Neil M. Gunn

Verts abîmes

Presses universitaires de Grenoble


Grenoble, 1992
bibliothèque insulaire
   
utopies insulaires
Verts abîmes / Neil M. Gunn ; trad. de l'anglais par Pierre Morère. - Grenoble : Presses universitaires de Grenoble, 1992. - 286 p. ; 22 cm. - (Motifs écossais).
ISBN 2-7061-0462-7

NOTE DE L'ÉDITEUR : Roman-fable où l'étrangeté est porteuse d'accents orwelliens, Verts Abîmes de Neil M.Gunn (1891-1973) plonge le lecteur dans un univers aliénant par un style surprenant, au lyrisme angoissé, parfois archaïque dans ses structures et son expression, mais d'une frappante modernité.

Selon la mythologie celte, les Verts Abîmes sont le paradis insulaire enfoui dans les profondeurs de la mer. Très imprégné de la culture ancestrale des Hautes Terres d'Ecosse, Neil M.Gunn puise paradoxalement sa modernité dans les valeurs du passé.

L'Ile des Verts Abîmes devient chez lui l'Eden perverti par le dogmatisme totalitaire d'une pseudo-science qui annihile les individualités pour les couler dans le moule angoissant d'une communauté unidimensionnelle. Mais la révolte d'un vieil homme et d'un enfant redonne au paradis sa mission originelle et porte le témoignage d'un humanisme riche en valeurs universelles. Verts Abîmes, œuvre majeur de la littérature écossaise contemporaine, n'a rien d'un roman régionaliste et apporte une réponse pleine d'espérance aux interrogations de l'homme d'aujourd'hui.

PIERRE MORÈRE : The Green Isle of the Great Deep [1944] se situe dans la campagne sauvage des Hautes Terres d'Ecosse, et met en scène un homme âgé et un enfant […] qui, partis un jour braconner, tombent dans la rivière en voulant attraper un saumon. Leur voyage dans les profondeurs les fait échouer sur l'île des Verts Abîmes qui n'est autre que le paradis dans la mythologie celte. Mais ce lieu de perfection a été pris en charge par les morts-vivants qui, frustrés de l'échec de leur révolution sur terre, tentent d'imposer au séjour éternel leurs chimères d'antan.

[…]

Mais sur l'île des Verts Abîmes, la rébellion du vieil homme et de l'enfant permettra la restauration du paradis dans sa fonction première, et Dieu accordera aux héros la grâce exceptionnelle de s'en retourner dans le monde des vivants après que le cauchemar soit redevenu rêve merveilleux.

« L'autre côté du miroir », in Françoise Létoublon (dir.), Impression d'île, Toulouse : Presses Universitaires du Mirail, 1996 (pp. 198-199)

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « The green isle of the Great Deep », Londres : Faber & Faber, 1944

mise-à-jour : 13 août 2005

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX