Comité Hector Hyppolite

Hector Hyppolite, préface de J.M.G. Le Clézio

Ed. de Capri / Musée du Louvre

Paris, 2011
bibliothèque insulaire

      

peintres des îles
Haïti
parutions 2011
Hector Hyppolite / Comité Hector Hyppolite ; sous la dir. de Marie-Laure Bernadac ; préface de J.M.G. Le Clézio. - Paris : Ed. de Capri, Musée du Louvre, 2011. - 135 p. : ill. ; 29 cm.
ISBN 979-10-90490-03-1
Hector Hyppolite, c'est un conte.

Michel-Philippe Lerebours, p. 17

Hector Hyppolite est né, croit-on, en 1891 non loin de Port-au-Prince. Il vit longtemps dans l'obscurité, mais en 1945 le romancier Philippe Thoby-Marcelin et Dewitt Peters, qui venait de créer le Centre d'Art de Port-au-Prince, découvrent l'homme et son art — en l'occurence le décor d'un modeste bar à Montrouis sur la baie des Arcadins. Une exposition est organisée aussitôt et retient l'attention des amateurs du pays comme de visiteurs étrangers parmi lesquels le peintre cubain Wifredo Lam ou le poète français André Breton. Dès 1947, la peinture d'Hector Hyppolite est présentée avec succès en Europe et aux Etats-Unis. Hector Hyppolite meurt à Port-au-Prince le 9 juin 1948 ; depuis son œuvre ne cesse de rayonner, et d'interroger.

Telle qu'elle est montrée et commentée ici, la peinture d'Hector Hyppolite parle d'Haïti : des gens et de la terre, du ciel, de la lumière, des couleurs, des odeurs ; et surtout de l'âme d'Haïti. Le vodou tenait une place primordiale dans la vie d'Hector Hyppolite qui s'en était ouvert à Philippe Thoby-Marcelin : « Oui, Monsieur, je suis un houngan … pour moi cette affaire-là est une affaire de vocation. Je ne suis rien par moi-même ; ce sont les saints qui me guident en tout, et ce sont eux qui m'ont désigné pour remplir ce rôle, quand est mort mon défunt père, qui était houngan lui-aussi » (propos cités par Michel-Philippe Lerebours, p. 27). Nombre d'œuvres illustrent explicitement cet engagement : Grand Maître (reprod. p. 45), Erzuli et ses sœurs (p. 46), Vol de zombis (p. 51), Lasurène (p. 60), ou encore les vèvè créés pour illustrer un ouvrage de Milo Marcelin (Mythologie vodou : rite arada, 2 volumes publiés à Port-au-Prince, 1949-1950). Mais la synergie entre le savoir de l'initié et le geste du peintre nourrit l'œuvre dans son ensemble, bien au-delà de citations immédiatement identifiables, et lui confère sans doute possible une part de son expressivité et de sa séduction.

Et, telle que la révèle Hector Hyppolite, l'âme d'Haïti se fond dans l'universel humain, permettant « à celui qui admire l'œuvre de plonger plus profondément, au-delà du visible, pour atteindre ce que le poète William Butler Yeats appelait … poésie … qui fait tressaillir jusqu'au cœur de la moelle » (LeGrace Benson, p. 135).


À l’occasion de l’exposition Le musée-monde, initiée par J.M.G. Le Clézio, grand invité du Louvre en novembre 2011, sont présentées, pour la première fois au musée du Louvre, des œuvres de peintres haïtiens, dont Hector Hyppolite, l'un des représentants de ce mouvement de peinture populaire et magique, découvert et célébré par André Breton en 1946, puis par André Malraux en 1976.
Le musée d’art haïtien avait organisé en 2008 une rétrospective de ce peintre, mais le catalogue n’avait pu voir le jour. Suite au tremblement de terre de janvier 2010, les fresques de la Cathédrale Sainte‐Trinité, peintes par les plus célèbres des artistes haïtiens, ont été détruites, le Centre d’art de Dewitt Peters, lieu de naissance de la peinture haïtienne, est en ruine et de nombreux tableaux de la collection du musée d'Art haïtien ont été endommagés. Le musée du Louvre, associé à la Rmn‐Grand Palais et aux Éditions de Capri, a décidé de publier cet ouvrage de référence, pour son intérêt scientifique mais aussi pour aider à la sauvegarde du patrimoine pictural haïtien.

Le Louvre invite J.M.G. Le Clézio (p. 23)
SOMMAIRE Préface, J.M.G. Le Clézio
Avant-propos, Comité Hector Hyppolite
Chronologie
  • À la recherche d'Hector Hyppolite, Michel-Philippe Lerebours
  • Les vèvè du créateur, Carlo Avierl Célius
  • Images de loas, portraits d'hommes, Gérald Alexis
  • L'époque des dernières années d'Hector Hyppolite, Leslie François Manigat
  • Hector Hyppolite, maître de la présence, LeGrace Benson
  • Hommage à Hector Hyppolite, Rudolph H. Boulos
Annexes
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE

mise-à-jour : 24 décembre 2012
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX