Jean-Paul Kauffmann

La chambre noire de Longwood

La Table ronde

Paris, 1997

bibliothèque insulaire

      

peintres des îles
La chambre noire de Longwood : le voyage à Sainte-Hélène / Jean-Paul Kauffmann. - Paris : La Table ronde, 1997. - 351 p.-[8] p. de pl. ; 21 cm.
ISBN 2-7103-0772-3
EXTRAIT

Quant à l'actuel consul, les jardins sont l'affaire de sa vie. Il y puise son inspiration de peintre.

— Les fleurs des tropiques sont éclatantes mais n'ont aucun parfum. Les roses font merveille ici mais elles ne sentent rien. Seuls les lilas de Perse et le gingembre embaument violemment. Ce sont les fleurs de Longwood qui m'ont donné envie de peindre.

— Qui vous a appris ?

— Personne. Au début, j'ai beaucoup tâtonné.

— Avant Sainte-Hélène, vous n'aviez jamais touché un pinceau ?

— Jamais. C'est peut-être la peur de l'ennui qui m'a forcé à peindre. Au bout de deux ans de séjour à Longwood, je me suis dit qu'il me fallait une occupation. C'est en travaillant dans les jardins que l'idée m'est venue d'en représenter les fleurs. Sans la peinture, je n'aurais pas pu tenir.

— Pourquoi ? C'est si terrible de vivre ici ? fais-je un peu hypocritement.
L'expression de son visage indique que je viens de franchir un domaine sinon interdit, du moins privé, qui ne concerne pas l'intrus que je suis. Avec une certaine dureté et une pointe d'ironie dans la voix, il s'exclame : « Qu'est-ce que vos croyez ! Qui peut se croire prémuni contre l'ennui, à Longwood ou ailleurs ?

pp. 142-143

... un autre aperçu sur le livre de Jean-Paul Kauffmann
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « La chambre noire de Longwood : le voyage à Sainte-Hélène », Paris : Gallimard (Folio, 3083), 1998

mise-à-jour : 24 mars 2003

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX