Arnaldur Indridason

Les roses de la nuit

Métailié - Bibliothèque nordique

Paris, 2019

bibliothèque insulaire

   
Islande

îles noires
parutions 2019
Les roses de la nuit / Arnaldur Indridason ; trad. de l'islandais par Eric Boury. - Paris : Éd. Métailié, 2019. - 247 p. ; 22 cm. - (Bibliothèque nordique).
ISBN 979-10-226-0886-2
Où donc s'est perdue la couleur de tes jours ?

Jóhann Jónsson, cité en épigraphe

Le cadavre nu d'une jeune fille est retrouvé dans un cimetière de Reykjavík sur la tombe de Jon Sigurdsson, héros de l'Indépendance islandaise — originaire des provinces de l'Ouest. Cet indice ténu va permettre au commissaire Erlendur d'identifier la victime, puis de discerner les mobiles du crime. En menant son enquête, Erlendur pense à sa propre fille qui se débat dans le cauchemar de la drogue et de la prostitution ; il est d'autant plus rageusement déterminé à surmonter les obstacles et parfois sa lassitude.

A force d'obstination, Erlendur devine les contours d'un système nauséabond aux ordres d'un promoteur à l'éclatante réussite — ce n'est en fait qu'un petit malfrat cupide et dénué de scrupules, assez astucieux pour avoir accumulé une fortune qui lui a permis d'asservir (chantage, corruption) dirigeants économiques et politiques. Mais l'homme s'ennuie et ne sait se divertir qu'en tourmentant physiquement et moralement de très jeunes filles … Ce faisant, il est assez présomptueux pour négliger le risque auquel il s'expose en humiliant plus vulnérable mais plus intelligent que lui.

Les ressorts de l'intrigue sont tendus à l'extrême, pourtant le dénouement réserve bouleversements et surprises.
EXTRAIT        — J'ai l'impression, reprit Erlendur, exprimant pour la première fois des pensées qui l'obsédaient depuis quelque temps, que les fjords de l'Ouest jouent dans le décès de Birta un rôle qui ne se limite pas au fait qu'elle venait de là-bas. […] Quand nous avons traversé ces villages avec Sigurdur Oli, on nous a dit partout la même chose : les quotas de pêche ont été achetés par des gens venus d'ailleurs, la région se vide de ses habitants, tout le monde part à Reykjavík. Par endroit une classe riche est apparue au sein de ces communautés autrefois très homogènes. Certains se retrouvent assis sur des millions tandis que d'autres n'ont plus rien. La population est très remontée contre le pouvoir de Reykjavík qui laisse faire en fermant les yeux sur ces pratiques. Il y a beaucoup de colère contre ceux qui spéculent sur les quotas alors qu'ils n'ont jamais posé le pied sur un bateau et ne connaissent rien à la mer.  […] À mon avis, celui qui a déposé le corps de Birta sur la tombe du grand homme tient à nous signaler qu'il y a quelques chose de suspect dans tous ces micmacs avec les quotas dans les fjords de l'Ouest. Je crois qu'il veut attirer notre attention, mais également celle de tout le pays.

p. 185
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Dauðarósir », Reykjavik : Vaka-Helgafell, 1998
  • « Le duel » Erlendur Sveinsson, 1, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2014
  • « Les nuits de Reykjavik » Erlendur Sveinsson, 2, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2015
  • « Le lagon noir » Erlendur Sveinsson, 3, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2016 ; Paris : Points (P4578), 2017
  • « Les fils de la poussière » Erlendur Sveinsson, 4, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2018
  • « La cité des jarres » Erlendur Sveinsson, 6, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2005
  • « La femme en vert » Erlendur Sveinsson, 7, Paris :  Métailé (Bibliothèque nordique), 2006
  • « La voix » Erlendur Sveinsson, 8, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2007
  • « L'homme du lac » Erlendur Sveinsson, 9, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2008
  • « Hiver arctique » Erlendur Sveinsson, 10Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2009 ; Paris : Points (P4578), 2010
  • « Hypothermie » Erlendur Sveinsson, 11Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2010
  • « La rivière noire » Erlendur Sveinsson, 12, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2011
  • « La muraille de lave » Erlendur Sveinsson, 13, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2012
  • « Etranges rivages » Erlendur Sveinsson, 14, Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2013
  • « Dans l'ombre » Trilogie des ombres, 1, Paris : Métailié, 2017
  • « La femme de l'ombre » Trilogie des ombres, 2, Paris : Métailié, 2017
  • « Passage des Ombres » Trilogie des ombres, 3, Paris : Métailié, 2018
  • « Bettý », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2011
  • « Le livre du roi », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2013
  • « Opération Napoléon », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2015
  • « Ce que savait la nuit », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2019

mise-à-jour : 8 novembre 2019
Arnaldur Indridason : Les roses de la nuit
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX