Beate Kiehn

Histoire du lazaret d'Aspretto à Ajaccio : d'une quarantaine à l'autre

Colonna édition / Association Le Lazaret Ollandini

Alata, Ajaccio, 2008
bibliothèque insulaire
   
Méditerranée

parutions 2008

Histoire du lazaret d'Aspretto à Ajaccio : d'une quarantaine à l'autre / Beate Kiehn ; préface de François Ollandini. - Alata : Colonna édition ; Ajaccio : Association Le Lazaret Ollandini, 2008. - 109 p. : ill. ; 30 cm.
ISBN 978-2-915922-16-5
NOTE DE L'ÉDITEUR : Un siècle et demi s'est passé depuis la construction du lazaret d'Aspretto, à Ajaccio 1. Mais à quoi servait un lazaret et pour qui ? Pourquoi un lazaret à Ajaccio ? Qui étaient ces “ quarantenaires ” qui y séjournaient ? À quoi sert-il aujourd'hui ?

Autant de questions, et bien d'autres encore auxquelles s'est efforcée de répondre Beate Kiehn, ethnologue, à travers cette Histoire du lazaret d'Aspretto. Mille péripéties, certaines avant même qu'il ne voit le jour, ont jalonné sa vie tumultueuse, depuis les naufragés du “ Mabruka ”, jusqu'à la peste de 1945 à Ajaccio, en passant par le décès de la petite sarde Felicita, enterrée au lazaret, ou encore le tournage d'une scène d'un film de José Giovanni …

Et aujourd'hui ? Le lazaret est toujours là, même si ce n'est plus tout à fait le même, et il accueille toujours autant de “ visiteurs ” sinon bien plus qu'au XIXe siècle, mais pour toutes autres raisons … Les “ quarantenaires ” d'aujourd'hui ne sont plus ce qu'ils étaient … C'est encore ce que nous explique Beate Kiehn dans cet ouvrage.
       
1.En remplacement du lazaret ouvert en 1807 sur les îles Sanguinaires, jugé trop éloigné de la ville et dont l'accès était tributaire de la météorologie et des conditions de mer.
Beate Kiehn, docteur en ethnologie — Université de Provence — a rédigé sa thèse sous la direction de Georges Ravis-Giordani. Elle a publié une étude pour le Musée de la Corse : “ Quelques voyageurs germanophones de la fin du XVIIIe au XIXe siècles en Corse, in La Corse et le tourisme (Albiana, Musée de la Corse, 2006).
Le lazaret d'Aspretto, à Ajaccio, a connu une genèse longue et tumultueuse avant de connaître, en 1847, une mise en service prématurée sans lien direct avec la mission qui lui était assignée. En 1854 le choléra menace l'île ; d'autres alertes plus ou moins graves suivront au XIXe et au XXe siècle, jusqu'à une épidémie de peste en 1945 au terme de laquelle prend fin la “ mission thérapeutique et médicale ” du lazaret.

Beate Kiehn relate précisément les circonstances, le déroulement des faits et les conséquences de ce siècle d'histoire sanitaire ; en s'appuyant sur les archives administratives et sur la presse de l'époque elle analyse avec clairvoyance l'impact sanitaire, social, économique et politique des différentes vagues épidémiques qui ont affecté l'île.

On découvre ainsi que, soumise à la menace épidémique, la Corse réagit au cœur du XI
Xe siècle comme le feront la France et l'Europe au début du XXIe siècle — l'opinion, les intérêts commerciaux et les visées politiques s'y heurtent de même manière. Apprenant en 1854 l'apparition d'un foyer cholérique dans le Midi de la France, l'Agent sanitaire de la ville de Bastia suggère au Préfet de “ prendre des précautions qui calmassent les esprits faibles sans trop contrarier la navigation et le commerce ” (p. 49) ; en 1884, les professionnels du tourisme d'Ajaccio réclament par voie de presse que “ des démarches urgentes et autorisées ” soient “ faites en vue de faire cesser la quarantaine ” (p. 79). Quant aux partis politiques, ils sont suspectés d'exploiter l'inquiétude des uns ou des autres : “ nous croyons que dans toutes ces questions de quarantaine, les bonapartistes crient bien fort pour montrer qu'ils sont toujours quelque chose ici-bas ” — Le Journal de la Corse, 2 septembre 1884 (cité p. 86).
SOMMAIRE
(résumé)
Une naissance difficile

    Quarantaines et lazarets
    La situation de la Corse dans ce contexte
    De projet en projet, le lazaret d'Aspretto


Un fonctionnement tumultueux

    Les premiers “ quarantenaires ” du lazaret d'Aspretto
    Deux années terribles, 1854-1856, avant une accalmie
    Le grand retour du choléra
    Les derniers directeurs du lazaret
    Reprise des épidémies


La vocation inattendue du lazaret d'Aspretto

    Du XXe au XXIe siècle
    Le lazaret, de l'an 2000 à 2008

Sources et bibliographie
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Beate Kiehn, « Jean Ollandini, pionnier du tourisme corse », Corte : Musée de la Corse, Alata : Colonna édition, 2006
îles face au risque épidémique

mise-à-jour : 27 octobre 2020
Beate Kiehn : Histoire du lazaret d'Aspretto
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX