Frankétienne [Franck Etienne]

L'oiseau schizophone

Éd. des Antilles

Port-au-Prince, 1993

bibliothèque insulaire
   
édité en Haïti
L'oiseau schizophone / Frankétienne. - Port-au-Prince : Éd. des Antilles, 1993. - 812 p. : ill. ; 27 cm.

FRANKÉTIENNE : L'Oiseau schizophone (néologisme), c'est l'artiste avec sa voix coupée, avec un langage qui au premier abord est rupture avec le langage courant, mais, au fond, quand, dans la vie quotidienne, on se rend compte de la « langue de bois » et de la déperdition des mots, de cette pollution au niveau des discours, n'est-ce pas plutôt ce langage tout à fait étrange fait de sonorités, de néologismes inconcevables dans leur outrance qui est le seul apte à renvoyer ce « chaos » dans lequel nous nous trouvons ? C'est drôle qu'il y ait une affinité, une parenté entre le chaos et le vide ; notons que le vide n'existe pas, qu'on ne peut concevoir la vacuité nulle part. Dès lors, cette langue est en situation de chaos, de vide idéologique, sentimental. Haïti n'est d'ailleurs pas le seul pays en crise ; Haïti est une référence du monde, une image agrandie du malaise mondial. […] Avec L'Oiseau schizophone […], j'ai l'impression d'avoir fait un travail énorme, qui renvoie non seulement au drame de mon pays mais aussi à celui de l'humanité entière.

extrait d'un entretien avec Anne Marty, in Anne Marty, « Haïti en littérature », Paris : La Flèche du Temps / Maisonneuve & Larose, 2000

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Dézafi », Port-au-Prince : Ed. Fardin, 1975 ; Châteauneuf-le-Rouge : Vents d'ailleurs, 2002
  • « Pélen tèt », Port-au-Prince : Éd. du Soleil, 1978
  • « Les affres d'un défi » (trad. française de Dézafi), Port-au-Prince : Ed. Henri Deschamps, 1979 ; Paris : Jean-Michel Place, 2000 ; La Roque-d'Anthéron : Vents d'ailleurs, 2010 
  • « Haïti chaos, Haïti Babel ... » in : Bernard Magnier (éd.), A peine plus qu'un cyclone aux Antilles, Cognac : Le Temps qu'il fait, 1998
  • « Mûr à crever », Bordeaux : Ana Éd., 2004 ; Paris : Hoëbeke, 2013 ; transl. as « Ready to burst », Brooklyn : Archipelago books, 2014
  • « Ultravocal », Paris : Hoëbeke, 2004
  • « Anthologie secrète » préface et photographies de Rodney Saint-Eloi, Montréal : Mémoire d'encrier, 2005
  • « Ma ville est dans mon ventre », in Une journée haïtienne, textes réunis et présentés par Thomas C. Spear, Montréal : Mémoire d'encrier ; Paris : Présence africaine, 2007
  • « Melovivi, ou Le piège (suivi de) Brèche ardente », Paris : Riveneuve, 2010
  • Dominique Chancé, « Astres et désastres dans L'oiseau schizophone de Frankétienne », Ponti-Ponts, n° 4, 2004
Sur le site « île en île » : dossier Frankétienne

mise-à-jour : 29 septembre 2014
Frankétienne a reçu le Grand Prix du Livre Insulaire - Prix des Îles du Ponant (Ouessant 2005) pour son « Anthologie secrète » (Montréal, 2005) et, plus généralement, pour l'ensemble de son œuvre ; il est, en 2006, l'un des lauréats de la Fondation du prince Claus (Pays-Bas) et a été nommé, le 24 mars 2010, Artiste de l'UNESCO pour la paix.
Conversation entre Frankétienne et Philippe Bernard, à la suite du tremblement de terre du 12 janvier 2010
« Frankétienne se met à nu » : propos recueillis par Samanda Leroy et Lord Edwin Byron
Le Nouvelliste (Port-au-Prince) • 19 février 2013
une adresse indispensable pour trouver les livres édités en Haïti :

communication plus

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX