Johary Ravaloson

La porte du sud

Orphie éditions

Sainte Clotilde, 2003
bibliothèque insulaire
   
édité dans l'océan Indien
Madagascar
bestiaire insulaire
parutions 2003
5ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2003)
ouvrage en compétition
La porte du sud / Johary Ravaloson. - Sainte Clotilde (La Réunion) : Orphie, 2003. - 41 p. ; 21 cm. - (Prix de l'océan Indien).
ISBN 2-87763-185-0

L'EXPRESS (Madagascar) : C'est le récit vertigineux d'une course poursuite entre dahalo (voleur de zébus) et gardes mobiles. Un récit qui nous tient en haleine tout comme si nous y étions, comme si l'auteur y avait été. Il nous faut courir, nous courons sur cette frontière entre le monde des vertueux et celui des exclus. Des exclus armés de parapluies, de sagaies courtes, mais aussi d'un fusil, « cadeau de l'officier de Dilepa ».

Ni violente ni vindicative, « La porte du sud » donne à voir un arrière-monde dont le lecteur ressort à la fois terrifié et ébloui. « Cela ne fait pas de bruit quand cela vous pénètre. C'est tout silence d'un coup. »

D'un voyage à l'autre, d'une langue à l'autre, Johary Ravaloson est cet empressé arpenteur d'espaces qui prend aussi le temps de se poser pour « plastiker les paroles ».

Nivo Galibert

Johary Ravaloson est né à Antananarivo et vit à La Réunion. Ses multiples formes d'expression (l'écriture, l'art contemporain, le droit) sont traversés par le thème des Dodos. Ces Dodos peuvent être malgaches, réunionnais, mauriciens, … des humains qui, bien adaptés à leur milieu naturel, perdent soudainement pied en étant confrontés aux nouveautés venues d'ailleurs.
EXTRAIT

Les singes se sont calmés là-haut. Peut-être se rendent-ils compte qu'ils ne pourront pas nous chasser. Peut-être est-ce juste à cause de la pluie. En tous cas, la plupart ont rejoint leurs tanières. Quelques-uns, des guetteurs sûrement, nous observent sur leurs branches. De temps en temps, un se balance d'arbre en arbre semblant glisser sur cette cascade végétale avant de disparaître dans un trou, non sans lancer un de ces cris perçants.

— Il n'y a que deux accès, j'insiste, par là d'où nous venons et là où nous allons. En plus, nous pourrons tous nous reposer. Les singes feront la garde !

— O.K. ! jette Razilna plus par lassitude que réellement convaincu. On parque les bêtes sous les bois contre la falaise.

Hoy, hoy ! Il réveille Ti-Bara qui s'endort sous la pluie en regardant l'acrobatie des makis. On s'abrite.

pp. 30-31

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Rumeurs de feu », in Dominique Ranaivoson (éd.), Chroniques de Madagascar, Saint Maur-des-Fossés : Sépia, 2005
  • « Zafimaniry intime - Zaho Zafimaniry » (bilingue français, malgache), photographies de Sophie Bazin, Le Tampon (La Réunion) : Dodo vole, 2008
  • « Antanarivo, ainsi les jours », Paris : Publie.net, 2010
  • « Géotropiques », La Roque d'Anthéron : Vents d'ailleurs, 2010
  • « Les larmes d'Ietsé », Le Tampon (La Réunion) : Dodo vole, 2012
  • « Antananarivo, la nuit », Paris : NoComment, 2016
  • « Vol à vif », Le Tampon (La Réunion) : Dodo vole, 2016
le blog de Johary Ravaloson
Sur le site « île en île » : dossier Johary Ravaloson

mise-à-jour : 14 mars 2016

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX