R.P. Patrick O'Reilly (dir.)

Catalogue du Musée Gauguin, Papeari, Tahiti

Fondation Singer-Polignac

Paris, 1966

bibliothèque insulaire
 
peintres des îles
Gauguin
Catalogue du Musée Gauguin, Papeari, Tahiti / sous la dir. du R.P. Patrick O'Reilly ; introduction de Roger Heim. - Paris : Fondation Singer-Polignac, 1966. - 137 p. : ill. ; 23 cm. - (Cahiers du Pacifique, 8, mai 1966).
Au bord du lagon, adossé au jardin botanique de Papeari, le Musée Gauguin de Tahiti était un lieu d'exception ; d'imposants — inquiétants ? — Tiki 1 veillaient à ses portes. Mais au premier abord, c'était une enveloppe vide, comme vouée à l'absence : on n'y trouvait aucune toile du peintre, sauf à l'occasion de rares et toujours brèves expositions temporaires.

Pour qui passait quelques jours à Tahiti, la visite s'imposait : l'imagination 2 et le souci d'une information claire et précise palliaient les conséquences de cette absence ; il était de ce fait possible de négliger l'effet peu engageant de reproductions déteriorées par le climat, et de profiter du soin mis à commenter, sans vaine pédagogie, les étapes d'une création originale. C'était un « dépaysement » savamment organisé et, en définitive, un excellent préalable à la visite d'autres musées, à Paris, Boston, Essen, Liège, Saint Petersbourg …

Le catalogue accompagnait parfaitement cette démarche — iconographie en noir-et-blanc techniquement succinte mais judicieusement choisie. La section bibliographique complète efficacement nombre de sources plus académiques.
       
1.Les deux grands Tiki — Moana et Heiata — sont originaires de Raivavae dans l'archipel des Australes ; ils avaient été arrachés à l'île en 1933 et transférés à Tahiti par la goélette la Denise. Depuis, les insulaires n'ont cessé de réclamer le retour des Tiki.
2.Dans les salles consacrées à la période bretonne de Gauguin, on pouvait voir un authentique menhir, provenant de la pointe du Cabellou (Concarneau).
UNE PAGE DÉFINITIVEMENT TOURNÉE ?

Inauguré le 15 juin 1965, le musée Gauguin de Papeari a fermé ses portes début 2013 — en attente d'une éventuelle rénovation. Une partie de la collection a alors été transférée au Musée de Tahiti et des Îles.

Le mensuel Tahiti Pacifique vient d'annoncer, dans son numéro de juin 2017, la fin de l'aventure : « le musée Gauguin de Papeari a vécu ».

➔ [plus d'information]
a entrée
b Gauguin avant Tahiti
les enfances de Gauguin
époque bretonne
c les Marquises
le dernier atelier
Gauguin sculpteur
d Gauguin écrivain, graveur et polémiste
e Gauguin, mort et survie
la mort de Gauguin
où sont les Gauguin ?
la cote des Gauguin
f les tiki
g parking
h maison du gardien
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
➝ Jean Guiart, « Hommage à Patrick O'Reilly », Journal de la Société des océanistes | 1982 | 74 | pp. 3-5
➝ Riccardo Pineri, « In memoriam Gilles Artur (1928-2003) Permanence de l'art », Journal de la Société des océanistes | 2004 | 119 | pp. 261-263

mise-à-jour : 23 juin 2017

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX