Anton Tchekhov

L'île de Sakhaline, trad. et notes de Lily Denis, préface de Roger Grenier

Gallimard - Folio, 3547

Paris, 2001
bibliothèque insulaire
   
île-prison
l'archipel russe ?
parutions 2001
L'île de Sakhaline / Anton Tchekhov ; trad. et notes de Lily Denis ; préface de Roger Grenier. - Paris : Gallimard, 2001. - 568 p.-[8] p. de pl. : carte ; 18 cm. - (Folio classique, 3547).
ISBN 2-07-041891-X
NOTE DE L'ÉDITEUR : Quand Tchékhov part pour l'île de Sakhaline, en avril 1890, personne ne comprend ses raisons. Lui-même, incapable d'en donner, se contente de parler de mania sachalinosa. Il s'agit là de l'épisode le plus étrange de sa vie.

Décidé à mener une enquête sur ce lieu maudit voué au bagne et à la déportation, il se met en route dans des conditions folles. Il n'a aucun papier officiel, ni ordre de mission, ni même une lettre de recommandation. Après deux mois et demi d'un voyage exténuant, il risque de se voir prier de retourner d'où il est venu. Il affronte le froid, la pluie, les inondations, puis la chaleur, la poussière, les incendies de forêts.

Voici enfin l'île de Sakhaline, au large de la Sibérie : « Tout au tour la mer, au milieu l'enfer ».
MAGAZINE LITTÉRAIRE, mai 1992 : Fruit [d'un] « voyage qui n'a rien à voir avec les belles-lettres », L'île de Sakhaline est une œuvre longuement et soigneusement travaillée.

[…]

Univers de pure souffrance, au-delà du langage, Sakhaline est une totale profanation de la vie, la dissolution de l'horreur dans le quotidien. Tchekhov, qui n'écrira plus sur Sakhaline et n'en parlera même que rarement, avouera un jour que toute son œuvre depuis ce voyage est « ensakhalinée ».

Jean Bonamour
ROGER GRENIER : […]

Voici donc Tchekhov à Sakhaline : « Tout autour la mer, au milieu l'enfer. » Le climat se caractérise par une humidité épouvantable, très mauvaise pour les phtisiques comme lui. Il trouve à se loger chez un paysan proscrit, puis chez un médecin qui ressemble à Ibsen, paraît modeste et bon, mais passe son temps à écrire des lettres de dénonciation. Ce bon docteur est en conflit avec les autorités de l'île. Le général V.O. Kononovitch, Commandant de l'île, dira au visiteur : « Je suis content que vous soyez installé chez notre ennemi. Vous connaîtrez nos points faibles. »

[…]

Préface, pp. 12-13
EXTRAIT

Un matelot taciturne m'a raccompagné à ma chaloupe. Comme s'il devinait la question que j'hésitais à lui poser, il m'a dit avec un soupir :
« On ne s'installe pas ici de son propre gré. »

p. 45
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Œuvres complètes, vol. 21 : « L'île de Sakhaline » trad.du russe par Lily Denis, Paris : Les Éditeurs français réunis, 1971
  • « L'île de Sakhaline » trad. du russe par Lily Denis, préf. par Sophie Lazarus, Grenoble : Cent pages, 1995
  • « Voyage à Sakhaline : 1890-1891, lettres d'hier et d'aujourd'hui » trad. du russe, notes et index par Anna Christophoroff, Lectoure : Le Capucin, 2005
  • « Lettres de voyage Moscou-Sakhaline-Moscou, février 1890-janvier 1891 » trad. du russe et préfacé par Françoise Darnal-Lesne, Paris : L'Harmattan (Espaces littéraires), 2009

mise-à-jour : 8 décembre 2016

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX