Reinaldo Arenas

Avant la nuit : autobiographie

Actes Sud

Arles, 2000
bibliothèque insulaire

    

Cuba
parutions 2000
Avant la nuit : autobiographie / Reinaldo Arenas ; trad. de l'espagnol (Cuba) par Liliane Hasson. - Arles : Actes sud, 2000. - (Babel, 458).
ISBN 2-7427-3096-6

NOTE DE L'ÉDITEUR : De l'enfant nu qui mange de la terre dans une vieille ferme de Holguín à l'exilé cubain qui, à quarante-sept ans, malade, se donne la mort à New York, l'existence de Reinaldo Arenas est guidée par l'anticonformisme viscéral de qui a osé prendre tous les risques.

Vibrant témoignage sur les exactions de la dictature castriste, Avant la nuit est une œuvre littéraire à part entière composée avec fureur et poésie. Elle est traversée de ses principaux thèmes de prédilection : une recherche éperdue de beauté, encore la lune, toujours la mer, et une sexualité débridée comme manifestation absolue de liberté et, dans son cas, de résistance.

Porté à l'écran par Julian Schnabel, Avant la nuit a obtenu le Grand Prix spécial du jury 2000 à la Mostra de Venise.


Porté à l'écran par Julian Schnabel, Avant la nuit a obtenu le Grand Prix spécial du jury 2000 à la Mostra de Venise.
PATRICE DELBOURG : […] Avant la nuit de Reinaldo Arenas, l'un des premiers exilés homosexuels de Mariel en 1980, après internement en camp de travail, né en 1943 à Holguin dans la province d'Oriente, séropositif depuis 1987, il enseigne à l'université de New York, fonde une revue, son œuvre est traduite dans toutes les langues même vernaculaires, il se croit sauvé, le sida le rattrape, sachant que la mort se rapproche, il se suicide à New York le 7 décembre 1990. Son œuvre reste encore aujourd'hui censurée comme nombre d'opus dissidents.

« La mélancolie du Malecón », Bordeaux : Le Castor astral, 2006 (p. 40)
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Avant la nuit : autobiographie » trad. de l'espagnol (Cuba) par Liliane Hasson, Paris : Julliard, 1991
  • « Antes que anochezca : autobiografía », Barcelona : Tusquets, 1992
  • « Le monde hallucinant », Paris : Seuil, 1969, 1989 ; Paris : Mille et une nuits, 2002
  • « Le puits » La Pentagonie (1), Paris : Seuil, 1973 ; nouv. trad. sous le titre « Celestino avant l'aube », Paris : Mille et une nuits, 2003
  • « Le palais des très blanches mouffettes » La Pentagonie (2), Paris : Seuil, 1975 ; Paris : Mille et une nuits, 2006
  • « La plantation », Paris : Seuil, 1983 ; Paris : Mille et une nuits, 2005
  • « Arturo, l'étoile la plus brillante », Paris : Seuil, 1985, 1999 ; Paris : Mille et une nuits, 2004
  • « Encore une fois la mer » La Pentagonie (3), Paris : Seuil, 1987 ; Paris : Mille et une nuits, 2004
  • « Fin de défilé », Paris : Presses de la renaissance, 1988 ; Paris : Mille et une nuits, 2003
  • « Le portier », Paris : Presses de la renaissance, 1988 ; Marseille : Rivages, 1990
  • « La colline de l'ange », Paris : Presses de la renaissance, 1989 ; Arles : Actes sud, Montréal : Leméac, 2002
  • « Méditations de Saint Nazaire = Meditaciones de Saint-Nazaire », Saint-Nazaire : Maison des écrivains étrangers et des traducteurs, 1990
  • « Voyage à La Havane », Paris : Presses de la renaissance, 1990 ; Arles : Actes sud, 2002
  • « Adiós a mamá », Paris : Le Serpent à plumes, 1993, 1997
  • « La couleur de l'été » La Pentagonie (4), Paris : Stock, 1996 ; Paris : Mille et une nuits, 2007
  • « L'assaut » La Pentagonie (5), Paris : Stock, 2000
  • Audrey Aubou (dir.), « Reinaldo Arenas en toutes lettres », Paris : Orizons (Profils d'un classique), 2011

mise-à-jour : 26 juin 2011

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX