Jean-Luc Raharimanana

Lucarne

Le Serpent à plumes - Motifs, 96

Paris, 1999

bibliothèque insulaire

    

Madagascar
parutions 1999
Lucarne / Jean-Luc Raharimanana. - Paris : Le Serpent à plumes, 1999. - 136 p. ; 17 cm. - (Motifs, 96).
ISBN 2-84261-166-7
NOTE DE L'ÉDITEUR : La langue de Raharimanana est celle du conte, du récit à haute voix. À travers douze nouvelles, l'auteur se fait griot pour évoquer son île-continent, Madagascar, non comme un triomphe des sables d'or et des criques magiques mais comme le lieu de la souffrance, de la misère, des passions.

Côte à côte le narrateur et l'île aiment et souffrent, désirent avec une envie dévorante, canine. On assassine dans les rues de la ville, dans les maisons les corps s'acharnent à exister à force de bruits, odeurs, douleurs hallucinantes.

Ce premier livre de Raharimanana, porté par un lyrisme de chaque phrase, dévoile la vérité d'un pays qui chancelle sur l'océan Indien.
« Lucarne », la nouvelle qui donne son titre au recueil, avait été publiée initialement dans la revue du Serpent à plumes en 1992 (n° 16). C'est la vision hallucinée d'un monde sans espoir, où chiens et hommes se disputent des restes de vie abandonnés au hasard d'un terrain vague. Aucune lueur ne vient atténuer l'horreur du regard porté sur un monde en irrémédiable déréliction … sinon une perspective que l'on sait dérisoire — « m'éloigner » —, ou la tentation d'un sommeil primordial — « Reste près de ton tas d'ordures, ô joli cadavre. T'es bien là. Au chaud. Dans la terre ».
EXTRAIT Il est calme ce soir sur la mer en beauté, il est calme ce soir sur le rivage en marée. Salam émerge l'amer de son âme et l'amarre au stress de ses nerfs. Salam est tendu ce soir sur les courbes des vagues, écartelé, déchiré …

Des frissons soufflent en lui et éteignent sa raison. Ô Mama-la-folle, Mama-la-folle, quels fils vogue ainsi son âme vers le gouffre de tes pleurs ? Salam naufrage sa conscience et sombre dans la furie.

Ce soir sur la mer en beauté, ce soir sur le rivage en marée, les nerfs de Salam tendus sur les courbes des vagues, amarrés sur son esprit ensanglanté …

Il est calme cet instant où la nuit de Salam n'explose pas sa bile noire sur le ciel étoilé.

Il est si rare ce doux moment ! Comme un goût de cyanure au seuil de l'enfer …

Chaland sur mer, pp. 124-125
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Lucarne », Paris : Le Serpent à plumes, 1996
  • « Rêves sous le linceul », Paris : Le Serpent à plumes, 1998 ; Le Serpent à plumes (Motifs, 222), 2004
  • « Nour, 1947 », Paris : Le Serpent à plumes, 2001 ; Le Serpent à plumes (Motifs, 168), 2003 ; La Roque-d'Anthéron : Vents d'ailleurs, 2017
  • « Identités, langues et imaginaires dans l'océan Indien » textes réunis et présentés par Jean-Luc Raharimanana, Lecce : Alliance française (Interculturel Francophonies, 4), 2003
  • « L'arbre anthropophage », Paris : Joëlle Losfeld, 2004
  • « Madagascar, 1947 » ill. de photos du Fonds Charles Ravoajanahary, La Roque-d'Anthéron : Vents d'ailleurs ; Antananarivo : Tsipika, 2007
  • « Revenir », Paris : Rivages, 2018
Sur le site « île en île » : dossier Raharimanana

mise-à-jour : 27 juillet 2018

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX