Prince Charles Napoléon

Bonaparte et Paoli : Aux origines de la question corse

La Marge / Perrin

Ajaccio, Paris, 2000
bibliothèque insulaire
   
Méditerranée

parutions 2000

Bonaparte et Paoli : aux origines de la question corse / Charles Napoléon. - Paris : Perrin ; Ajaccio : La Marge, 2000. - 249 p.-[8] p. de pl. ; 23 cm.
ISB
N 2-7028-6255-1 (Perrin) ; 2-262-01737-9 (La Marge)

NOTE DE L'ÉDITEUR : Chacun pressent que les débats actuels sur la Corse, communauté de 250 000 personnes parmi 60 millions de Français, renvoient à des événements forts et anciens, qui ont marqué les mentalités collectives de part et d'autre de la Méditerranée. Il s'agit d'une histoire vieille de plus de deux siècles, celle de la rencontre de la volonté d'indépendance d'un peuple, incarnée par Pascal Paoli, et de la Révolution française, représentée par celui qui n'était encore que lieutenant-colonel des Gardes nationales corses, Napoléon Bonaparte.

Paoli est aujourd'hui mal connu, car il est un vaincu de l'histoire. Pourtant, dès 1755, il gouverne la Corse, appuyé en particulier par Charles Bonaparte, le père de Napoléon, sous les mêmes grands principes qui devaient inspirer les pères de la constitution américaine, et, plus tard, les hommes de 1789. Avec son frère aîné Joseph, lui aussi très engagé, le jeune Napoléon portait au chef de la nation corse des sentiments d'admiration quasi filiaux, et brûlait de se mettre à son service pour la liberté de leur île. Mais la Révolution les sépara et transforma le jeune général devenant jacobin en farouche adversaire de Paoli, qui le chassa de l'île en 1793. Jusqu'à Sainte-Hélène, l'Empereur regrettera le rendez-vous manqué avec le héros de sa jeunesse, un rendez-vous que depuis lors la Corse et la République peinent l'une et l'autre à honorer.

LE MONDE DES LIVRES, 24 novembre 2000 : […]

Chef de la maison impériale, Charles Napoléon s'appuie sur les similitudes troublantes entre les deux hommes, dont les liens passionnels sont autant d'aveux de filiation — Paoli meurt en exil à Londres en 1807, en paix avec l'Empire et son maître : « Notre Patrie est maintenant libre » —, pour resituer le débat politique autour de la Corse, ouvert depuis plus de deux siècles. Rappelant à grands traits l'histoire insulaire, le jeu des élites locales entre Gênes, la France et l'Angleterre, la singularité de l'expérience paoliste, dont les principes politiques préfigurent la norme américaine — si Bonaparte suit Rousseau, Paoli est dans le sillage de Montesquieu, affaire de génération autant que de sensibilité sans doute —, l'auteur clarifie le dilemme entre le combat pour les libertés individuelles et une émancipation politique compromise par 1789, qui rattache sans condition la Corse à la France. Un projet didactique d'une précieuse actualité.

Philippe-Jean Catinchi

LE MONDE, 3 décembre 2004 : Charles Napoléon, descendant de Jérôme, frère de Napoléon Ier, a écrit un livre au titre explicite : Bonaparte et Paoli : aux origines de la question corse […]. Il y évoque les affontements et les affinités entre les deux hommes, en souhaitant que la Corse puisse « réconcilier Bonaparte, le défenseur des idéaux de 1789, et Paoli, le patriote corse ».

Il s'est vu répondre par l'élu nationaliste Jean-Guy Talamoni (dans un article intitulé Corse : les leçons de l'histoire, dans Le Monde du 15 mai 2001 : « On ne peut (…) que réfuter son idée de réconcilier Pasquale Paoli, porteur de la volonté d'émancipation nationale de la Corse, et Bonaparte, qui aurait, selon l'auteur, introduit dans l'île les idées fondatrices de la République. Car le paolisme réalisa déjà — à lui seul — la synthèse entre les deux inspirations. Il organisa en effet une République corse à une époque où la France n'envisageait pas de rompre avec la monarchie de droit divin (…) Non, continuait M. Talamoni, la République n'a pas été introduite en Corse par la France, et certainement pas par un futur empereur, fût-il corse de naissance ».

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE

mise-à-jour : 19 janvier 2017

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX