Alain-Michel Boyer

Gauguin, l'autre côté du paysage

Joca seria

Nantes, 1998

bibliothèque insulaire

 
peintres des îles

Gauguin

parutions 1998
Gauguin, l'autre côté du paysage / Alain-Michel Boyer. - Nantes : Joca seria, 1998. - 110 p. : ill. ; 20 cm.
ISBN 2-908929-60-0
NOTE DE L'ÉDITEUR : Imaginons un paysage de Bretagne méridionale, un bout du monde, le recoin d’une société fossile. Imaginons un peintre qui découvre cette pointe extrême des terres occidentales. On pourrait l’appeler, par exemple, Paul Gauguin. C'est là que se produirait l'un des tournants de la peinture moderne, là que le spectateur d'une œuvre aurait, comme chez Cézanne, l'illusion de passer de l'autre côté du paysage. Ce livre serait l'histoire de cette ouverture : un récit en somme, mais qui, à l'analyse abstraite, préférerait l'image poétique, afin de voyager au plus près du processus de création.
Est-ce ce jaune, qui parle déjà une autre langue, ou bien n'est-il que l'annonce d'un autre jaune, à venir, à trouver plus au sud ?

p. 65

Alain-Michel Boyer décèle, dans le cheminement breton de Gauguin, les signes précurseurs d'un au-delà de la Bretagne, devine sous la lumière atlantique l'onde puissante d'une autre lumière, saisit dans le regard des jeunes Bretonnes l'œillade des filles au teint vieil or, entend dans ce qui est ce qui pourrait être — « D'autres dieux, plus farouches ? ».

Ce livre écrit sur les bords de l'Aven et du Belon rend audible l'appel du Sud et des îles …
EXTRAIT Tu vois encore dans l'Océanie une contrée semblable aux régions que l'on connaît par ouï-dire, ou dans les contes, ou dans les songes, mais où jamais on ne peut se rendre, des cantons trop lointains ou trop proches, en tout cas inaccessibles, des terres de péril où se trouvent des saharas d'oponces, des antarctiques de rochers flottants, une terre de filles à la peau juste à point, elles se jettent immédiatement sur votre lit, entre vos bras, collent leur ventre à votre ventre, l'Océanie, un pays barbare, au large de Port-Manec'h, un pays qui se trouverait juste derrière les arbres, par-delà la pointe de Penquernéo, cette flèche lancée sur l'Atlantique entre Aven et rivière de Belon. Le monde finit ici, s'oblitère entre quelques rochers, il suffit de glisser, de partir avec le promontoire qui se détache peu à peu de cette terre pour aller vers l'autre visage du monde, sur une péninsule devenue île.

Quelle est là-bas cette ombre qui rêve à plus d'ombre ? Et cette chose brûlante, qui tente d'accrocher des lueurs, est-ce une couleur nouvelle, un mot inconnu ? Tu gardes sur l'épaule l'empreinte de leur lumière.

 pp. 108-109
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Alain-Michel Boyer, « Logoden et autres îles », Rézé : Séquences, 1995
CV d'Alain-Michel Boyer (mis-à-jour en mars 2013)

mise-à-jour : 7 décembre 2017
Alain-Michel Boyer : Gauguin, l'autre côté du paysage
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX