Raphaël Confiant et Robert Damoiseau (dir.)

À l'arpenteur inspiré, Mélanges offerts à Jean Bernabé

Ibis Rouge

Matoury (Guyane), 2006

bibliothèque insulaire

   
bannzil kréyòl
Martinique

parutions 2006

À l'arpenteur inspiré, Mélanges offerts à Jean Bernabé / textes réunis sous la direction de Raphaël Confiant et Robert Damoiseau. - Matoury (Guyane) : Ibis rouge, 2006. - 618 p. : cartes ; 24 cm.
ISBN 2-84450-298-8

NOTE DE L'ÉDITEUR : Si ce qu'il est convenu aujourd'hui d'appeler la créolistique fut longtemps l'apanage de savants non originaires des territoires où la langue créole est en usage, il convient de remarquer que les natifs ne se sont jamais désintéressés de l'étude de cette dernière. C'est ainsi que la toute première grammaire de cette langue fut l'œuvre du Trinidadien John Jacob Thomas en 1869 et que, depuis lors, cela de manière régulière, des études les plus diverses ont vu le jour telles que celles du Guyanais Alfred de Saint-Quentin (1873), du Guadeloupéen René de Poyen-Bellisle (1890) ou encore de la Martiniquaise Elodie Jourdain (1951). Jean Bernabé, agrégé de grammaire, docteur d'Etat en linguistique, s'inscrit, à compter des années 70 du XXe siècle, dans cette tradition qu'il vient à la fois conforter et bousculer.

Conforter — parce qu'il est le père fondateur des études créoles au sein de l'Université des Antilles et de la Guyane (l'UAG), et qu'il n'a jamais ménagé ses efforts pour qu'un véritable cursus académique créole y soit établi : licence de créole (1993), maîtrise de créole, DEA et doctorat en « Langues et Cultures Régionales-option créole ». Jean Bernabé fut à l'origine de ces formations désormais reconnues, lesquelles se sont concrétisées en l'an 2000 par la création du CAPES de créole pour lequel s'est battu le groupe de recherches qu'il dirige depuis plus de trente ans, le GEREC-F (Groupe d'études et de recherches en espace créole et francophone).
Bousculer — parce que fort de son ancrage dans la grammaire générative et dans la sociolinguistique tout à la fois, il a su jeter un regard neuf non seulement sur la syntaxe des créoles martiniquais et guadeloupéen, mais aussi sur les rapports de force entre créole et français dans l'écosystème langagier de nos pays, renouvelant au passage les concepts d'emprunt, de continuum, de diglossie et, plus récemment, d'écologie linguistique. Il est aussi le créateur de la première graphie phonético-phonologique pour le créole des Petites Antilles et de la Guyane, la plus utilisée de nos jours, graphie connue du grand public sous le nom de « Système-GEREC ».

Cet hommage à l'arpenteur inspiré qu'il fut, et continue d'être, n'est pas un exercice de pure forme, mais bien un témoignage du respect et de l'admiration que portent ses collègues de diverses universités à travers le monde, à quelqu'un qui sut être, dans le même temps, un scientifique de haut niveau, un administrateur (il fut dix ans durant doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'UAG) ainsi qu'un éveilleur de conscience. Que seraient les études créoles sans les travaux déterminants de Jean Bernabé ? Depuis bientôt quatre décennies, ceux-ci n'ont de cesse de féconder les recherches non seulement des créolistes établis mais également d'un nombre impressionnant de jeunes chercheurs auxquels nous avons tenu à donner la parole. Jean Bernabé a toujours eu le souci de la relève, et à l'heure où sa génération se prépare à prendre une retraite bien méritée, loin de poser sa plume, voici qu'il entame une déjà brillante carrière de romancier 1, renouant ainsi avec l'une de ses premières amours : la littérature.

Co-auteur enfin, avec P. Chamoiseau et R. Confiant de l'Éloge de la Créolité (1989), il fait la preuve que les études académiques ne sauraient aucunement être séparées d'une réflexion plus globale sur le devenir de ces organismes fragiles que sont les sociétés créoles dans un monde où les identités sont violemment questionnées par l'inexorable effacement des frontières entre les langues, les cultures et les peuples.
       
1.« Le bailleur d'étincelle » (2002), « Partage des ancêtres » (2004) et « La malgeste des mornes » (2006).
SOMMAIRE

Introduction

  • Raphaël Confiant, An lavi wouchach anlè kréyol
  • Robert Damoiseau, Le sens de notre hommage : rappel de quelques faits
  • Jean Benoist, Concerto pour temps et langage
  • Serge Mam Lam Fouck, Jean Bernabé et la Guyane
  • Jean-Luc Bonniol, Le projet créole : brève note sur l'idéologie et la connaissance

Principales publications de Jean Bernabé

Linguistique

  • Pierre Vernet, Les langues créoles, regard sur une trajectoire
  • Jean Le Dû, À quoi servent les atlas linguistiques ?
  • Robert Damoiseau, Passif et aspect en créole martiniquais
  • Henry Tourneux, Un quart de siècle de lexicographie du créole haïtien (1975-2000)
  • Clairis Christos, Structures et libertés linguistiques : synchronie dynamique et tropologie
  • Serge Colot, Les derniers soupirs de l'aspirée créole ? ...
  • Alain Anselin, Les mots de Geno, Fulbe, Couchites, Nilotes et Égyptiens anciens
  • Ralph Ludwig, Hector Poullet, Florence Bruneau-Ludwig, Le français guadeloupéen
  • Dennis Philps, Le signe de langue est-il devenu arbitraire ?
  • Salikoko S. Mfwene, Les continua créoles, linguistiques et langagiers

Littérature

  • Maximilien Laroche, Fouye zo nan kalalou kreyòl-la
  • Alain Yacou, À propos de la littérature anti-esclavagiste à Cuba dans la première moitié du XIXe siècle : les finalités de la production romanesque
  • Daniel E. Moren, Morally decadent trickster figures in Francophone Oral Literature beyond the « Hexagone » : a case of racist colonial administrative policies
  • Maurice Belrose, Lope de Aguirre, ange et démon à la fois, ou l'Histoire revisitée par le romancier Miguel Otero Silva
  • André Claverie, Les structures subliminales dans la pensée de Saint-John Perse
  • Kunio Tsunekawa, La place de l'Asie dans le Tout-Monde Glissantien

Anthropologie / Ethnologie / Ethnographie

  • Serge Dunis, De l'inceste idéel et réel : variations pré-européennes maori et hawaïennes
  • Gerry L'Étang, De l'héritage culturel congo, indien et chinois à la Martinique
  • Elisabeth Vilayleck, Hippocrate dans la Caraïbe
  • Diana Ramassamy, Conter : une tradition aveugle
  • Lionel Davidas, Les Caraïbes de la Dominique : un îlot de culture à préserver
  • Pedro Ureña Rib, La mémoire de l'esclavage en Martinique
  • Jean Derive, L'oralité dans l'africanisme français

Histoire

  • Danielle Bégot, Les habitations-sucreries de la Martinique vues par le préfet colonial Laussat (1804-1809)
  • Lucien-René Abénon, À propos d'une petite habitation du sud de la Guadeloupe au XVIIIe siècle
  • Michel Tétu, Sur les traces de Champlain le visionnaire : Baie Sainte-Catherine-Tadoussac, 1603

Géographie

  • Maurice Burac, Quel développement pour les petites îles tropicales ?
  • Philippe Joseph, Brève histoire des paysages végétaux de la Martinique de 1635 jusqu'au début du XXe siècle : une histoire singulière entre hommes et milieux
  • Pascal Saffache, La Polynésie française : du mirage paysager à la réalité écologique

Philosophie

  • Jacques Coursil, Les arbres en bois : philosophie des déchets
  • Pierre Dumont, Du métissage à l'interculturel : itinéraires d'une rencontre impossible

Sciences de l'éducation / FLE (Français langue étrangère)

  • Patrick Dahlet, À l'école des langues : éducation plurilingue et conscience communautaire
  • Daniel Lauret, Y aurait-il un hiatus entre l'enfant réunionnais et l'école ?
  • Nobutaka Miura, Pour une nouvelle philosophie de la francophonie ou comment promouvoir le français dans la zone non-francophone ?
  • Daniel Barreteau, Florence Barreteau, Les guides du CAPES de créole : conclusions d'une première évaluation
  • Monique Blérald, Le statut et la place des danses traditionnelles dans le système éducatif : l'exemple de la Guyane

Sciences de l'information et de la communication

  • Bruno Ollivier, De l'utilité des sciences humaines et sociales : retour sur l'histoire récente de quelques disciplines

Sciences politiques

  • Justin Daniel, L'articulation des politiques publiques de développement aux Antilles françaises : du tropisme étatique au polycentrisme concurrentiel

Création littéraire

  • Patrick Chamoiseau, Méditations à Saint-John Perse
  • Daniel Boukman, Anni chonjé !
  • Françoise Têtu de Labsade, Alphonsine
  • Françoise Têtu de Labsade, Miss Soury
  • Isabelle Gratiant, Pour Mémoire
  • Priska Degras, Samuel et l'immensité
  • Lionel-Edouard Martin, Extraits d'Arrimages
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Jean Bernabé, « Le bailleur d'étincelle », Paris : Ecriture, 2002
  • Jean Bernabé, « Partage des ancêtres », Paris : Ecriture, 2004
  • Jean Bernabé, « La malgeste des mornes », Paris : Ecriture, 2006
  • Jean Bernabé, « Litanie pour le Nègre fondamental », Montréal : Mémoie d'encrier, 2008
  • Jean Bernabé, « Fondal-Natal : grammaire basilectale approchée des créoles guadeloupéens et martiniquais » 3 vol., Paris : L'Harmattan, 1983
  • Jean Bernabé, « Grammaire créole =  Fondas Kréyòl-la : éléments de base des créoles de la zone américano-caraïbe », Paris : L'Harmattan, 1987
  • Jean Bernabé, Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant, « Eloge de la créolité », Paris : Gallimard, 1989
  • Jean Bernabé et Pierre Pinalie, « Grammaire du créole martiniquais en 50 leçons », Paris : L'Harmattan, 1999
  • Jean Bernabé, Jean-Luc Bonniol, Raphaël Confiant, Gerry L'Etang (et al.), « Au Visiteur Lumineux : Mélanges offerts à Jean Benoist », Petit-Bourg (Guadeloupe) : Ibis rouge, 2000
  • Jean Bernabé, « La fable créole », Matoury (Guyane) : Ibis rouge, 2001
  • Jean Bernabé, « La graphie créole », Matoury (Guyane) : Ibis rouge, 2001
  • Jean Bernabé, « Précis de syntaxe créole », Matoury (Guyane) : Ibis rouge, 2003
  • Jean Bernabé, « Obidjoul : approche écologique et cognitive au service du mieux lire-écrire le créole », Fort-de-France : Le Teneur, 2013
  • Jean Bernabé, « Approche cognitive du créole martiniquais : Ranboulzay 1 / Révolution 1 », Paris : L'Harmattan, 2015
  • Jean Bernabé, « La France, pays de race blanche : réponse à madame Nadine Morano », Paris : L'Harmattan, 2015
  • Jean Bernabé, « La dérive identitaire », Paris : L'Harmattan, 2016
  • Jean Bernabé, « Ecriture, lecture et facture lexicale du créole : Ranboulzay 2 / Révolution 2 », Paris : L'Harmattan, 2017

mise-à-jour : 26 septembre 2018
Ecrivain et linguiste, Jean Bernabé a participé avec Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant au renouveau de la langue et de la culture créole dans les Caraïbes ; né au Lorrain (Martinique) en 1942, il est mort à Fort-de-France le 12 avril 2017.

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX