Roy Campbell

Adamastor, préface et traduction d'Armand Guibert

Editions de Mirages — Les Cahiers de Barbarie, 12

Tunis, 1936

bibliothèque insulaire

 
îles d'Atlantique
Adamastor / Roy Campbell ; traduit et préfacé par Armand Guibert. - Tunis : Editions de Mirages, 1936. - 88 p. ; 19 cm. - (Les Cahiers de Barbarie, 12).
ARMAND GUIBERT : […]

Roy Campbell est né à Durban (Natal) en 1901 1 : il faut compter au nombre des plus précieux effets de l'expansion britannique dans le monde la naissance d'un Kipling aux Indes, celle d'un Campbell en Afrique du Sud. Par eux un sang nouveau aura été infusé à un organisme périodiquement menacé (dans l'ordre poëtique, le seul qui nous intéresse) de dégénérescence.

[…]

Tout jeune encore, il avait participé à de grandes navigations, partant vers l'Antarctique à bord des baleiniers dont Durban est le port d'attache. Il peut extraire aujourd'hui des caves de sa mémoire les plus féeriques souvenirs : de tous ces cargos sans gloire, de ces pétroliers malodorants qui ont porté sur les mers du globe sa fantaisie vagabonde, il a fait, grâce à son pouvoir de transmutation poëtique, autant de nefs infléchies vers la belle aventure. S'il n'a jamais découvert de fabuleux trésors, il a du moins touché barre en quelques lieux du monde où la sauvage nature est dans son état de pureté première : les Iles Kerguelen, terres d'enfer dont la rudesse s'accorde à sa violence propre ; Tristan da Cunha, la très solitaire, la délaissée, à laquelle il a adressé le plus pathétique de ses poëmes. Plus près de nos habitudes, il a exercé la vice-souveraineté sur une île à peu près inconnue, Bardsey, qui se trouve à quelques milles de la côte galloise.

[…]

Préface, pp. 9-13
       
1.Il est mort au Portugal en 1957.
EXTRAIT
TRISTAN DA CUNHA

Ronfle dans l'écume : vaste est la nuit, et aveugle : le manteau du brouillard sur tes épaules, dors de ton vieux sommeil de roche, ronfle dans le vent, ronfle dans les embruns. La tempête berce ton sommeil, ses ailes sont repliées sur ton nid de rochers comme sur leurs œufs les ailes grises de tes mouettes.

Tout de même qu'au temps obscur où tu projetas du sein de l'océan une scorie géante, autour de tes rochers tu ferles le châle de la neige, à demi-engloutie dans ton ombre, sinistre et vaste, et autour de toi sur l'abîme tu fais pivoter d'un mouvement taciturne ton ombre d'une lieue.

Pourquoi me hanter ainsi sinon parce que je sais que dans le tien mon cœur farouche est figuré, ton cœur autour duquel en un circuit sans fin s'écoulent tant de lieues, …

[…]

p. 51
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Adamastor », London : Faber and Faber, 1930

mise-à-jour : 8 avril 2018
Roy Campbell : Adamastor
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX