Denis Diderot

Supplément au voyage de Bougainville, édition de Michel Delon

Gallimard - Folio classique, 3775

Paris, 2002
bibliothèque insulaire
   
utopies insulaires
parutions 2002
Supplément au voyage de Bougainville / Denis Diderot ; éd. présentée, établie et annotée par Michel Delon. - Paris : Gallimard, 2002. - 190 p. ; 18 cm. - (Folio classique, 3775).
ISBN 2-07-042625-4
Vous voulez-donc mon avis sur le Supplément au voyage de Bougainville ? Eh bien, c'est du Diderot tout pur. (…) Vous me demandiez si vous imprimeriez cette sans-culotterie ? Eh ! vraiment oui, vous ai-je dit ; imprimez-la, puisque vous ne publiez votre Edition que pour un petit nombre de Lecteurs curieux. Et quand ce serait le Public qui lirait cette joyeuseté du Philosophe, il est bon que le Public sache quel a été le véritable Instituteur de la sans-culotterie (…) que Diderot a appris aux Chaumette et aux Hébert à déclamer contre les trois maîtres du genre humain, le grand Ouvrier, les Magistrats et les Prêtres (…).

Simon-Jérôme Bourlet de Vauxcelles, Opuscules philosophiques et littéraires (1796), p. 271

La découverte de la Nouvelle-Cythère constitue, en son temps, une aubaine pour les philosophes éclairés ; leurs rêveries utopisantes peuvent enfin se parer de couleurs aimables et, mieux encore, authentiques ou réputées telles. L'utopie tahitienne fleurit partout en Europe : leurs auteurs assument le risque d'être moqués, pas d'être contredits. Tous s'émerveillent, passée la surprise des premiers témoignages, d'une si exacte concordance entre leurs intuitions et la réalité des antipodes : Wallis, Cook, Bougainville surtout, n'ont fait que révéler publiquement l'existence de cet Eden laïque littéralement inventé par les philosophes.

Une île familière, si bien connue déjà, qu'aucun n'exprime le désir d'y aller voir : cette dépense de temps et d'énergie est bonne pour les naturalistes ou les astronomes ; seul Lichtenberg caresse l'idée, après s'être entretenu à Londres (en octobre 1775) avec Johann-Reinhold et Georg Forster qui revenaient de la seconde expédition du capitaine Cook.

Les philosophes français sont moins curieux ; Diderot pourtant retient toujours l'attention : on rit aux aventures de l'aumônier avec Orou, sa femme et ses trois filles. Mais Diderot a surtout discerné, et mis en lumière, le revers de l'utopie arcadienne, le projet colonial :

« Pleurez, malheureux Tahitiens ! pleurez ; mais que ce soit de l'arrivée, et non du départ de ces hommes ambitieux et méchants : un jour, vous les connaîtrez mieux ».
NOTE DE L'ÉDITEUR : Les Tahitiennes sont fières de montrer leur gorge, d'exciter les désirs, de provoquer les hommes à l'amour. Elles s'offrent sans fausse pudeur aux marins européens qui débarquent d'un long périple. Dans les marges du récit que Bougainville a donné de son voyage, Diderot imagine une société en paix avec la nature, en accord avec elle-même. Mais l'arrivée des Européens avec leurs maladies physiques et surtout morales ne signifie-t-elle pas la fin de cette vie heureuse ? Entre l'information fournie par Bougainville et l'invention, Diderot fait dialoguer deux mondes, mais il fait surtout dialoguer l'Europe avec elle-même. Il nous force à nous interroger sur notre morale sexuelle, sur nos principes de vie, sur le colonialisme sous toutes ses formes. Il nous invite à rêver avec lui à un paradis d'amours impudiques et innocentes. La petite île polynésienne ne représente-t-elle pas la résistance à toutes les normalisations ?
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Supplément au voyage de Bougainville », in Opuscules philosophiques et littéraires, la plupart posthumes ou inédites, Paris : Chevet, 1796
  • « Supplément au voyage de Bougainville », Paris : Éd. Mille et une nuits (La petite collection, 88), 1996
  • « Supplément au voyage de Bougainville » lecture accompagnée par Michel Bideaux, Paris : Gallimard (La Bibliothèque Gallimard, 104), 2002
  • « Supplément au voyage de Bougainville » présentation par Annie Collognat-Barès, Paris : Pocket (Pocket classiques, 6263), 2002
  • « Supplément au voyage de Bougainville » présentation par Dominique Lanni, Paris : Flammarion (GF-Étonnants classiques, 2189), 2003
  • « Supplément au voyage de Bougainville » présentation par Nathalie Gouiffès, Paris : Magnard (Classiques et contemporains, 54), 2003
  • « Supplément au voyage de Bougainville », Paris : Pocket, 2004
  • « Supplément au voyage de Bougainville », Paris : Librio, 2007
  • « Supplément au voyage de Bougainville » notes et dossier par Florian Alix, Paris : Hatier (Classiques & Cie, 66), 2007
  • « Supplément au voyage de Bougainville » notes, présentation et dossier par Julie Cuvillier, Paris : Belin, Gallimard (Classico lycée), 2011
  • « Supplément au voyage de Bougainville, et autres textes » présentation et chronologie par Antoine Adam, Paris : Flammarion (GF, 252), 2013
  • « Les bijoux indiscrets » in Œuvres romanesques, Paris : Garnier frères (Classiques Garnier), 1962

mise-à-jour : 17 mai 2017
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX