Titaÿna

Les ratés de l'aventure

Marchialy

Paris, 2020
bibliothèque insulaire
   
des femmes et des îles
errances

parutions 2020

Les ratés de l'aventure / Titaÿna. - Paris : Marchialy, 2020. - 234 p. ; 19 cm.
ISBN 979-10-95582-57-1
NOTE DE L'ÉDITEUR : Titaÿna a 23 ans lorsqu’elle part seule, dans les années 1920, tenter l'aventure en Océanie. Elle y passe de longs mois et, engagée comme mousse sur une goélette, voyage d'île en île : Tahiti, Bora-Bora, archipel des Tuamotu font partie de ses nombreuses escales. Titaÿna part à la rencontre des populations locales, rapporte leurs histoires et leurs coutumes. Elle se baigne le soir dans la rivière avec les Tahitiennes qui lui parlent des tupapau (revenants), échange avec une femme maorie sur le sort de l'enfant qu'elle porte, assiste aux danses couchées sur les plages de sable noir.

Elle croise sur sa route de nombreux Européens qui, comme elle, ont voulu vivre l'aventure, et ont échoué sur ces îles en apparence paradisiaques. Le plus souvent malades, sans le sou, condamnés, ils n'ont pas connu la fortune espérée. Après l'aventure, c'est le temps de la désillusion. Titaÿna, de sa plume acerbe, dénonce le comportement des colons, responsables de l'enfer des mines de phosphate à Makatea ou de la disparition des coutumes locales.

À rebours du récit de voyage, dans une langue acérée et poétique, Titaÿna décrit dix années plus tard l'envers de sa vie d'aventurière et livre un témoignage moderne et brut sur les colons partis dans les années 1920 dans des contrées fantasmées.
       
TitaÿnaNée en 1897 dans le Sud de la France, Titaÿna — Elisabeth Sauvy, sœur d'Alfred Sauvy — est à la fois journaliste, aviatrice, aventurière et séductrice.

Ses articles et récits sont accueillis avec curiosité et intérêt et lui valent l'admiration de Pierre Mac Orlan ou Henri Béraud, mais son objectivité et sa sincérité sont fréquemment mis en cause. Dans sa Bibliographie de Tahiti, le père Patrick O'Reilly dénonce des élucubrations fantaisistes sur l'Océanie française.

Le renom de Titaÿna est durablement terni à l'approche de la seconde guerre mondiale après qu'elle se soit entretenue avec Mussolini et Hitler.
JEAN-JO SCEMLA : “ [Interrogé] sur les Ratés de l'aventure, Jean Dorsenne ne cache plus son hostilité : " J'ai lu le livre, en effet. Titaÿna a certainement du talent, mais elle ment avec un aplomb désarmant ". ”

Les cahiers Morillot, p. 59
EXTRAIT Quand la Belle et son capitaine eurent terminé le travail qui les avait conduits à Faré, nous levâmes l’ancre et fîmes voile vers Raïatéa.

Par une nuit sans lune, nous abordons Uturoa qui s’annonçait en mer par une odeur de coprah. Derrière un Maori porteur d’une lanterne, je pars dîner chez le peintre Morillot, ancien officier de marine qui démissionna en découvrant l’Océanie.

“ J’étais venu avec des galons, me dit-il. Puis j’ai cru à l’Aventure … Je l’ai ratée. Par bonheur, j’ai la drogue. ”

Tard dans la nuit, quand Morillot eut allumé sa trentième pipe, je regagnai la Belle. Il pleuvait, je glissai sous l’averse et les crabes de terre fuyaient sous mes pas.

[…]

La Belle nous emporte vers Bora-Bora. Nous avons à bord un fonctionnaire du ministère en inspection et l’île se prépare depuis trois mois à sa visite.

“ Songe, me dit le capitaine, que seuls les premiers navigateurs ont pu voir dans ces îles ce que tu vas voir, et c’est la dernière fois que semblable liesse aura lieu. Il ne reste plus guère de terres à découvrir, mais ranimer un moment ce qui va mourir est une joie de qualité. Tu pourras te vanter d’avoir vu les derniers feux de l’Océanie, un spectacle plus sauvage même que ce que put admirer Loti en 1872 à la cour de Pomaré. ”
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Les ratés de l'aventure », Paris : Les éditions de France, 1938
  • « Une femme chez les chasseurs de têtes (Bornéo et Célèbes) », Paris : Ed. de la Nouvelle revue critique, 1934 ; Paris : Marchialy, 2016 ; Paris : Points (P4741), 2018
  • Benoît Heimermann, « Titaÿna, 1897-1966 », Paris : Flammarion, 1994
  • Benoît Heimermann, « Titaÿna, l'aventurière des années folles », Paris : Arthaud, 2011

mise-à-jour : 18 novembre 2020
Titaÿna : Les ratés de l'aventure
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX