Bernard Le Bovier de Fontenelle

Histoire des Ajaoïens, éd. critique du manuscrit de Galatzi par Hans Günter Funcke

Voltaire Foundation

Oxford, 1998
bibliothèque insulaire
   
utopies insulaires
Histoire des Ajaoïens / Fontenelle ; éd. critique du manuscrit de Galatzi par Hans-Günter Funcke. - Oxford : Voltaire foundation, 1998. - XXXI-79 p.-[8] p. de pl. : ill. ; 25 cm. (Libre pensée et littérature clandestine, 6).
I
SBN 0-7294-0557-5
NOTE DE L'ÉDITEUR : L'Histoire des Ajaoïens, rédigée par Fontenelle vers 1682, fut publiée tardivement en 1768. Dans la présente édition, H.-G. Funke publie pour la première fois le texte du manuscrit de Galatzi (Roumanie), copie non autographe du XVIIe siècle, avec les variantes de l'édition de 1768. Première utopie athée et communiste dans la littérature française, ce récit de voyage utopique lie le néo-scepticisme et le libertinage érudit du XVIIe siècle au matérialisme et au néo-spinozisme du siècle des Lumières.

JEAN-MICHEL RACAULT : L'utopie narrative classique est […] toujours située aux confins du monde connu, très rarement dans l'hémisphère nord — c'est le cas, par exemple, de l'île d'Ajao chez Fontenelle, qui se trouve dans le Pacifique au large du Japon […].

« Géographie et topographie de l'espace insulaire dans l'utopie narrative classique », in Françoise Létoublon (dir.), Impression d'île, Toulouse : Presses Universitaires du Mirail, 1996 (p. 249)

GEORGES JEAN : Anthoropocentrique par nature, l'utopie tend vers une indépendance totale de l'Etat et de l'homme à l'égard de la religion. Fontenelle (1657-1757), philosophe célèbre pour sa profession de foi dans le progrès et son persiflage de la religion, composa, probablement en 1682, une République des philosophes ou Histoire des Ajaoiens (publiée seulement en 1768), dans laquelle l'Etat et l'homme ne doivent plus rien à Dieu : « Ces peuples [les Ajaoiens] ne reconnaissent aucun fondateur, ni de leur république, ni de leur religion. Aussi il n'y a parmi eux ni secte ni parti ». La nature a remplacé Dieu et l'âme qui, loin d'être immortelle, est composée de matière « subtile ». Car Dieu comme l'âme ont été inventés « par d'habiles politiques » afin de maintenir les hommes « dans une crainte perpétuelle d'un prétendu avenir ».

« Voyages en Utopie », Paris : Gallimard (Découvertes, 200), 1994 (pp. 53-54)

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « La République des philosophes, ou Histoire des Ajaoiens », Genève : s.n., 1768
  • « La République des philosophes, ou Histoire des Ajaoiens » fac-sim. de l'éd. de Genève (1768), Paris : Éd. d'histoire sociale, 1970
  • « Histoire des Ajaoiens », Paris : Éd. Amsterdam, (octobre) 2005

mise-à-jour : 12 août 2005
édition originale
consultable et téléchargeable sur Gallica
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX