Tim Robinson

Connemara : porté par le vent

Hoëbeke - Etonnants voyageurs

Paris, 2014

bibliothèque insulaire

   
Irlande
parutions 2014
Connemara : porté par le vent / Tim Robinson ; trad. de l'anglais par Béatrice Vierne. - Paris : Hoëbeke, 2014. - 461 p. carte ; 23 cm. - (Etonnants voyageurs).
ISBN 978-2-84230-470-6
NOTE DE L'ÉDITEUR : Un chef-d'œuvre, tout simplement. Tim Robinson avait déjà derrière lui une belle carrière d'artiste plasticien lorsqu'en 1972 il se met en quête d'un lieu tranquille, loin de l'agitation londonienne. L'Irlande, loin de tout, lui parait alors le meilleur choix. Surprise : ces lieux sont si fascinants qu'ils l'absorbent bientôt tout entier. Il entreprend de cartographier les îles Aran, puis le Connemara — et très vite il lui semble qu'aux “ sinuosités ” de la géographie répondent exactement les sinuosités des habitants du lieu, la musique de leur parler, de leur culture, de leur histoire. Après un premier ouvrage sur les îles d'Aran paru en 1986 et salué par la critique, sa trilogie sur le Connemara, dont ce livre est le premier volet (publié en 2006), marque le sommet de sa carrière.

Ce livre nous parle avec une grâce et une vivacité exceptionnelle, des tourbières, des mousses, des oiseaux, de la marche en montagne, des lacs, mais aussi des légendes locales. Il dresse les portraits de quelques-uns de ceux qui y ont laissé leur marque ou qui y vivent encore. Et mille autres histoires, comme portées par le vent … Rarement on aura su rendre l'esprit d'un lieu avec ce mélange de précision, de souci du détail et d'ouverture sur l'immensité, par la grâce d'une prose aérienne et d'un don de conteur hors du commun.

Comparé dès sa parution aux Iles Aran de John Millington Synge. Sacré “ livre de l'année ” par le Guardian et l'Observer, salué comme l'œuvre majeure d'un immense styliste par Colm Toibin, Joseph O'Connor et d'autres, couronné la même année par l'Irish Book Award et par l'Argosy Irish book of the year. Déjà un classique, enfin traduit en français.
       
Né en Angleterre en 1935, Tim Robinson s'est fixé aux îles d'Aran en 1972 ; il est mort à Londres le 3 avril 2020.
EXTRAIT
“ Savoir si les îles ont été situées dans la mer depuis la création du monde ou si elles furent ensuite séparées des continents par l'intervention d'inondations est un sujet qui prête aux débats. ”

Telle est la première phrase de l'Ogygia de Roderick O'Flaherty, une œuvre écrite en 1685, et lorsqu'on est d'une certaine humeur, on n'a pas besoin d'en savoir plus sur la théorie géologique des îles. Ogygia est l'île sur laquelle la nymphe Calypso cacha et protégea Ulysse et par ses ruses retarda de sept ans son retour chez lui. Le nom “ Calypso ” signifie peu ou prou “ celle qui se cache ”. Selon Plutarque, cette île se situe non pas en Méditerranée, mais dans l'Atlantique, “ à cinq jours de navigation de la [Grande-]Bretagne ”. Le livre de O'Flaherty est une histoire de l'Irlande et voici de quelle manière il justifie le choix de son titre :

“ Que l'Irlande soit l'Ogygia de Plutarque, qu'il place à l'ouest de la [Grande-]Bretagne, dans son livre sur l'aspect de la Lune dans sa course, comme certains l'affirment ; ou qu'elle soit le contraire, comme le pensent d'autres, voilà qui m'est bien égal. Car j'ai intitulé mon livre Ogygia pour la raison suivante, proposée par Camden : " C'est fort justement qu'on appelle l'Irlande Ogygia, c'est-à-dire très ancienne, selon Plutarque, car les Irlandais font remonter leur histoire aux premiers temps du monde, si bien qu'en comparaison, l'antiquité de tous les autres pays est moderne, pour ne pas dire dans sa petite enfance ! ”

L'Irlande, donc, est ce qui se fait de plus ancien, c'est un lieu de mystères et de cachettes, d'où le voyageur a du mal à repartir. Et si ces charmes durables viennent de ce qu'elle est une île à l'ouest de l'Europe, on peut penser que les îles situées à l'ouest de l'Irlande elle-même exercent un pouvoir de séduction encore plus enchanteur.

pp. 132-133
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Connemara (I) Listening to the wind », Dublin : Penguin Ireland, 2006
  • « Connemara (II) The last pool of darkness », Dublin : Penguin Ireland, 2008
  • « Connemara (III) A little Gaelic kingdom », London : Penguin, 2011
  • « Stones of Aran (I) : Pilgrimage », London : Viking, 1986
  •  « Stones of Aran (II) : Labyrinth », Dublin : The Lilliput press, 1995

mise-à-jour : 6 avril 2020
Tim Robinson : Connemara, porté par le vent
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX