Didier Daeninckx

Voiles de mort, illustré par Loustal

Le Monde - Les Petits polars du Monde, 2

Paris, 2013

bibliothèque insulaire

   
îles noires
parutions 2013
Voiles de mort / Didier Daeninckx ; ill. par Loustal. - Paris : Le Monde, 2013. - 53 p. ; 19 cm. - (Les Petits polars du Monde, 2).
ISBN 978-2-36156-117-8
NOTE DE L'ÉDITEUR : Bungalow les pieds dans l'eau, bouteille de kava, thon mi-cuit … La vie pourrait ressembler au paradis, dans ce comptoir d'Océanie où Michel a trouvé refuge après quelques soucis du côté de Paris. Mais, pour les beaux yeux de Louise et son corps de rêve, le voilà prêt à larguer les amarres. Une fois de trop. Et de se retrouver au milieu de nulle part … dans un océan d'ordures. Décidément, pour les ennuis, cherchez la femme.
EXTRAIT Quand je ne suis pas en vadrouille, j'ai pris l'habitude d'aller manger un morceau de poulet ou du lap lap, sur le pouce, dans le stand de Gisèle abrité sous la halle en bois du grand marché. Alors que je slalome entre les étals de taros, d'ignames, de manioc, de papayes, de bouquets d'arachides, mon regard tombe sur le carré de toile de jean qui entoure les hanches de la navigatrice matinale. Je m'approche alors qu'elle titille un énorme crabe de cocotier à la carapace bleu posé sur une planche et retenu par une ficelle attachée à un clou.
— Bonghjornu … ùn sariate micca Corsu ?
Elle se retourne, intriguée, mais son visage s'éclaire d'un sourire quand elle me reconnaît.
— Ah, c'est vous … Je n'ai pas compris ce que vous avez dit …
— Je vous demandais si vous étiez corse, en langue du pays …
— Pas le moins du monde … Qu'est-ce qui vous fait croire ça ?
Je pointe du doigt vers les pontons.
— Votre bateau … Son nom, son port d'attache …
Le sourire s'élargit.
 L'Isolella, bien sûr … Je n'y pense plus depuis que j'ai enlevé le fanion à tête de Maure … Je suis belge, et j'ai loué ce catamaran le mois dernier à Nouméa, pour naviguer d'île en île dans l'archipel. Et vous ?
— Moi, c'est Michel … Je bricole …
Je l'invite à déjeuner et nous nous installons sur l'un des bancs, au fond, avec vue d'un côté sur les marmites et de l'autre sur l'océan. Un peu plus loin, près du parking, un groupe de kaneka, le reggae océanien, revendique en bichlamar :
Million pipol oli crae
Crae blong jastice
Million pipol oli dae
Dae blong pis.

pp. 18-19
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Didier Daeninckx, « Cannibale », Lagrasse : Verdier, 1998
  • Didier Daeninckx, « Le retour d'Ataï », Lagrasse : Verdier, 2002
  • Didier Daeninckx, « Cannibale (suivi de) Le retour d'Ataï » édition augmentée, Lagrasse : Verdier (Verdier poche), 2015

mise-à-jour : 9 octobre 2015
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX