Arnaldur Indridason

Passage des Ombres — Trilogie des Ombres, tome 3

Métailié - Bibliothèque nordique

Paris, 2014

bibliothèque insulaire

   
Islande

îles noires
parutions 2018
Passage des Ombres / Arnaldur Indridason ; trad. de l'islandais par Eric Boury. - Paris : Éd. Métailié, 2018. - 300 p. ; 22 cm. - (Bibliothèque nordique).
ISBN 979-10-226-0775-9
Pendant la seconde guerre mondiale, alors que l'Islande est occupée par l'armée américaine, l'enquête sur le meurtre d'une jeune fille est interrompue avant d'avoir débouché sur des conclusions irréfutables. Soixante ans plus tard, le meurtre d'un vieillard solitaire relance les investigations.

Le temps écoulé entre les deux affaires éclaire ce qui a radicalement changé dans l'île, mais aussi ce qui paraît à l'abri de toute forme d'évolution ; l'hypocrisie et le sentiment d'impunité prévalent dans la classe dominante ; les vieilles croyances persistent dans les milieux populaires — où l'on se laisse trop facilement convaincre d'imputer aux elfes la responsabilité de comportements tristement humains.

Le quartier des Ombres, « un monde à part » où voisinent survivances d'autrefois et poussées de modernité est la scène de cette énigme qui traverse le temps.
EXTRAIT        Dans son esprit, le quartier des Ombres était un monde à part, avec ses boutiques, ses petites et ses grandes entreprises. La rue Lindargata le traversait d'ouest en est, à une extrémité il y avait les arts et la culture, à l'autre des usines de produits alimentaires. Complètement à l'ouest, le Théâtre national tournait le dos à la rue, comme s'il était un peu trop élégant pour ce quartier, on y trouvait également la Bibliothèque nationale et la Cour suprême, destinée à ceux qui s'étaient écartés du droit chemin, et, tout à l'est, les agneaux de l'automne poussaient leurs derniers bêlements dans la cour de Slaturfélag Sudurlands, les Abattoirs du Sudurland. Entre ces deux pôles, on longeait des maisons en bois couvertes de tôle ondulée et des bâtiments en pierre à un ou deux étages. Certains étaient soigneusement entretenus, d'autres ne payaient pas de mine, avec leurs petits jardins tournés vers le sud et vers le soleil. C'est dans un de ces appartements en sous-sol ressemblant à des taudis que Konrad avait passé son enfance.

       Ouvriers, artisans et bourgeois vivaient là en bonne intelligence. Certains buvaient, d'autres pas du tout. Certains allaient à l'église le dimanche et écoutaient la bonne parole avec une pointe de mauvaise conscience, encore vaseux après le samedi soir, adhérant inconditionnellement aux paroles du pasteur : … pardonnez-nous nos offenses. D'autres mettaient leur chapeau et allaient faire une promenade avec leur femme, qui venait peut-être d'acheter un manteau, ils se découvraient quand ils croisaient quelqu'un et le saluaient. Les femmes admiraient dans les vitrines les belles robes et les jolis chapeaux importés de Copenhague et de Londres. Les hommes plissaient les yeux en direction du port et observaient les navires qui accostaient. Ils suivaient du regard une voiture rutilante qui longeait la rue Austurstraeti comme dans un rêve. Vers midi, une odeur de viande rôtie flottait dans le quartier, puis on digérait tranquillement jusqu'à l'heure du café. Ainsi passaient les dimanches. Parfois, on apercevait un bonhomme tout ébouriffé et en tricot de corps qui, debout à sa fenêtre, demandait à un gamin d'aller lui chercher une bière légère bien fraîche à l'épicerie du coin : Garde la monnaie ! lui criait-il.

pp. 62-63
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Skuggasund », Reykjavík : Vaka-Helgafell, 2013
  • « Dans l'ombre » Trilogie des ombres, 1, Paris : Métailié, 2017
  • « La femme de l'ombre » Trilogie des ombres, 2, Paris : Métailié, 2017
  • « La cité des jarres », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2005
  • « La femme en vert », Paris :  Métailé (Bibliothèque nordique), 2006
  • « La voix », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2007
  • « L'homme du lac », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2008
  • « Hiver arctique », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2009
  • « Hypothermie », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2010
  • « La rivière noire », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2011
  • « La muraille de lave », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2012
  • « Etranges rivages », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2013
  • « Le duel », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2014
  • « Les nuits de Reykjavik », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2015
  • « Le lagon noir », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2016
  • « Bettý », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2011
  • « Le livre du roi », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2013
  • « Opération Napoléon », Paris : Métailié (Bibliothèque nordique), 2015

mise-à-jour : 17 juillet 2018
Arnaldur Indridason : Passage des Ombres (Trilogie des Ombres, 3)
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX