Liyannaj kont pwofitasyon

Guadeloupe et Martinique en grève contre la vie chère et l'exploitation outrancière : les 120 propositions du collectif

Desnel

Fort-de-France, 2009

bibliothèque insulaire

   
Guadeloupe
Martinique
parutions 2009
Guadeloupe et Martinique en grève générale contre la vie chère et l'exploitation outrancière : les 120 propositions du collectif / [Liyannaj kont pwofitasyon] ; textes inédits de Suzanne Dracius, Ernest Pépin, Hector Poullet, Patrick Mathelié-Guinlet, Alain Caprice, José Pentoscrope et Lisa David. - Fort-de-France : Desnel, 2009. - 81 p. ; 15x15 cm.
ISBN 978-2-915247-25-1
Pays levé
Pays lavé
En marche vers la tendresse des lendemains


Ernest Pépin

Aux premières semaines de l'année 2009, les revendications exprimées avec vigueur en Guadeloupe puis en Martinique ont mis en lumière l'attente d'un peuple. Mais, du projet porté par un collectif d'organisations syndicales, beaucoup n'ont retenu qu'une proposition, celle appelant au relèvement immédiat des bas salaires. Autour de ce qui a été présenté comme un impératif se sont cristallisées les positions antagonistes des acteurs locaux (salariés, patronat) et d'instances politiques (département, région, état) dont la fonction arbitrales n'a pas toujours été nettement perçue.

La publication de l'intégralité des 120 propositions du collectif Liyannaj kont pwofitasyon a pour premier mérite de situer la revendication salariale dans le cadre d'un véritable cahier de doléances, rigoureusement structuré et qui aborde sans détour l'ensemble des domaines de la vie collective en Guadeloupe, comme en témoigne l'intitulé des 10 têtes de chapitre (cf. ci-dessous). Il apparaît ainsi clairement que, bien au-delà d'une simple revendication salariale, sont en cause les fondements et perspectives de la vie des Guadeloupéens au sein de la république. Une démarche de cette ampleur ne pourrait se satisfaire d'avancées ponctuelles, même signifactives ; elle appelle une authentique refondation, un nouveau pacte social.

C'est ce que soulignent les interventions et commentaires de plusieurs écrivains (Ernest Pépin, Suzanne Dracius, Patrick Mathelié-Guinlet, Alain Phoebé Caprice, Hector Poullet, José Pentoscrope et Lisa David) réunis en fin de volume. Un espoir est né.
SOMMAIRE
(résumé)
Les 120 propositions du collectif sont regroupées sous 10 têtes de chapitre :
  • Niveau et conditions de vie
  • Éducation
  • Formation professionnelle
  • Emploi
  • Droits syndicaux et libertés syndicales
  • Services publics
  • Production
  • Aménagement du territoire et infrastructures
  • Kilti (culture)
  • Arété pwofitasyon (arrêter l'exploitation outrancière)
Un paragraphe intitulé « Koudzié » (aperçu) précise la méthode de négociation.
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • collectif, « La Guadeloupe en bouleverse, 20 janvier 2009-4 mars 2009 », Pointe-à-Pitre : Jasor, 2009
  • Rosa Moussaoui, Frantz Succab et Monchoachi, « Qui ne connaît pas Monsieur Domota ? », Fort-de-France : Desnel (Anamnésis), 2009
OPINIONS
Plusieurs écrivains de Guadeloupe et de Martinique ont réagi
publiquement au projet porté par le collectif LKP ; parmi d'autres :

mise-à-jour : 12 septembre 2017

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX