Andrea Camilleri

Le coup du cavalier

Métailié - Bibliothèque italienne

Paris, 2000

bibliothèque insulaire
 
Méditerranée
îles noires
parutions 2000
Le coup du cavalier / Andrea Camilleri ; trad. de l'italien (Sicile) par Serge Quadruppani, avec l'aide de Maruzza Loria et d'Emilia et Tiziana Piccone. - Paris : Métailié, 2000. - 219 p. ; 22 cm. - (Bibliothèque italienne).
ISBN 2-86424-345-8

ANDREA CAMILLERI : « Le Coup du cavalier » n'est qu'une tentative d'expliquer les relations entre la politique, la mafia et un honnête citoyen. Malheureusement, en Italie les critiques n'ont pas saisi l'intention politique de ce roman.

Extrait d'une interview recueillie par Fabio Gambaro, Magazine Littéraire, n° 384, évrier 2000

NOTE DE L'ÉDITEUR : Septembre 1887, Giovanni Bovara, jeune inspecteur chargé de contrôler les moulins à blé, né en Sicile et élevé à Gênes arrive à Vigàta. Il pense en génois et a du mal à comprendre le dialecte sicilien. Ses deux prédécesseurs ont été tués.

Il se retrouve aux prises avec les puissants de la province qui tentent de le corrompre puis de l'intimider, tous complotent pour s'enrichir aux dépens de l'Etat. Après être tombé dans les rets amoureux d'une veuve ardente, victime d'une machination, il est accusé du meurtre d'un prêtre libidineux. En prison, il se met à parler sicilien et se réapproprie le mode de pensée de l'île, ce qui lui permet de reconquérir sa liberté en utilisant une tactique tortueuse bien sicilienne qu'on peut comparer au « coup du cavalier » aux échecs.

Encore une fois, Andrea Camilleri utilise un événement réel du passé de son île, encore une fois il agence une intrigue subtile, encore une fois ce passionné de la langue nous éblouit d'un feu d'artifice de vocables grotesques, graveleux, poétiques, encore une fois on en redemande.

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
Andrea Camilleri est un auteur prolifique : le catalogue de la Bibliothèque nationale de France compte sous son nom plus de 200 notices (ouvrages imprimés ou numériques) et le catalogue de la Biblioteca nazionale centrale di Roma en compte près de 300. Ne sont donc mentionnés ici que les ouvrages déjà présentés sur le site, ou qui le seront prochainement.
  • « La mossa del cavallo », Milano : Rizzoli, 1999
  • « Le coup du cavalier », Paris : Métailié (Suite italienne), 2006
  • « La forme de l'eau », Paris : Fleuve noir, 1998 ; Paris : Fleuve noir, 2000 ; Paris : Pocket, 2001
  • « Chien de faïence », Paris : Fleuve noir , 1999 ; Paris : Pocket, 2001
  • « Un mois avec Montalbano », Paris : Fleuve noir , 1999 ; Paris : Pocket, 2013
  • « L'opéra de Vigàta », Paris : Métailié, 1999, 2018 ; Paris : Seuil (Points, 874), 2001 ; Paris : Points (Points, P874), 2006
  • « Le voleur de goûter », Paris : Fleuve noir, 2000 ; Paris : Pocket, 2002
  • « La disparition de Judas », Paris : Métailié, 2002, 2005
  • « Un filet de fumée », Paris : Fayard, 2002 ; Paris : Librairie générale française (Le Livre de poche, 15511), 2003
  • « La peur de Montalbano », Paris : Fleuve noir, 2004 ; Paris : Pocket, 2008
  • « La pension Eva », Paris : Métailié, 2007, 2018 ; Paris : Points (P2048), 2008
  • « Privé de titre », Paris : Fayard, 2007 ; Paris : Librairie générale française (Le Livre de poche, 31330), 2009
  • « Petits récits au jour le jour », Paris : Fayard, 2008
  • « Un été ardent », Paris : Fleuve noir, 2009 ; Paris : Pocket, 2010
  • « Le ciel volé, Dossier Renoir », Paris : Fayard, 2010
  • « Intermittence », Paris : Métailié, 2011 ; Paris : Points (P2923), 2012
  • « La chasse au trésor », Paris : Fleuve noir, 2015 ; Paris : Pocket, 2016
  • « Noli me tangere - Ne me touche pas », Paris : Métailié (Bibliothèque italienne), 2018

mise-à-jour : 17 juillet 2019

Andrea Camilleri,
né à Porto Empedocle (Sicile)
est mort à Rome le 17 juillet 2019
Andrea Camilleri :
autour de Salvini des relents fascistes
Andrea Camilleri
Sauvons le Val di Noto !
Le Monde 
15 juin 2007
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX