Monique Pelletier (dir.)

Couleurs de la terre : des mappemondes médiévales aux images satellitaires

Ed. du Seuil / Bibliothèque nationale de France

Paris, 1998

bibliothèque insulaire
   
errances

parutions 1998

Couleurs de la terre : des mappemondes médiévales aux images satellitaires / sous la dir. de Monique Pelletier. - Paris : Seuil, Bibliothèque nationale, 1998. - 175 p. : ill. ; 37 cm.
ISBN 2-02-035429-2 (Seuil) ; 2-7177-2048-0 (BNF)
NOTE DE L'ÉDITEUR : Des mappemondes médiévales aux images satellite, cet ouvrage donne à la Terre toutes ses couleurs : celles de l’enlumineur, du graveur et illustrateur, de l’explorateur, du cosmographe et du géographe. Il présente une sélection de documents qui témoignent des différents courants de la cartographie, puisés dans les collections de la Bibliothèque et dans celles d’autres institutions : manuscrits médiévaux richement enluminés ; cartes-portulans abondamment illustrées aux XIVe-XVIIe siècles ; atlas, cartes murales et globes formant le « Théâtre du monde », dont la fonction esthétique culmine à l’âge « baroque » de la cartographie européenne ; portraits du territoire nés à la Renaissance et développés au siècle des Lumières ; cartes par aires colorées et appliquées dès le XIXe siècle à l’âge des terrains, aux nuances climatiques, aux formations végétales, aux langues, aux peuples, aux phénomènes politiques, toute une cartographie thématique formant un nouveau langage de la géographie ; images satellitales participant à la révolution théorique, physique et numérique de la cartographie.

Cet ouvrage a été publié à l’occasion de l’exposition Figures du ciel et Couleurs de la Terre réalisée par la Bibliothèque nationale de France du 8 octobre 1998 au 10 janvier 1999.

Philippe-Jean Catinchi, qui rend compte du livre dans Le Monde (suppt. « Livres » au numéro du 11 décembre 1998), suit les auteurs quand ils relèvent, au long de l'histoire de la cartographie, les traces du combat qui oppose les « nouveaux mondes » émergents à ceux que semblaient attester les vieilles représentations : « Les Grandes Découvertes bouleversent la toponymie, inventive, et permettent la greffe, improbable, des mythes de l'Ancien Monde sur le Nouveau. Les terres vierges accueillent aussi quelques paysages de fantaisie, lieux inventés qui prouvent la fécondité assumée de l'imagination humaine. L'île de l'Utopie est prête à concurrencer le réel ».

Rêvées ou réelles, les îles occupent une place de premier plan, dans cette double histoire : celle du monde et celle de sa représentation (géo)graphique.

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Géographie du monde au Moyen âge et à la Renaissance » actes de la 12e Conférence internationale d'histoire de la cartographie (Paris, 1987) édités par Monique Pelletier, Paris : Éd. du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1989
  • « La Martinique de Moreau du Temple, 1770 : la carte des ingénieurs géographes » introd. de Danièle Bégot, Monique Pelletier et Catherine Bousquet-Bressolier, Paris : Éd. du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1998
  • « Cartographie de la France et du monde de la Renaissance au siècle des Lumières », Paris : Bibliothèque nationale de France, 2001
  • « Les îles, du mythe à la réalité » actes du colloque du CTHS (Fort-de-France, 1998) sous la dir. de Monique Pelletier, Paris : Éd. du Comité des travaux historiques et scientifiques, 2002

mise-à-jour : 3 mars 2006
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX