Henri Queffélec

Ils étaient six marins de Groix  et la tempête

Pocket - Pocket, 17511

Paris, 2019
bibliothèque insulaire
   
îles de Bretagne Sud

parutions 2019

Ils étaient six marins de Groix … et la tempête / Henri Queffélec ; avant-propos d'Eric Auphan. - Paris : Pocket, 2019. - 326 p. : carte ; 18 cm. - (Pocket, 17511).
ISBN 978-2-266-29173-6
“ Ultima necat ” (La dernière tue)

Inscription des cadrans solaires, citée en épigraphe p. 117

En septembre 1930, une tempête d'équinoxe 1 particulièrement violente s'est levée dans le golfe de Gascogne frappant durement la flotille thonière alors en pleine pêche — près de trente bateaux perdus, des dizaines de morts, d'innombrables familles meurtries … Le roman d'Henri Queffélec met en scène l'événement et rend hommage à une société attachante cruellement éprouvée.

Pour étayer son récit (publié en 1979), l'auteur a recueilli les souvenirs de survivants à Groix, l'une des communautés les plus touchées 2 ; il fait ainsi revivre un monde révolu où l'on pêchait encore à la voile, où les conditions de travail étaient d'une extrême rudesse.

Le roman donne à voir un équipage — “ six marins … lâchés dans le grand large. Avec leur humanité fragile, royale, … ” (p. 27) — confronté au monstre météorologique.

Roman ou poème en prose ? “ Une tempête a une fameuse voix pour interpeller des hommes ” (p. 232).
   
1. Archives du Morbihan : “ Septembre 1930 : une tempête d'équinoxe meurtrière ” [en ligne]
2.Cf. l'Avant-propos d'Eric Auphan.
EXTRAIT L'après-midi bizarre s'achevait, se perdait dans un sauvage et prématuré crépuscule du soir. À quoi pensaient les cadavres des thons sous leur bâche ? Avaient-ils peur ou exhortaient-ils la mer à se démener ? À quoi pensait le grand mât, secoué comme un arbre solitaire ? Les hommes évitaient de se regarder. Tous, ils avaient capelé la tenue cirée jaune safran, chaussé les bottes de mer. Ils se sentaient là-dedans déguisés en mauvais temps, pas tout à fait réels, pareils à ces poissons fabuleux qui changent de couleur et de forme quand un ennemi menace.
Comme ils étaient brusquement loin de Groix-la-simple, leur île natale, et de ses petites bruyères sans épines. Loin de ses petites maisons blanchies à la chaux et de leurs fumées paisibles. Loin des rues, des sentiers, des grèves où le goémon s'entasse, des cafés où les amis se rassemblent, des cris de gamins … Loin des femmes qui chantonnent, qui ravaudent. Qui se distraient dans le travail, ou rongent des soucis en s'amusant — elles sont à la fois plus fragiles et plus fortes que les mâles. Femmes qui êtes nôtres. Dont tout le prix apparaît aux heures dangereuses, quand un homme plane au-dessus de son passé tel un oiseau de mer monté le plus haut possible afin de détecter sa proie.
Ils étaient loin.
Ils étaient loin parce qu'ils étaient pêcheurs et justement ils ne pêchaient plus.
Le mauvais temps s'était imposé à eux comme une marée particulière à l'intérieur de leur marée de pêche.
Où en étaient-ils avec lui ? À un début, à un milieu ?… Est-ce que vraiment …

pp. 82-83
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Henri Queffélec, « Ils étaient six marins de Groix … et la tempête », Paris : Presses de la cité, 1979
  • Henri Queffélec, « Ils étaient six marins de Groix … et la tempête » in Romans de la mer, Étrépilly : Christian de Bartillat, 1992
  • Henri Queffélec, « Ils étaient six marins de Groix … et la tempête » in Les romans des îles, Paris : Omnibus, 2005
  • Henri Queffélec, « Aimer les îles bretonnes », Rennes : Ed. Ouest-France, 1991
  • Henri Queffélec, « Bretagne des îles », Paris : Hachette, 1959
  • Henri Queffélec, « Je te salue, vieil océan », Monaco : Ed. du Rocher, 2006
  • Henri Queffélec, « Les enfants de la mer », Paris : Hachette, 1980
  • Henri Queffélec, « Les îles de la Miséricorde », Paris : Presses de la Cité, 1974
  • Henri Queffélec, « Lettres à Gérard Le Gouic (1964-1991) » éditées et annotées par Eric Auphan, Brest : Centre d'étude des correspondances et journaux intimes (Cahier, 13), 2018
  • Henri Queffélec, « Romans maritimes [contient] Un feu s'allume sur la mer, Le voilier qui perdit la tête », Étrépilly : Christian de Bartillat, 1993
  • Henri Queffélec, « Un Breton bien tranquille », Paris : Stock, 1978
  • Henri Queffélec, « Un homme d'Ouessant », Paris : Gallimard (Folio, 541), 1974
  • Henri Queffélec, « Un recteur de l'île de Sein », Paris : Bartillat, 2007
  • Henri Queffélec, « Visages de l'île de Sein, peintures de R.L. Dufour », [Langoiran], 1975
  • Henri Queffélec et Peter Anson, « Marins de Bretagne », Saint-Malo : L'Ancre de marine, 1994

mise-à-jour : 13 février 2020
Henri Queffélec : Ils étaient six marins de Groix … et la tempête
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX