigner d'Hollywood et de la société occidentale. Guidé par ses lectures (Melville, Stevenson, Loti, Gauguin) et ses rêves — Büchern und Träumen nach — il prend la mer en direction des îles du Pacifique ; dès la première escale aux îles Marquises, il exprime la tonalité de l'œuvre à venir : “ Nuku Hiva … zeigt uns die ganze Tragik dieser paradiesischen Inseln ”.

Entièrement tourné dans les Mers du Sud (Tahiti, Bora Bora), Tabu se signale également par le recours à une distribution insulaire — “ Nur eingeborene Südseeinsulaner spielen in diesem Film ”. En marge de l'approche d'une civilisation qui éveille sa curiosité le tournage donne à Murnau l'occasion d'échanges avec ses collaborateurs — dialogue parfois rude avec Robert J. Flaherty — ou avec des visiteurs de passage — Matisse. On ne retient trop souvent de l'aventure que les incidents qui ont marqué l'avancement du travail, où certains ont vu la sanction de violations d'interdits socio-religieux.

Tabu est le dernier film de Friedrich Wilhelm Murnau ; la mort accidentelle du réalisateur, quelques jours avant la première à Hollywood, a conforté la légende d'une œuvre transgressive. Récit d'un amour impossible, le film se déroule en deux temps — en pleine transgression, mais très loin des anecdotes du tournage :
— Das Paradies,
— Das verlorene Paradies.
   
Friedrich Wilhelm Murnau (F. W. Plumpe) est né à Bielefeld en 1888. C'est comme comédien qu'il approche le cinéma, dans la troupe de Max Reinhardt ; puis, après la guerre, il se tourne vers la réalisation. Il quitte l'Allemagne pour les Etats-Unis d'Amérique en 1926. Parmi ses films les plus célèbres : Nosferatu, eine Symphonie des Grauen (1922), Faust, eine deutsche Volkssage (1926), Sunrise (1927) … Il meurt dans un accident de voiture près de Los Angeles en 1931.
The ideal picture needs no title.
By its very nature the art of the screen should tell a complete story pictorially.

F. W. Murnau, in The Musical Digest (December 1927) — cité p. 9

BESCHREIBUNG
 : Als wär's ein Film von ihm — von Friedrich Wilhelm Murnau, ein Film wie Nosferatu oder Sunrise. Von Reisen handeln viele seiner Filme. Von einem, der auszog … Seinen Helden machte Murnau es nach. Auf der Yacht Bali reiste er 1929, “ Büchern und Träumen nach ”, wie er schrieb, auf den Spuren von Melville und Stevenson, von Kalifornien nach Tahiti. Unterwegs schrieb und fotografierte er. Nur weniges erschien zu seinen Lebzeiten. Alles andere blieb Projekt, Entwurf, Diktat, ging verloren, erhielt sich nur in Bruchstücken von Abschriften — wie viele alte Filme, Kopien von Kopien, mit Kratzern und Sprüngen. Wie Tabu, sein letzter Film, den er zum Schluss dieser Reise drehte, auf den Inseln vor und unter dem Wind. Kurz vor der Premiere verunglückte Murnau tödlich.

Unter dem Titel Südseebilder hat Enno Patalas Texte und Fotos aus dem Murnau-Nachlass zusammengetragen, anderwärts auch unverwendetes Filmmaterial entdeckt, übersetzt, redigiert, illustriert und kommentiert. Fakten und Fiktionen, oft ebenso schwer zu unterscheiden wie in Murnaus Filmen. Das Überschreiten von Grenzen ist ihr Thema und ihr Prinzip.
INHALT Vorwort des Herausgebers

Einleitung

Büchern und Träumen nach
Good-bye Hollywood !
Von Los Angeles nach Mazatlán und über den Äquator
Brief an Salka und Berthold Viertel
Auf den Marquesas und den Paumotu-Inseln
Taiohae auf Nuku Hiva — Ua Pou — Ausflüge auf Nuku Hiva — Atuona auf Hiva Oa — Ein Abstecher nach Vaitahu auf Tahuata — Hanavave auf Fatu Hiva — Noch auf Fatu Hiva : Omoa — Von Fatu Hiva nach Takaroa — Takapoto
Auf den Inseln vor und unter dem Wind
Papeete — Wie Tabu entstand I — Ein Ausflug nach Moorea und Raiatea — Bora Bora —  Wie Tabu entstand II — Der Aberglaube der Eingeborenen (Der Feuergeist von Bora Bora) — Tautira — Wie Tabu entstand III — Der Stern des Südens
Zurück nach/in Hollywood
Mehrfach zitierte Literatur

Tabu. Eine Geschichte aus der Südsee
Entwurf, Drehbuch, Beschreibung
Erstes Kapitel, Das Paradies
Zweites Kapitel, Das verlorene Paradies
6

9

17
18
25

37



69



105
110

111

115
169
Tabu, eine Geschichte aus der Südsee, erzählt von F. W. Murnau und R. J. Flaherty ; Regie : F. W. Murnau. — Paramount, 1931
 Yves de Peretti, Tabu, dernier voyage — Solera, 1996
F.W. Murnau Stiftung
 LE CINÉMA SUR LE SITE DES LITTÉRATURES INSULAIRES
En l'absence d'une sélection suffisamment développée,
la liste qui suit regroupe quelques unes des références dispersées sur l'ensemble du site.
  • Anne Akrich, « Il faut se méfier des hommes nus », Paris : Julliard, 2017
  • Martin Barnier et Pierre Beylot, « Analyse d'une œuvre : Conte d'été, Eric Rohmer, 1996 », Paris : Librairie Vrin (Philosophie et cinéma), 2011
  • Alain Bergala, « Monika de Ingmar Bergman », Crisnée (Belgique) : Yellow now (Côté films, 1), 2005
  • Ingmar Bergman, « Monika », Paris : L'Avant-scène Cinéma (567, décembre 2007), 2007
  • Ingmar Bergman, « Cris et chuchotement [suivi de] Persona [et de] Le lien », Paris : Gallimard (Folio, 2620), 1994
  • Pierre Butin, Gilles Janin et Vincent Guigueno, « Un film entouré d'eau : histoire et mémoire de L'or des mers de Jean Epstein à Hoedic (1932-2005) », in Pierre Frustier (dir.), Les identités insulaires face au tourisme, La Roche-sur-Yon : Siloé, 2007
  • Nicolas Chaudun, « L'île des enfants perdus », Arles : Actes sud, 2019
  • Jean Epstein, « L'or des mers », Baye : La Digitale, 1995
  • Jean-Luc Godard, « Les années Cahiers, 1950 à 1959 », Paris : Flammarion (Champs arts, 740), 2007
  • Vincent Guigueno, « Jean Epstein, cinéaste des îles : Ouessant, Sein, Hoëdic, Belle-Ile », Paris : Jean-Michel Place, 2003
  • Bernard Judge, « Waltzing with Brando : planning a paradise in Tahiti », Novato (California) : Oro editions, 2011
  • Andrea de Lauris et Pat Mullen, « Man of Aran (le film) » in Dominique Beugras (éd.), Les îles d'Aran, le voyage vers l'ouest, Paris : La Bibliothèque (L'Écrivain voyageur), 2000
  • Isabelle Le Corff, « Le cinéma breizh-îlien : îles bretonnes et cinéma » illustrations de Nono, Morlaix : Skol Vreizh, 2016
  • Patrick Louguet, « Le voyage vagabond au cœur de l’œuvre cinématographique de Jacques Rozier (Les Naufragés de l’île de la tortue, Maine Océan  et Adieu Philippine) », in Francis Marcoin (éd.), Encore Robinson, Arras : Université d'Artois, Centre Robinson, 2017
  • Delos W. Lovelace, « King Kong » d'après une histoire de Edgar Wallace et Merian C. Cooper, Paris : Librio (Librio, 746), 2005
  • Pat Mullen, « Man of Aran », Cambridge (Mass.) : The M.I.T. press, 1970
  • Marie-France Pisier, « Le bal du gouverneur », Paris : Librairie générale française (Le Livre de poche, 6096), 1985
  • Luis I. Reyes, « Made in paradise : Hollywood's films of Hawai'i and the South Seas », Honolulu : Mutual publishing of Honolulu, 1995
  • Alyssa Goldstein Sepinwall, « Slave revolt on screen : the Haitian Revolution in film and video games », Jackson : University press of Mississippi, 2021
  • Pierre Sorlin, « L'Avventura (Michelangelo Antonioni, 1960) », Lyon : Aléas (Le Vif du sujet, 2), 2010
  • Liv Ullmann, « Devenir », Paris : Stock, 1977
festival international du film insulaire de l'île de Groix

mise-à-jour : 30 septembre 2021
Friedrich Wilhelm Murnau : Südseebilder, Text, Fotos und der Film Tabu
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX