Heather Lemonedes, Belinda Thomson et Agnieszka Juszczak

Paul Gauguin : vers la modernité

Actes sud

Arles, 2010

bibliothèque insulaire

 
peintres des îles

Gauguin

Martinique

parutions 2010
Paul Gauguin : vers la modernité [catalogue de l'exposition, Van Gogh Museum, Amsterdam : 19 février-6 juin 2010] / Heather Lemonedes, Belinda Thomson et Agnieszka Juszczak ; avec des contributions de Chris Stolwijk et Moyna Stanton. - Arles : Actes sud, 2010. - 246 p. : ill. ; 28 cm.
ISBN 978-2-7427-8695-4
Il essayait de créer une forme d'art non descriptif qui encourageait le spectateur à imaginer quelque chose au-delà de ce qui était montré.

Agnieszka Juszczak, L'iconographie de la Suite Volpini, p. 150

Paris, 1889, à l'ombre de la tour Eiffel toute neuve, le café Volpini — c'est là que quelques artistes écartés de l'Exposition Universelle présentent leurs œuvres. Pour Gauguin, c'est l'occasion de soumettre au public un condensé des thèmes martiniquais, bretons et arlésiens qui ont nourri son inspiration depuis deux ans : il expose quatorze toiles, mais on retient surtout l'album de onze zincographies (un frontispice et dix planches) réalisées pour la circonstance. Ce recueil peut être considéré comme un manifeste en images, où l'artiste se met en scène pour asseoir sa notoriété ; mais au-delà, c'est un regard incisif sur le chemin parcouru et, tout autant, l'amorce de voies à explorer.

Cet événement déterminant dans l'histoire de la peinture européenne a fait l'objet d'une exposition — exposition sur une exposition, comme il est dit dans l'avant-propos — présentée successivement à Cleveland et Amsterdam. Le catalogue ne se borne pas à l'identification des œuvres : au-delà d'une indispensable inscription dans l'histoire des courants artistiques de l'époque, il situe et analyse les enjeux techniques, questionne la dynamique et la cohérence de la démarche de Gauguin : « la Suite Volpini n'annonçait pas seulement ce que Gauguin allait peindre à l'avenir ; elle préfigurait aussi sa manière de peindre » (Heather Lemonedes, L'héritage de la Suite Volpini, p. 165).

Dans les planches de l'album Volpini se dévoile comme un programme, déterminé, volontaire, de ce qui sera mis en œuvre quelques années plus tard dans l'océan Pacifique — au-delà du retour obstiné de figures telles que la baigneuse aux bras levés ou de l'envahissement de la couleur jaune : la quête obstinée d'une présence « hantant l'océan de son imagination » (Heather Lemonedes, L'héritage de la Suite Volpini, p. 165).
SOMMAIRE Avant-propos
Remerciements
Prêteurs
Suite Volpini
  • Gauguin se fait connaître …, Belinda Thomson
  • « Dévoué à la bonne cause » — Théo Van Gogh et Paul Gauguin, Chris Stolwijk
  • Gauguin devient graveur, Heather Lemonedes
  • Les zincographies — examen critique, Moyna Stanton
  • Le papier jaune de Gauguin, Moyna Stanton
  • L'iconographie de la Suite Volpini, Agnieszka Juszczak
  • L'héritage de la Suite Volpini, Heather Lemonedes
  • Chronologie : le cercle de Gauguin et l'accueil réservé à l'exposition, Belinda Thomson
  • Une exégèse de l'exposition Volpini, Belinda Thomson
Notes
Œuvres et documents exposés
Ouvrages mentionnés
Illustrations de référence
Crédits photographiques
Index des noms propres
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Paul Gauguin : vers la modernité », Bruxelles : Fonds Mercator, 2010
  • « Paul Gauguin : Paris, 1889 », Cleveland : Cleveland museum of art, 2009
  • « Paul Gauguin : The breakthrough into modernity », Ostfildern : Hatje Cantz Verlag, 2009
  • « Paul Gauguin : Durchbruch zur Moderne », Ostfildern : Hatje Cantz Verlag, 2009
  • Clément Siberchicot, « L'exposition Volpini, 1889. Paul Gauguin, Emile Bernard, Charles Laval : une avant-garde au cœur de l'Exposition universelle », Paris : Classiques Garnier (Etudes romantiques et dix-neuviémistes), 2011

mise-à-jour : 14 avril 2011

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX