Franz Zelger

Arnold Böcklin : Die Toteninsel Selbsttheorisierung und Abgesang der abendländlischen Kultur

Fischer Taschenbuch Verlag - Kunststück

Francfort s/Main, 1991

bibliothèque insulaire

      

peintres des îles
Arnold Böcklin, Die Toteninsel : Selbsttheorisierung und Abgesang der abendländischen Kultur / Franz Zelger. - Frankfurt am Main : Fischer Taschenbuch Verlag, 1991. - 77 p. : ill. ; 19 cm. - (Kunststück).
ISBN 3-596-10514-5

Arnold Böcklin possédait une forte personnalité, peu portée naturellement à la mélancolie. Mais, père de onze enfants, il en avait perdu deux en bas âge ; il s'était également trouvé confronté, lors de séjours dans la campagne romaine, à plusieurs épidémies de choléra. Liée à ces expériences, la mort ne pouvait être, à ses yeux, qu'un thème sensible.

Il a réalisé le tableau aujourd'hui connu sous le titre de L'île des morts (1880) en réponse à la sollicitation d'une jeune veuve qui souhaitait fixer sa rêverie sur une « image » appropriée à la circonstance.

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Katharina Schmidt (dir.), « Arnold Böcklin, 1827-1901 », Paris : R.M.N., 2001
  • Pierre Peyrolle (dir.), « Hommage à L'Île des Morts de Böcklin », Paris : Éd. Somogy, 2001

mise-à-jour : 25 mars 2005

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX