Molly Keane

Et la vague les emporta …

La Table Ronde - La Petite Vermillon, 101

Paris, 2012

bibliothèque insulaire
   
Irlande
parutions 2012
Et la vague les emporta … / Molly Keane ; trad. de l'anglais (Irlande) par Frédérique Daber ; préface de Nathalie Crom. - Paris : La Table ronde, 1999. - 385 p. ; 18 cm. - (La Petite vermillon, 101).
ISBN 978-2-7103-0879-9
NOTE DE L'ÉDITEUR : Lady Charlotte règne en despote sur le domaine de Garonlea. Son mari, ses quatre filles et son fils Desmond lui obéissent au doigt et à l'œil. Quand ce dernier décide de prendre pour épouse la merveilleuse Cynthia, belle, drôle, et redoutablement intelligente, Lady Charlotte sent le vent tourner. À juste titre. Cynthia emménage en face du domaine familial et redouble d'efforts pour rendre sa demeure plus accueillante, à grand renfort de parties de chasse et de garden-parties.

Avec cette fresque de l'aristocratie anglo-irlandaise, Molly Keane enquête, sans jamais se départir de son regard acéré et malicieux, sur les origines des haines et des jalousies humaines.

Molly Keane (1904-1996) est née en Irlande dans une famille où « la chasse, la pêche et l'Eglise étaient d'importance, mais l'éducation confiée aux gouvernantes ». Entre 1928 et 1952, elle publia dix romans et des pièces de théâtre sous le nom de M. J. Farrell. Un pseudonyme qui s'imposait par souci des convenances à moins que ce ne fût pour se préserver de toute vengeance.
LE MONDE DES POCHES, 8 octobre 1999 : Ce roman date de 1937 et fut publié sous le pseudonyme de J. Farrell que Molly Keane utilisa pour une dizaine de romans. Avec son âpreté coutumière, elle y décrit une famille irlandaise prise aux pièges d'une certaine bonne éducation, de la chasse quasiment érigée en religion, dans un manoir lourd d'une tristesse pesante.
[…]
Avec les années, les mœurs évoluent, la méchanceté change de camp, les enfants se transforment « en êtres achevés et menaçants » et tout finit lors d'un bal masqué qui fait éclater « le vide absolu de l'existence ».
EXTRAIT Toutes les jeunes filles, même celles qui disposaient d'une certaine indépendance d'esprit, essayaient de s'habiller comme Cynthia, utilisaient le même savon, la même crème de beauté, montaient comme elle à cheval, attachaient leurs cheveux comme elle pour la chasse. Plus encore, elles cherchaient à parler comme elle, allant jusqu'à imiter ses petits tics de langage.

   Et d'ailleurs, de quoi parlait-on ? De Cynthia. De ses vêtements à elle, de ses vêtements à soi. De ses chiens à elles, de ses chiens à soi. On parlait, très émotionnellement et sans grande connaissance technique, de la chasse : comment avait sauté son cheval, qui était resté à la traîne, qui avait chassé de compagnie avec Cynthia. On parlait en somme plus autour de la chasse que de la chasse elle-même. C'était aussi à qui raconterait, de la façon la plus vivante possible, le plus d'histoires drôles irlandaises. Celles qui avaient le plus de succès mettaient en scène les bourdes de quelque cuisinière ou de quelque palefrenier. Mais, d'une façon générale, un paysan ne pouvait ouvrir la bouche sans qu'il en coulât une perle que chacun brûlait de raconter. Une bonne histoire irlandaise, à l'époque, même répétée par un militaire anglais, était garante de bonne ambiance.

pp. 101-102
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • as M. J. Farrell, « The rising tide », London : Collins, 1937
  • « Et la vague les emporta … » Paris : Jean-Cyrille Godefroy, 1985 ; Paris : La Table ronde, 1999
  • « Les St. Charles », Paris : Jean-Cyrille Godefroy, 1983 ; Paris : 10/18 (Domaine étranger, 3014), 1998 ; Paris : Quai Voltaire, 2014
  • « La revenante », Paris : Jean-Cyrille Godefroy, 1984 ; Paris : 10/18 (Domaine étranger, 2745), 1996 ; Paris : Quai Voltaire, 2017
  • « Amours sans retour », Paris : Le Promeneur, 1989 ; Paris : Quai Voltaire (La Petite collection bleue, 2), 1993
  • « Chassés-croisés », Paris : Le Promeneur, 1992 ; Paris : 10/18 (Domaine étranger, 3242), 2000
  • « Les renards de pierre », Paris : Le Promeneur, 1993
  • « Un beau mariage », Paris : La Table ronde, 1996, 1997
  • « L'amour sans larmes », Paris : Quai Voltaire, 2000 ; Paris : Gallimard (Folio, 3586), 2001 ; Paris : La Table ronde (La Petite vermillon, 387), 2013
  • « Fragiles serments », Paris : Quai Voltaire, 2013
  • « Chasse au trésor », Paris : Quai Voltaire, 2014

mise-à-jour : 27 avril 2017
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX