Maximilien Laroche

La double scène de la représentation : oraliture et littérature dans la Caraïbe

Éd. Mémoire [mail] - Rupture

Port-au-Prince, 2000

bibliothèque insulaire
   
édité en Haïti

parutions 2000

La double scène de la représentation : oraliture et littérature dans la Caraïbe / Maximilien Laroche. - Port-au-Prince : Éd. Mémoire, 2000. - 197 p. ; 23 cm. - (Rupture).
ISBN 99935-34-06-4

NOTE DE L'ÉDITEUR : La double scène de la représentation haïtienne est apparue à l'évidence à partir de 1958 lorsque les Haïtiens qui depuis 1915 s'expatriaient de façon sporadique et à destination de quelques pays limitrophes : Cuba et la République dominicaine, se sont mis à émigrer massivement, toutes classes sociales confondues, à peu près vers tous les horizons. Les nombreux intellectuels qui se sont exilés depuis ces trois dernières décennies, se sont mis à publier leurs œuvres à Montréal, à New York, à Paris ou à Dakar. Par là s'est constituée une double scène de la représentation haïtienne : au dedans ou au dehors du pays.

Mais à vrai dire l'existence d'une diaspora, donc d'une population émigrée, n'est pas l'unique cause de l'existence d'une double scène de la représentation littéraire. Il faut ajouter un autre facteur plus profond, d'ordre linguistique. Ainsi le français n'est parlé ou écrit que par le dixième de la population et la grande masse des Haïtiens qui n'est pas alphabétisée n'utilise que l'haïtien couramment dénommé « le créole » comme moyen de communication orale.

SOMMAIRE

Prologue

  • L'espace de la métaphore

Introduction

  • Oralité et littérature
  • La double scène de la représentation
  • Oralité et modernité
  • Peau et masque

Oralité et modernité

  • La vie est un conte
  • Poétique du conte-roman
  • Le conte créole
  • Un conte-roman : Folie de Marie Chauvet
  • Le récit méta-oral : Chroniques du macoutisme de Francis Magloire
  • L'enfer quotidien
  • De la duplication à la triplication
  • Le passage de l'oral à l'oral par l'écrit
  • L'oraliture : un double de l'écriture

Voix

  • Musique : la syncope
  • Musique, danse, religion
  • Danse : le break
  • Religion : la litote

Note sur les vêvês comme écriture du vodoun

  • Un fax idéal
  • Le geste du sculpteur
  • Une écriture en relief
  • L'art dans les vêvês

Images

  • Les métaphores nationales dans l'oeuvre de Jacques Stephen Alexis
  • On n'a abattu à Saint-Domingue que le tronc de l'arbre ...
  • Nul n'est digne d'être Haïtien ...
  • Grenadye alaso ...
  • En manière de conclusion
  • Du style alexisien
  • Carré sémiotique et quatuor érotique chez les romanciers haïtiens
  • Le carré sémiotique de l'amour
  • Carré sémiotique et quatuor érotique
  • Figures de races et figures de sexe chez les romanciers haïtiens
  • L'amour au temps de la solitude
  • Choucoune d'Oswald Durand
  • La grand-mère séduisante
  • Oscillations du mythe et de l'histoire
  • Tèt sans kò et la mère dévorante

Conclusion

Voir double pour traverser les apparences
  • Postface
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « La double scène de la représentation : oraliture et littérature dans la Caraïbe », Sainte-Foy (Québec) : GRELCA (Essais, 8), 1991
  • « Le miracle et la métamorphose : essai sur les littératures du Québec et d'Haïti », Montréal : Éditions du Jour, 1970
  • « L'image comme écho : essai sur la littérature et la culture haïtiennes », Montréal : Nouvelle optique, 1978
  • « La littérature haïtienne : identité, langue, réalité », Ottawa : Leméac (Les Classiques de la francophonie), Bruxelles : Louis Musin, 1981 ; Port-au-Prince : Éd. Mémoire, 2002
  • « Idem de Villard Denis » in [coll.], Littérature et société en Haïti : Davertige, Philoctète, Phelps, Montréal : CIDIHCA, 1987 ; Port-au-Prince : Henri Deschamps, 1991
  • « Le patriarche, le marron et la dossa : essai sur les figures de la gémellité dans le roman haïtien », Sainte-Foy (Québec) : GRELCA (Essais, 4), 1988
  • « Dialectique de l'américanisation », Sainte-Foy (Québec) : GRELCA (Essais, 10), 1993
  • « Bizango : essai de mythologie haïtienne », Sainte-Foy (Québec) : GRELCA (Essais, 14), 1997
  • « L'avènement de la littérature haïtienne », Port-au-Prince : Éd. Mémoire, 2001
  • « Mythologie haïtienne », Sainte-Foy (Québec) : GRELCA, 2002
  • « Littérature haïtienne comparée », Québec : GRELCA (Essais, 19), 2007
  • « Prinsip Marasa » texte en créole et en français, Sainte-Foy (Québec) : GRELCA (Essais, HS1), 2004
  • « Se nan chimen jennen yo fé lagé » texte en créole et en français, Sainte-Foy (Québec) : GRELCA (Essais, HS2), 2007
  • « Nan kalfou espastan, sa k ap pase ? » texte en créole haïtien, Sainte-Foy (Québec) : GRELCA (Essais, HS3), 2013
  • « Le poids des mots », Sainte-Foy (Québec) : GRELCA (Essais, 20), 2013

mise-à-jour : 16 août 2017
Maximilien Laroche,
né en 1937 au Cap-Haïtien, est mort le 16 juillet 2017 au Québec — où il a enseigné pendant plus de 40 ans.

une adresse indispensable pour trouver les livres édités en Haïti :

communication plus

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX