Charles Sorel

Description de l'île de portraiture et de la ville des portraits, édition critique par Martine Debaisieux

Droz

Genève, 2006
bibliothèque insulaire
   
utopies insulaires

parutions 2006

Description de l'île de portraiture et de la ville des portraits / Charles Sorel ; éd. critique par Martine Debaisieux ; préface de Michel Jeanneret. - Genève : Droz, 2006. - 199 p.-[8] p. de pl. ; 18 cm. - (Textes littéraires français, 582).
ISBN 2-600-01074-2
NOTE DE L'ÉDITEUR : Lorsque Charles Sorel publie sa Description de l'île de Portraiture et de la ville des Portraits en 1659, la « fureur » de se faire peindre a gagné le milieu mondain, tandis que de nombreux écrivains s'adonnent à la manie des collections de tableaux. Parallèlement, la mode du portrait littéraire atteint son apogée. Sorel témoigne de cet engouement en traçant le parcours d'un « curieux », Périandre, dans une île peuplée de portraitistes « de toutes sortes ». À l'observation de ces artistes se juxtapose la satire de leurs vaniteux modèles, dont le corps travesti et le visage masqué n'attendent qu'à être découverts et ridiculisés.

Les extraits 1 que publie Martine Debaisieux en annexe à son édition indiquent que la production romanesque de Charles Sorel privilégiait déjà la « portraiture ». Mais, dans son voyage imaginaire, où se mêlent fantaisie et critique, l'auteur va plus loin. S'il révèle une fois de plus les vices de son siècle, il expose aussi ouvertement les impostures de la mimésis et le mensonge des « figures » — qu'elles soient tracées par la plume ou par le pinceau.
       
1.Ces extraits sont réunis en annexe : (1) La portraiture dans les romans de Sorel, et (2) 1659, la mode du portrait littéraire.
MARTINE DEBAISIEUX : […]

Sorel/Périandre, passionné d'érudition, « collectionneur » insatiable d'idées et de connaissances, se serait-il aventuré dans « l'île de Portraiture » dans le seul but de « voir toutes les sortes » de peintres et de « savoir un peu de tout » ? La visite de l'île n'est-elle pas aussi l'occasion pour cet auteur en quête de vérité de constater le mensonge des « figures » ? Sous le couvert de l'allégorie de la portraiture, dans lequel la satire d'un monde se confond avec le jugement de l'activité artistique, Sorel questionne aussi les limites de la représentation et son bien-fondé. Certes, le pinceau de ce « peintre-censeur » révèles les vices et les vertus de son siècle, mais il dénonce aussi les impostures de la mimesis.

[…]

Introduction, p. 61
INCIPIT    La grande île de Portraiture a été découverte depuis plusieurs siècles, mais jamais elle n'a été si célèbre qu'elle est devenue depuis deux ou trois ans. Les voyages fréquents que plusieurs Français y ont faits, et le commerce qu'ils y ont établi, l'ont rendue une terre des plus considérables où l'on puisse aller. On tient que sa situation est justement au milieu du monde, afin qu'elle semble être comme la reine des autres îles ; et pour son abord, il est très agréable et facile à ceux qui savent bien choisir le vent qui y conduit. Je m'étais embarqué dans un vaisseau équipé pour ce voyage, où je trouvai deux de mes anciens amis, Erotime et Gélaste, touchés d'un même dessein que le mien, qui était de voir cette belle île, et les raretés qui s'y rencontrent. Comme on ne parlait plus à Paris que de portraits et que tous les bons esprits étaient curieux d'en avoir ou d'en savoir faire, nous étions ravis d'aller au lieu où habitaient les meilleurs maîtres de cet art, et d'où l'on croyait qu'en venait l'origine. Nous nous aperçûmes aisément que nous en étions proches, quand nous vîmes que la mer, outre sa couleur, tantôt verdâtre et tantôt bleuâtre, en prenait quantité d'autres diverses, et la terre que nous découvrions parut aussi fort bigarrée. Tous les nuages qui étaient élevés au-dessus de l'île composaient différentes figures, où l'imagination des contemplatifs pouvait trouver tout ce qu'elle désirait.

pp. 69-70
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE

mise-à-jour : 19 janvier 2007

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX