Arlette Girault-Fruet

Les voyageurs d'îles sur la route des Indes aux XVIIe et XVIIIe siècles

Classiques Garnier - Géographies du monde, 15

Paris, 2010
bibliothèque insulaire
   
errances
Maurice, Rodrigues, Chagos, …
Madagascar

parutions 2010

Les voyageurs d'îles sur la route des Indes aux XVIIe et XVIIIe siècles / Arlette Girault-Fruet. - Paris : Classiques Garnier, 2010. - 598 p. : ill. ; 22 cm. - (Géographies du monde, 15).
ISBN 978-2-8124-0152-7
NOTE DE L'ÉDITEUR : « … le voyageur est sous influence : il projette sur l'île le souvenir de lectures anciennes, il cherche un amoenus locus (…) qu'il a visité en imagination longtemps avant de partir à sa découverte … » Dans Les Voyageurs d'îles, Arlette Girault-Fruet propose à son lecteur un voyage à travers quelques 70 récits, relations, journaux, mémoires de voyageurs (français, anglais, hollandais, portugais, italiens), qui les premiers ou presque ont goûté une « pause heureuse » dans les Mascareignes d'abord désertes. Quelle île découvrent-ils ? Des « limbes de la traversée » au peuplement de « l'île d'argent », c'est à un « voyage des îles » — allant de constantes en surprises — que le lecteur est invité.
SOMMAIRE INTRODUCTION
Définition du corpus
Délimitation géographique
Délimitation historique
Définition du lieu commun
Diversité des lieux communs
Technique d'écriture du lieu commun
Perspectives de recherche


PREMIÈRE PARTIE
LE TEMPS DE LA NAVIGATION OU LES LIMBES DE LA TRAVERSÉE

LES INCERTITUDES DE LA TRAVERSÉE
Un voyageur sans passé
Erreurs d'estime
Tempêtes et naufrages

VIVRE À BORD
La question de l'eau
Il faut manger pour vivre
Le divertissement

LE TEMPS DES SABLIERS
Le navire
La maladie
Repères imaginaires


DEUXIÈME PARTIE
LE TEMPS DE LA DÉCOUVERTE, UNE QUÊTE D'ORDRE AMOUREUX

LA RENCONTRE DE L'ÎLE
Une apparition
L'amoenus locus
Une île nommée désir

CRÉER DES LIENS
La chaloupe
Le mouillage
L'atterrage

LA TERRE RETROUVÉE
La flotte réunie
Un air si subtil
L'eau vive


TROISIÈME PARTIE
L'ESCALE OU LE TEMPS DE L'ÎLE D'OR

UNE ÎLE GÉNÉREUSE
Rafraîchir
La chasse
La pêche

QUELLE REPRÉSENTATION DE L'EDEN
L'état de nature
Dodo, tortue, dugong
Noix d'Inde, figue d'Adam, ananas

ET POURTANT L'INCOMPLÉTUDE
L'ouragan
Satiété et désenchantement
Le regret du pain et du vin


QUATRIÈME PARTIE
LE PEUPLEMENT OU LE TEMPS DE L'ÎLE D'ARGENT

LE RÊVE SACCAGÉ
L'épuisement des ressources
La destruction de l'équilibre initial
Les dix plaies de l'Eden

L'ENVERS DE L'IMAGE
Une perception inversée
La mise aux normes occidentales
La migration du rêve

UNE ÎLE COMME LE PHÉNIX
Rêve de richesse ou richesse d'un rêve ?
Emergence de nouvelles données topiques
Et créolisation de quelques lieux communs


CONCLUSION
Premiers constats
Evolution des problématiques de départ
Vers une poétique du lieu commun ?
Prolongements


Bibliographie primaire : textes du corpus
Bibliographie secondaire : études critiques et ouvrages de référence
Index des voyageurs
Index des lieux géographiques
Table des illustrations
EXTRAIT Le récit de Mandelslo, qui ne fait que passer en vue de Maurice en 1639, est particulièrement révélateur du discours topique et pourtant effervescent qui alimente le mythe de l'île. Il compile anecdotes et données convenues avec une telle vivacité que le lecteur se sent berné lorsque tombe la conclusion : « … le vent étant favorable pour aller au Cap de Bonne-Espérance, nous n'y avons pas relâché. » Et véritablement la présentation de l'île qui donne le plus à rêver est souvent celle que propose le voyageur qui n'y a pas fait escale et en parle par ouï-dire. Il construit à partir des renseignements collectés une image qui mêle si étroitement les données réelles et les suggestions de sa propre imagination qu'aucun démenti ne peut plus l'atteindre. Aussi les lieux communs les plus vivaves trouvent-ils fréquemment un bon ancrage dans [les] récits « de seconde main ». Mandelslo séduit son lecteur en s'appropriant la relation de l'amiral Van Neck, l'un des premiers navigateurs hollandais à faire escale à Maurice en 1598, relation qu'il semble connaître par cœur, et l'on mesure à le lire l'onde de choc propagée par les tous premiers récits de découverte.

pp. 172-173
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE

L'étude s'appuie sur un corpus qui compte près d'une centaine de titres ; parmi ceux-ci, quelques uns sont présentés sur le site des « littératures insulaires » soit dans l'édition retenue par Arlette Girault-Fruet, soit dans une autre édition. Les renvois qui suivent ne sont donc proposés qu'à titre indicatif et ne rendent pas compte de la richesse de la base documentaire exploitée par l'auteur.

mise-à-jour : 11 octobre 2011

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX