Charles Baudelaire

Les fleurs du mal, poèmes choisis et illustrés par Henri Matisse

Hazan

Paris, 2016
bibliothèque insulaire
        
peintres des îles
Matisse
parutions 2016
Les fleurs du mal / Charles Baudelaire ; [poèmes choisis et] illustrés par Henri Matisse. - Paris : Hazan, 2016. - 2 vol. (169, 27 p.) : ill. ; 2016
ISBN 978-2-7541-0953-6
NOTE DE L'ÉDITEUR : Durant l'été 1944, alors que la France se libère du joug nazi, Matisse se décide enfin à illustrer Les Fleurs du mal de Baudelaire, hommage à la grandeur de la culture française. Ce livre, longtemps caressé, ouvre une fenêtre lumineuse sur l'esthétique de l'artiste, parvenu au seuil des papiers découpés et de son ultime explosion exotique. Le choix des poèmes qu'il retient procède de l'érotisme et de la créolité que le peintre et le poète partagent. D'où la coloration sensuelle et nostalgique de ces visages de femmes, alternativement graves, rieurs ou félins, selon la teneur des textes avec lesquels ils entrent en résonance. L'ouvrage reproduit en fac-similé l'édition de 1947, voulue par Aragon.

STÉPHANE GUÉGAN : […]

La sagesse apparente du livre n’est donc qu’un masque ! Vingt-quatre des trente-trois pièces sélectionnées appartenaient à la première partie des Fleurs du mal, “ Spleen et Idéal ”, où l’homme est confronté à la double postulation de son destin terrestre. Matisse se meut dans la veine amoureuse et tropicale des poèmes les plus convaincus d’une possible plénitude, fût-elle située dans l’enfance, la seule expérience olfactive ou l’appel d’un Orient indéterminé. Le peintre a choisi de traduire la teneur de chaque texte par un simple visage. À l’exception des effigies de Baudelaire et de Matisse lui-même, et de deux figures masculines, le livre embrasse, sur le mode féminin, la géographie intime des Fleurs. Des modèles qui ont nourri le cosmopolitisme d’ensemble, c’est surtout l’Haïtienne Carmen qui incarne cette “ étrangeté ” séduisante. Nez, bouche et regard suffisent à tout dire et faire lire.

[…]

« Matisse en fleur », La Revue des deux mondes, novembre 2016, p. 129


CLAUDE DUTHUIT : […]

Pour cet ouvrage, Henri Matisse a basé son illustration sur le visage féminin. C’est ainsi que le frontispice et la plupart des compositions sont des portraits de femmes excepté bien sûr le portrait de Charles Baudelaire. L’artiste s’est inspiré de trois modèles, à savoir, Carmen, d’origine haïtienne, Annelies Nelck (…), et Lydia Delectorskaya son modèle coutumier.

[…]

« Henri Matisse, catalogue raisonné des ouvrages illustrés », Paris : Claude Duthuit, 1988
       
1.Photographie ci-contre : “ La comédie du modèle ”, Matisse dessinant Carmen — Vence, 1946 (source : Vanderbilt library).
POÈMES CHOISIS
Bénédiction
La vie antérieure
L’homme et la mer
La beauté
Parfum exotique
La chevelure
Je t’adore à l’égal …
Tu mettrais l’univers …
Sed non satiata
Avec ses vêtements …
Le serpent qui danse
Le Léthé
Remords posthume
Le chat
Le parfum
Le flambeau vivant
A celle qui est trop gaie
Confession
Harmonie du soir
L’invitation au voyage
Chanson d’après-midi
A une dame créole
Moesta et errabunda
Sonnet d’automne
L’amour du mensonge
A une Malabaraise
Les yeux de Berthe
Le jet d’eau
Bien loin d’ici
Les plaintes d’un Icare
Recueillement
L’albatros
L’examen de minuit
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Les fleurs du mal », Paris : Poulet-Malassis et de Broise, 1857
  • « Les fleurs du mal » [poèmes choisis et] illustrés par Henri Matisse, Paris : La Bibliothèque française, 1947
  • « Les fleurs du mal », Paris : Librairie générale française (Livre de poche classique, 677), 1999

mise-à-jour : 8 avril 2019
Les fleurs du mal, poèmes de Baudelaire choisis et illustrés par Henri Matisse
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX