SUKEGAWA Durian

Le rêve de Ryôsuke

Albin Michel

Paris, 2017

bibliothèque insulaire

   
Autour du Japon
bestiaire insulaire
parutions 2017
Le rêve de Ryôsuke / Durian Sukegawa ; trad. du japonais par Myriam Dartois-Ako. - Paris : Albin Michel, 2017. - 313 p. ; 21 cm.
ISBN 978-2-226-39625-9
En partant vivre sur une île, Ryôsuke veut reprendre et poursuivre le rêve brisé de son père. Sur l'île, Ryôsuke est vite subjugué par l'emprise d'une nature encore partiellement inviolée ; il ne renonce pas à accomplir son projet mais comprend qu'il devra composer avec les éléments, la faune et la flore — dans une disposition d'esprit qu'on pressent en accord avec les fondements de la culture japonaise.

Cette démarche va pourtant heurter le conservatisme réactionnaire de la population de l'île, insoucieuse de l'avenir mais, tout autant, oublieuse des valeurs d'un passé immémorial.

Ryôsuke qui voulait respecter la nature en collaborant avec les chèvres de l'île pour produire un fromage — qu'il rêve proche du brocciu (!) — ne parviendra pas à convaincre la communauté insulaire. Mais l'épreuve lui a rendu confiance et il finit par s'embarquer pour une île voisine qui, à défaut d'hommes, abrite un troupeau de chèvres.
lire également : Ph. C., « L'impossibilité d'une île », Les Echos | 26 mai 2017
EXTRAIT Lentement, comme s'il savourait chaque pas, Ryôsuke pénétra dans la forêt. Il effleura le tronc de l'arbre géant devant lui, le vert profond de la mousse gorgée d'humidité. Par endroits, l'écorce du banian pointait, pareille à de la peau d'éléphant fossilisée. Il laissa courir ses doigts dessus pour lui transmettre l'émotion qui l'étreignait au plus profond de lui, le mélange de respect et de gratitude qui jaillissait de son cœur.

Il tendit la main vers une épaisse racine aérienne qui tombait de l'arbre. Il s'y agrippa, avec une idée en tête et se laissa peu à peu peser de tout son poids. Dans un froissement, des rameaux et des feuilles tombèrent en cascade au-dessus de sa tête. Mais la racine aérienne ploya, sans se rompre. Les pieds de Ryôsuke quittèrent le sol et il se balança, tiré vers le haut.

Il avait l'impression d'être le jouet de l'arbre. Pas seulement de ce banian, mais de la forêt primaire tout entière, qui l'accueillait en son sein.

Mais où était-il ? … Où ? Cette question le taraudait.

Il regarda autour de lui.

Au pied de l'arbre paissait un troupeau de chèvres. C'étaient celles qui ne s'étaient pas montrées la fois précédente, sur le sentier de montagne. Les femelles aux lourdes mamelles et leurs petits qui les tétaient.

Elles broutaient çà et là, observant de temps à autre Ryôsuke et la chèvre tachetée restée à ses côtés.

Il fit quelques pas dans la forêt et s'assit sur une pierre qui affleurait entre les herbes. La biquette continuait à frotter son museau contre sa hanche. Il fit courir sa main sur son front et ses cornes. Elle se raidit un peu, mais avec un bêlement qui retentit loin parmi les arbres se serra contre lui. Les autres aussi restaient près de lui sans s'éloigner. Pour finir, la chèvre toute noire se montra.

Assis sur la pierre, il contempla un moment le troupeau. La forêt respirait la vie.

pp. 129-130
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « ピンザの島 (Pinza no shima) », Tōkyō : Popurasha, 2014

mise-à-jour : 31 août 2017
Sukegawa Durian : Le rêve de Ryôsuke
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX