Jean-Régis Ramsamy

Histoire des bijoutiers indiens à l'île de La Réunion

Azalées Éditions

Sainte Marie (La Réunion), 1999

bibliothèque insulaire
   
édité dans l'océan Indien
parution 1999
2ème édition du Prix du Livre Insulaire (Ouessant 2000)
ouvrage en compétition
Histoire des bijoutiers indiens à l'île de La Réunion / Jean-Régis Ramsamy. - Sainte Marie (La Réunion) : Azalées, 1999. - 159 p. : ill. ; 21 cm.
ISBN 2-913158-16-1

NOTE DE L'ÉDITEUR : Les Paten, Patin ou Patair, termes aux sonorités oubliées voire inconnues dans le vécu linguistique réunionnais contemporain et pourtant si usités et respectés par les non-profanes du XIXe et du début du XXe siècle ; ces termes donc nous sont restitués aujourd'hui dans cet essai. La résurgence de toute la richesse qu'entourent ces mots nous montre à quel point nous ignorons des pans entiers de notre histoire !

Les immigrants du XIXe siècle ont apporté avec eux leur culture et leur savoir-faire ; c'est avec ce patrimoine dans leurs bagages qu'ils ont tenté leur insertion réussie ou non dans la société réunionnaise. Quels que soient le contexte et les difficultés de l'époque, leurs apports pour modeler la société réunionnaise sont des éléments essentiels à la construction du tronc commun de cette société.

L'histoire des Patair n'est pas une petite histoire, c'est l'histoire d'hommes qui ont eu le mérite d'apporter et d'imposer leur art, de continuer à pérenniser ce que l'Inde a d'important à transmettre : l'orfèvrerie. C'est une matière noble que ces orfèvres aux pieds nus, à la dextérité parfaite, aux gestes humbles devaient travailler, sertir, ciseler pour obtenir des parures lumineuses.

C'est cela que nous fait entrevoir Jean-Régis Ramsamy, c'est un nouveau pan de notre histoire non écrite qu'il nous révèle pour nous inciter à faire l'inventaire des richesses de notre passé méconnu.

Nous devons remercier Jean-Régis Ramsamy pour sa ténacité dans ses recherches basées sur des archives orales et écrites et pour l'éclairage concernant l'île Maurice, qui démontre encore une fois, s'il le fallait, combien nos deux îles sont proches par les liens séculaires.

Firmin Lacpatia

EXTRAIT

Cet ouvrage se termine sur une légende. La seule qu'Antonin Ramsamy 1 ait gardé de son enfance. Peu satisfait de son parcours professionnel, se sentant exclu du système, il ne trouvait la plupart du temps « le réconfort » que dans un solide mutisme. Mais lorsqu'il jugeait que le destin était particulièrement injuste avec les siens, il racontait à ses enfants une légende. Celle d'une famille indienne, très défavorisée, qui avait placé tout son espoir dans la foi. Le chef de cette famille dit un jour à son fils aîné : « mon fils, un jour quand tu seras grand, tu seras comme un coq, tu chanteras tellement bien que le prince de notre village t'achètera et notre famille sortira enfin de la misère ». C'est ce qu'il advint, le fils se transforma en coq et ses chants conquirent le cœur du prince. La petite famille connut enfin la prospérité. Ainsi croyait toujours Antonin Ramsamy …

pp. 103-104


  1. Antonin Ramsamy, père de Jean-Régis, était le dernier bijoutier réunionnais d'une lignée issue du pays tamoul.
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Journal d'un Réunionnais en Inde », Sainte Marie (La Réunion) : Azalées, 2003
  • « La galaxie des noms malbar : les débuts de l'intégration des engagés à La Réunion, 1828-1901 », Sainte Marie (La Réunion) : Azalées, 2006
  • « Nalgon : le bal tamoul à La Réunion », Sainte Marie (La Réunion) : Azalées, 2009

mise-à-jour : 15 avril 2014

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX