Alexandre Dumas

Le Spéronare, introduction, établissement du texte et notes de Jean-Pierre Pouget

Honoré Champion

Paris, 2002

bibliothèque insulaire
   
Méditerranée 

parutions 2002

Le Speronare / Alexandre Dumas ; introduction, établissement du texte et notes par Jean-Pierre Pouget. - Paris : Honoré Champion, 2002. - 692 p. : ill. ; 23 cm. - (Textes de littérature moderne et contemporaine, 56).
ISBN 2-7453-0609-X
NOTE DE L'ÉDITEUR : Le seul nom d'Alexandre Dumas père suffit à éveiller le souvenir de romans souvent lus avec enchantement, tant est grand le talent de conteur de l'écrivain. Mais ce que l'on ignore souvent, c'est que, de son propre aveu, Dumas se découvrit ce talent de conteur en écrivant des « impressions de voyage », pour reprendre une formule dont il a lui-même usé dans plusieurs titres d'ouvrages. Car, à l'instar de tant d'autres écrivains de son siècle, Dumas fut tout au long de sa vie un grand voyageur et il ne manqua jamais de tirer de ses voyages des récits pleins de verve, de fantaisie et de pittoresque.

Le Spéronare — du nom italien désignant la petite embarcation à l'aide de laquelle Dumas réalisa sa circumnavigation de la Sicile — constitue sans nul doute l'une de ses œuvres les plus abouties dans le genre. Tout d'abord parce que l'écrivain y rapporte sa découverte de cette île enchanteresse qu'est la Sicile, île dont il a manifestement subi l'envoûtement, ensuite parce qu'au cours du voyage il vécut une extraordinaire aventure d'amour avec la cantatrice Caroline Ungher. Et tout ce bonheur de vivre semble s'être mué dans Le Spéronare en véritable bonheur d'écriture. De là provient le charme de cet ouvrage, dans lequel — et ce n'est pas la moindre de ses originalités — six nouvelles ayant pour cadre la Sicile se trouvent enchâssées à l'intérieur du récit de voyage proprement dit. Ainsi Le Spéronare permet-il également de découvrir que Dumas n'était pas moins habile dans un autre genre où l'on ne l'attend guère : celui de la nouvelle.
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Le Spéronare », Paris : Dumont, 1842 ; Bruxelles : A. Jamar, 1842
  • « Le Speronare, impressions de voyage en Sicile », Paris : Desjonquères, 1988

mise-à-jour : 11 mai 2013
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX