Etienne de Flacourt

Histoire de la grande isle Madagascar (1658)

ARS Terres Créoles

Saint Denis (La Réunion), 1991

bibliothèque insulaire

      

édité dans l'océan Indien
Madagascar
Histoire de la Grande Isle Madagascar / Etienne de Flacourt ; préface de Mario Serviable. - Saint Denis : ARS Terres créoles, 1991. - 198 p. ; 21 cm. - (Mascarin, 12).
ISBN 2-908578-11-5

NOTE DE L'ÉDITEUR : Compendium de Madagascar, cet ouvrage illustre bien la volonté de la France moderne, puissance mondiale, état-nation aux franges tropicales et métissées qui s'ébauche, nichée dans la notion de France Orientale de Richelieu.

Il illustre également le rêve madécasse de la France : des relations séculaires compliquées par l'irrationnel et relevant plus de la science amoureuse que des jeux onctueux de la diplomatie. Des amours tumultueuses et binaires assolant sur cette terre mythique passion et répulsion.


Etienne de Flacourt, né en 1607 à Orléans, est nommé « commandant de Madagascar » en 1648 par la Compagnie de l'Orient, dont il est par ailleurs actionnaire. Ce titre prétentieux cache une pénible réalité : la France s'agrippe depuis 1642 à une minuscule enclave moribonde (Fort Dauphin) en terres madécasses. Flacourt y arrive le 15 décembre 1648 pour remplacer Pronis. Il y restera jusqu'au 12 février 1655, oublié du reste du monde et dans le plus grand dénuement. Rentré en France pour y exiger des explications, il quitte Dieppe le 20 mai 1660 pour Madagascar avec 200 personnes à bord de La Vierge. Il n'arrivera pas vivant. Attaqué par trois corsaires turcs au large de Lisbonne, le vaisseau explose. Il n'y eut que 17 survivants emmenés d'ailleurs en captivité à Alger. Flacourt ne s'y trouvait pas  Il a beaucoup écrit sur Madagascar. On lui doit Le Petit Catéchisme madécasse-français (1657), un Dictionnaire de la langue de Madagascar (1658) et cette Histoire de la Grande Isle Madagascar (1658).

SERGE MEITINGER et J.-C. CARPANIN MARIMOUTOU : Au XVIIe siècle, les Français entreprirent de prendre pied plus fermement à Madagascar, attirés par les potentielles richesses de l'île-continent. L'expérience d'Etienne de Flacourt est surtout notable : muni du titre de gouverneur au nom de la Compagnie des Indes orientales, il débarqua en décembre 1648 à Fort-Dauphin (qui n'existait comme bastion français que depuis 1643) ; son but était de conquérir et de « subjuguer toute cette grande île ». L'entreprise n'aboutit pas, hésitant entre colonisation et domination militaire associée à une évangélisation plus ou moins habile. Flacourt s'embarqua pour le retour en 1658 sans avoir beaucoup avancé. Du moins avait-il beaucoup appris et il publia, l'année même de son retour, sa relation des évènements liés à la conquête et le fruit de ses travaux sous le titre d'Histoire de la Grande Ile de Madagascar, premier ouvrage sérieux et donnant un large aperçu de son objet, qui fit référence et contribua à alimenter le savoir autant que le rêve pendant un siècle et demi. La seconde édition (en 1661) s'accompagnait d'un projet cohérent de colonisation que Flacourt, mort en mer en 1660, n'avait pu que mettre sur le papier.

« Océan Indien », Paris : Omnibus, 1998 (Introduction, p. V)

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Histoire de la Grande Isle Madagascar », Paris : J. Hénault, 1658
  • « Histoire de la Grande Isle Madagascar, avec une relation de ce qui s'est passé ès années 1655, 1656 et 1657 (…) », Troyes : N. Oudot ; Paris : G. Clouzier, 1661
  • « Histoire de la Grande Isle Madagascar » éd. annotée et présentée par Claude Allibert, Paris : INALCO, Karthala, 1995
  • Jean-Michel Racault, « Madagascar dans les littératures de voyage à l'époque de la première colonisation » in Mémoires du Grand Océan, Paris : Presses universitaires de Paris-Sorbonne (Lettres francophones), 2007

mise-à-jour : 21 mars 2007
COUV
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÈNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX