Alain Buisine

Passion de Gauguin

Presses universitaires du Septentrion - Objet, 78

Villeneuve-d'Ascq, 2012

bibliothèque insulaire

 
peintres des îles

Gauguin

parutions 2012
Passion de Gauguin / Alain Buisine ; texte établi par Brigitte Buisine ; précédé de Passion de Buisine / Philippe Bonnefis. - Villeneuve-d'Ascq : Presses universitaires du Septentrion, 2012. - 263 p. ; 24 cm. - (Objet, 78).
ISBN 978-2-7574-0365-5
NOTE DE L'ÉDITEUR : Passion de Gauguin : le titre sous lequel le livre que voici s'offre à la curiosité du lecteur n'est pas de son auteur. Un livre inachevé, et qu'Alain Buisine n'eut pas le loisir d'élever au degré de perfection qui l'eût entièrement satisfait, ni le temps d'amener tout à fait au point où il eût rejoint le titre magnifique de Gauguin écrivain qu'il avait rêvé de lui donner.

Passion de Gauguin : le titre n'est pas d'Alain Buisine mais reste fidèle, dans son infidélité même, à l'esprit de cette moderne Légende dorée qu'en moins de trente ans il aura patiemment élaborée. Ses livres sont des Passions. Passion de Proust, Passion de Sartre, Passion de Verlaine, Passion de Loti, Passion de Huysmans, Passion de Maupassant, Passion d'Alain-Fournier, Passion d'Hervé Guibert … Alain Buisine est le Voragine de la critique littéraire.

Mais, si la passion, comme on l'a dit, est sa chose, la chose qui le domine et qui sans doute si peu que ce soit l'écrase, la souffrance, elle, est sa lucidité. C'est parce qu'Alain Buisine souffre avec l'autre qu'Alain Buisine trouve. « Sartre me fait mal », écrit-il. Comme Verlaine de lui-même disait « Pauvre Lélian », Buisine de Sartre dit « Pauvre Sartre », de Loti « Pauvre Loti », de Proust « Pauvre Proust », de Gauguin « Pauvre Gauguin ».

Professeur de littérature à l'Université Charles-de-Gaulle Lille III, Alain Buisine s’est toujours intéressé aux rapports de la littérature et de la peinture. Des Laideurs de Sartre publiées en 1986 aux Presses Universitaires de Lille, dans la collection Objet, au Huysmans à fleur de peau de 2004 (Artois Presses Université), il n’a cessé de montrer comment l’œuvre des peintres a nourri l’imaginaire des écrivains. Il est décédé en 2009 en laissant le manuscrit de ce Gauguin écrivain.
Comme le ferait un procureur atrabilaire, Alain Buisine n'épargne pas Gauguin. L'homme est passé au crible sans complaisance : pensée, ambition et projets, vie familiale et sociale, rapports avec ses confrères, écrits. L'exercice cible les faiblesses, incohérences, errements et travers : un jugement particulièrement sévère est dressé à l'encontre du journaliste qui, à Tahiti, soutient les intérêts des colons catholiques : « toute cette prose est navrante et désolante » (p. 86).

A chaque pas du réquisitoire l'auteur semble conclure en désignant sa cible : Ecce homo — « Voici l'homme. Votre homme. Triste loque, enfin digne de votre compassion » 1.

Mais de cette ombre portée, la lumière surgit d'autant plus vive. Tel est le principal mérite de cet essai où les bribes d'une biographie décevante (dont la charge, parfois, 
semble amplifier ou dévoyer les failles), éclairent par contraste l'essor d'une œuvre tendue — comme une rédemption.


  1. Philippe Bonnefis, Passion de Buisine, p. 8.
EXTRAIT … il ne faut pas simplement lire les textes de Gauguin pour mieux connaître sa peinture, comme s'ils en constituaient l'éclairage intellectuel par le créateur lui-même : ils ne sont pas la glose, l'apparat critique, le complément exégétique des ses tableaux. De façon plus essentielle et, si j'ose dire, existentielle, ils représentent leur envers et leur contrepoids, leur trou noir et leur compensation.

Comme les rêves, p. 59
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Alain Buisine, « L'original et l'antérieur : Paul Gauguin », Revue des sciences humaines, 227, 1992-3
  • Alain Buisine, « Styles de Gauguin », French studies in Southern Africa, 24, 1995

mise-à-jour : 20 février 2015
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX