Marcel Melthérorong

Tôghàn

Alliance française du Vanuatu

Port-Vila, 2007
bibliothèque insulaire
   
île-prison
Nouvelle-Calédonie
parutions 2007
Tôghàn / Marcel Melthérorong. - Port-Vila : Alliance française du Vanuatu, 2007. - 81 p. ; 21 cm.
ISBN 978-2-9529100-0-2
9ème édition du Prix du Livre Insulaire : Ouessant 2007
livre sélectionné

avec Marcel Melthéorong, la famille de la littérature francophone s’enrichit d’une voix nouvelle, originale …

J.-M.-G. Le Clézio

Le Camp Est, prison de Nouméa — l'île de l'oubli — où Tôghàn doit séjourner quelques mois, semble une « réduction » de l'Océanie ; le monde des îles s'y concentre dans sa diversité et sa richesse humaine : originaires de Malakula, comme les parents de Tôghàn, ou d'Ambrym comme David, Wallisiens comme Sefo, Kanaks … tous laissés pour compte de la ville proche, Babylone-la-grande … chacun porteur d'une histoire et de valeurs durement éprouvées par l'emprise occidentale.

Cette retraite involontaire, et les rencontres qu'elle permet, contraignent Tôghàn à s'interroger sur les causes de la peine qu'il purge, et sur le cours qu'il entend donner aux jours qui suivront sa sortie du Camp Est ; il décide, contre l'avis de son père, de gagner le Vanuatu : « et si je veux aller là-bas, c'est pour apprendre la coutûme, c'est pour apprendre la langue … » 

Marcel Melthérorong dont la famille est d’origine vanuataise est né en 1975 à Nouméa. Il a vécu toute sa jeunesse en Nouvelle-Calédonie et a fait ses études à Bourail. En 1994, il quitte le territoire français et s’installe à Port-Vila, capitale du Vanuatu où il devient l’un des acteurs les plus dynamiques de la vie culturelle ; il participe régulièrement à l’organisation des plus grandes manifestations musicales de la capitale dont Fest’Napuan, la Fête de la Musique et FrancoSonik. Il est lui même musicien et a créé deux groupes très remarqués : XX Squad et Kalja Riddim Klan.

EXTRAIT

La gigantesque masse de fer coulissa derrière lui et clôtura cette année de détention. Cette ultime résonance d'entrechoquements de ferraille marqua pour Tôghàn le commencement d'une nouvelle vie. Une vie planifiée, décidée. Une fine pluie sembla bénir ces premières minutes de liberté tant souhaitée, tant rêvée. Son cœur battait au doux rythme des impacts des gouttes sur cette peau pâlie par l'isolement. D'une allure lente, son regard cheminait parmi les arbres et les roches découvrant, au loin,  les monts et les vallées. Quand Tôghàn rencontra le dernier poste de garde, à l'orée de la liberté, un officier ricana : « À la prochaine, alors ! ». Tôghàn stoppa net. Il pivota doucement la tête et proclama de son air le plus sérieux : « Y aura pas de prochaine fois ! ». « On dit toujours ça ! » lui répondit-on, en pouffant. Tôghàn laissa les deux hommes à leurs plaisanteries. La pluie redoubla, le ciel se grisa et les voitures, par cortège, défilaient devant le terrain vague qui faisait fonction d'aire de stationnement. Levant des yeux clos, Tôghàn entendit une petite voix, venant du plus profond de ses pensées. « C'est maintenant que tout commence ! C'est maintenant ! »

p. 73
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Tôghàn » nouv. éd. avec un avant-propos de J.-M.-G. Le Clézio, Port-Vila : Alliance française du Vanuatu, 2009
  • « Nagaemas », Port-Vila : Alliance française du Vanuatu, 2013

mise-à-jour : 17 février 2017

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX